Toutes les ressources 59 754 résultats (68ms)

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_001_007_video_/FRGNQ_V_001_001_001_007_poster.jpg
1 média

Le mondial de 1982

2007  

En 1982, l'équipe d'Algérie remporte le match d'ouverture des phases finales de la coupe du monde de football face à l'Allemagne. Rachid Mekhloufi revient sur cet évènement et sur son rôle dans la préparation du mondial 1982 en tant que directeur technique de l'équipe nationale algérienne.

Il évoque la réaction de la populations algérienne face aux prestations de son équipe dans cette compétition.

Contexte :
Interviews de professionnels du football (footballeurs, entraîneurs, journalistes) > Interview de Rachid Mekhloufi par Naïma Yahi
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_001_002_video_/FRGNQ_V_001_001_001_002_poster.jpg
1 média

Les premiers pas dans le football professionnel de Sétif à Saint Etienne

2007  

Rachid Mekhloufi raconte ses débuts dans le football à Sétif puis les conditions de son recrutement à l'AS Saint-Etienne. Il évoque ses premiers pas au sein de la première division française et le titre de champion de France qu'il remporte avec cette équipe en 1957.

Contexte :
Interviews de professionnels du football (footballeurs, entraîneurs, journalistes) > Interview de Rachid Mekhloufi par Naïma Yahi
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_002_001_video_/FRGNQ_V_001_002_002_001_poster.jpg
1 média

Introduction

2010  

Mouloud Mimoun présente la problématique de son intervention "la quête et la conquête du statut de personnage de fiction des maghrébins dans le cinéma frannçais". Comment la représentation à l'écran des communautés immigrées s'est-elle modifiée ? Il commence par un rappel historique sur le thème de l'immigration dans le cinéma américain.

Contexte :
Interventions des historiens > Introduction > Mouloud Mimoun : l'image des Maghrébins au cinéma, un rappel historique

Le patrimoine de l'immigration en France et en Europe : enjeu social et culturel (colloque) (collection audiovisuelle)

2012  

Le colloque européen «Patrimoine de l'immigrationen France et en Europe : enjeu social et culturel» fut organisé par l'association Génériques à la maison de l'Europe à Paris les 11 et 12 décembre 2012. Ce colloque avait pour objectif de développer la connaissance sur le patrimoine de l'immigration et d'interroger et de croiser les pratiques de ceux et celles qui y travaillent au niveau local, national, transnational et européen. Il avait également pour objectif de contribuer à définir l'état des recherches sur les enjeux du patrimoine de l'immigration et sur la place de l'immigration dans les politiques de patrimonialisation en France et en Europe.

Les communications présentées lors de ce colloque ont mis en exergue les enjeux importants autour de la question de la place de l'immigration dans le patrimoine national. En effet, alors que l'immigration est longtemps restée inscrite dans une invisibilité liée à une certaine conception d'une immigration dite « de travail » dans laquelle était occultée la dimension humaine, culturelle, sociale, affective & des immigrés, l'immigration en France a, depuis quelques années, acquis une certaine reconnaissance patrimoniale. L'idée que le patrimoine national comporte aussi des éléments liés aux apports culturels et identitaires de populations venues d'ailleurs paraît aujourd'hui acquise, même s'il faut reconnaître que de nombreuses questions demeurent ouvertes.

Qu'est ce qui se transmet dans l'immigration ? Qu'est-ce qui se transmet de l'immigration ? Comment émerge la conscience de l'existence de ce patrimoine ? De quelle nature sont les lieux de la transmission : familiaux ? Éducatifs ? Est-ce de cette transmission que naît le patrimoine ? Ou alors la patrimonialisation relève aussi de l'action d'autres acteurs, d'autres enjeux autour de la transmission de ces héritages ? Mais alors comment, par qui et surtout, pourquoi et pour qui, puisqu'aussi bien l'histoire de l'immigration ne saurait être écrite pour (et par) les seuls descendants d'immigrés ? Est-ce parce que le patrimoine de l'immigration peut être facteur d'intégration dynamique et de cohésion sociale ? Quelle histoire le patrimoine de l'immigration raconte-t-il ? Ou à l'inverse, quelle histoire se raconte (et se légitime) à travers lui ? De quelle manière, pour qui et pourquoi ? Quel rapport la mémoire, qui, depuis les années 1980, a investi le champ historique et l'espace public, a-t-elle avec le patrimoine, et quel rapport celui-ci entretient-il avec la mémoire et l'histoire ?

Toutes ces questions et les enjeux qu'elles révèlent étaient au cœur des discussions de ce colloque qui a rassemblé près de 30 spécialistes du patrimoine et de l'immigration: acteurs associatifs et culturels, pouvoirs publics, institutions patrimoniales, universitaires... provenant de pays divers (France, Belgique, Luxembourg, Grande-Bretagne, Suisse, Maroc, Algérie et Etats-Unis).

L'ensemble des présentations ainsi que des extraits des tables rondes et échanges avec le public qui suivaient les présentations sont mis en ligne dans cet inventaire.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_005_video_/FRGNQ_V_001_003_005_poster.jpg
1 média

Processus de patrimonialisation des lieux de mémoire harkis. Entre histoire, mémoires et cotoyenneté partagée.

FRGNQ_V_001_003_005 , 2012  

« Les acteurs de la guerre d'Algérie s'insèrent aujourd'hui pleinement dans la mémoire collective et s'inscrivent dans une démarche patrimoniale. Ainsi appelés, pieds-noirs, anciens membres de l'OAS, descendants issus de l'immigration algérienne s'évertuent à formaliser leurs lieux de mémoire. Néanmoins, ces «  accélérations des mémoires algériennes » aboutissent parfois à des situations passionnelles voire conflictuelles entre Etat, associations, forces politiques et universitaires. Très logiquement, le groupe social « harkis » - formé en France par la minorité d'anciens supplétifs et de membres de leurs familles qui s'y sont réfugiés - participe aussi à ce processus de patrimonialisation. »

Extrait du texte d'Abderahmen Moumen

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_023_004_video_/FRGNQ_V_001_002_023_004_poster.jpg
1 média

Conclusion

2010  

En conclusion, Leslie Kealfoher revient sur l'usage des objets textuels et alimentaires dans les courts-métrages en ce qui concerne la représentation des femmes maghrébines. Ces objets communiquent des informations importantes aux spectateurs et les sensibilisent aux défis auxquels ces dernières sont confrontées. Ils mettent aussi en question les idées reçues sur les femmes maghrébines de la première génération.

Contexte :
Interventions des historiens > 2ème session Parcours singuliers et genre > Leslie Kealfoher, « Les Voix des Maghrébines en France dans les courts métrages de production française »
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_010_video_/FRGNQ_V_001_003_010_poster.jpg
1 média

Le patrimoine de l'immigration existe-t-il ?

FRGNQ_V_001_003_010 , 2012  

« Après avoir travaillé de nombreuses années sur l'histoire de l'immigration, de la colonisation et de la période postcoloniale, nous nous interrogeons sur la signification d'un «  patrimoine de l'immigration ». Qu'est-ce qu'un «  patrimoine de l'immigration »  ? S'agit-il de lieux de mémoire, des objets, artéfacts, témoignages, archives, etc  ? Mais en quoi ces corpus appartiennent-ils à l'histoire de l'immigration  ? Et en quoi appartiennent-ils, aussi, à d'autres histoires  ? »

Extrait du texte de Nicolas Bancel et Pascal Blanchard