Logement des populations immigrées et lutte contre les exclusions.

2910 W 1 à 4 , 1992-2000  

1. Logement des populations immigrées (1995-2000). Conseil départemental de l'habitat (séance plénière du 3 mars 2000). Modification du code des marchés publics (1999). Hôtels meublés, résidences sociales, lien avec l'hébergement d'urgence, programme pluriannuel (1999-2000). Logement : politique du Conseil général (1993-1998). Loi d'orientation relative à la lutte contre les exclusions (1998-2000). Loi d'orientation pour les villes (LOV) (1999-2000).

2. Mise en œuvre de la loi contre les exclusions, articles 155-156 (1999). Loi contre l'exclusion : tableaux de bord, indicateurs (1999-2000). Forum, lutte contre l'exclusion, bilans (1998-2000).

3. Loi contre les exclusions : volet santé (toxicomanie, programme régional d'accès à la prévention et aux soins (PRAPS) pour les personnes les plus démunies, déclinaison au niveau départemental du Val-de-Marne (1997-2000). Plan d'action départemental pour l'accès aux soins des populations démunies (1995). Coordination de l'observation sociale (1999).

4. Loi contre les exclusions. Hébergement d'urgence (1992-2000). Schéma départemental de l'accueil de l'hébergement et de l'insertion (1995-2000). Veille sociale (1999-2000). Hébergement de familles maliennes, financement, relogement des familles maliennes (1992-1999).

Contexte :
Préfectures de la Seine et de la Seine-et-Oise, puis du Val-de-Marne > Direction des affaires interministérielles > Bureau du logement > Logement des populations immigrées, saturnisme

Les Femmes

http://argonnaute.u-paris10.fr/ark:/naan/a011403267959UD5It7 , 1871-05-01  

Les organisations politiques

1963-1979  

C'est en 1963, au moment où est interdit l'historique Parti communiste tunisien (PCT), que le Groupe d'études et d'action socialiste tunisien (GEAST), plus connu sous le nom de sa revuePerspectives, est créé à Paris par des militants de la gauche progressiste opposée au parti unique instauré par Habib Bourguiba. Résolument internationaliste et révolutionnaire, ce groupe influence toute l'opposition tunisienne par ses débats, cherchant une voie entre trotskisme, nationalisme arabe et marxisme-léninisme.

En 1968, l'une des publications du GEAST consacrée à laLa question palestinienne dans ses rapports avec le développement de la lutte révolutionnaire en Tunisie, connue sous le nom de “ Brochure jaune ”, marque un moment fort de la réflexion. Celle-ci propose, déjà à l'époque, la coexistence de deux États palestinien et israélien, ce qui provoque de graves dissensions à l'origine de la constitution de nouveaux groupes : An-Nidhal (La Lutte), dès 1969, et le Mouvement démocratique de masse (MDM).

En 1971, le mouvement Amel Tounsi (Travailleur tunisien) se crée en reprenant le nom du journal édité par le Groupe Perspectives. En 1973, ce mouvement rompt avec les membres historiques de Perspectives et devient l'Organisation du travailleur tunisien (OTT).

Plus tard, sur une base anti-trotskiste, se sont constitués le Cercle marxiste léniniste tunisien (CMLT) et le Groupe marxiste léniniste tunisien (GMLT) qui tentèrent une réunification au travers de la revueEch-choola.

Le Mouvement d'unité populaire (MUP) fut créé, quant à lui, à la suite de l'emprisonnement de Ben Salah en 1974.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4948_jpg_/0_0.jpg
1 média

Halte au racisme / Résidents Sonacotra Grésillons et Chandon ; Association des foyer de la région parisienne (AFRP) ; AAE ; Association des travailleurs maghrébins de France, Gennevilliers (ATMF) ; Ligue des droits de l'Homme (LDH) ; MRAP ; AGV ; SOS Gennevilliers ; Gennevilliers pour tous ; Ligue communiste révolutionnaire (LCR) ; Mouvement Jeunes communistes de France (MJCF) ; Mouvement communiste révolutionnaire (MCR) ; Parti communiste français (PCF) ; Parti socialiste (PS) ; Confédération française démocratique du travail (CFDT) ; Syndicat national des instituteurs (SNI), Gennevilliers ; Syndicat national de l'enseignement supérieur (SNES) ; Confédération générale du travail (CGT). 1989

4948 , 1989  

Halte au racisme, à la violence. Gennevilliers, nous pouvons vivre ensemble : Résidents sonacotra Gresillons et Chandon, AFRP P.V. Couturier, AAE, ATMF Gennevilliers, LDH, MRAP-AGV, SOS Gennevilliers, Gennevilliers pour tous, LCR, MJCF, MCR, PCF, PS, CFDT Chausson, SNI Gennevilliers, SNES Pasteur, UL CGT. A Gennevilliers, un conseil municipal doit se tenir le 23 juin 1989. Après son agression contre le jeune Mounnime, Vandorpe, conseiller municipal élu du Front national, a été libéré rapidement. Manifestation vendredi 23 juin 1989.

Contexte :
Immigration > Rassemblements et manifestations > 1980-1989

Documentation sur le droit de vote des étrangers.

56, Arch 0057/99 , 2000-2003  

- Texte présentant l'historique des droits politiques des étrangers en France.- Texte (impression d'un site web) : « Faut-il donner le droit de vote à tous les résidents ?».- Documentation officielle : projets de loi.- Rapports.- Articles.- Bibliographie.- Observatoire Régional de l'Intégration et de la Ville (ORIV) Alsace, « La participation des résidents étrangers aux décisions publique locales », octobre 1999.- Actes du colloque « Étrangers et personnes d'origine étrangère et champ politique » (AMF, 2000).

Contexte :
Organismes (auxquels Saïd Bouziri a participé activement ou qui résultent de sa collecte). > a011484578504sZi2a9

Comités et sous-comités d'action économique : instructions, organisation, fonctionnement ; procès-verbaux des réunions du Comité régional (1916) ; procès-verbaux des réunions du sous-comité départemental (1915-1917) ; affaires diverses concernant la 16e région économique, l'agriculture, le commerce et l'industrie dans le département, la navigation intérieure, la main-d'œuvre agricole (la pénurie de main-d'œuvre agricole amène le département à faire appel à des travailleurs étrangers, espagnols, nord-africains et dans sa séance du 25 octobre 1916, le sous-comité d'action économique émet le voeu que «des rapports soient établis avec les organisations locales existant en Chine, en vue de recruter une main-d'œuvre agricole capable de s'acclimater en France»).

2 R 10 , 1915-1919  

Allemagne. Propagande extérieure

http://argonnaute.u-paris10.fr/ark:/naan/a011403268017eVRHI0 , 1914-01-01  
Notes sur le contenu : Numérisation des tracts de ce fonds (3 pièces).

Vie associative dans le domaine de l'alphabétisation et de l'éducation populaire [au sein du collectif national interassociatif pour l'insertion sociale et professionnelle ? ? ? ] : documentation, note (1996-1997). Conseil régional Île-de-France/Direction régionale de la formation professionnelle, suivi de la demande de subvention : correspondance, convention, note, formulaire (1990-1991). Situation faite en France aux étrangers : documentation (1987-1994). Documentation pédagogique (s. d.). Accord d'entreprise du CLAP (1989). Situation en Algérie, documentation : rapport, coupure de presse, tract, communiqué ; mise en place d'un projet d'échange et voyage d'étude en Algérie : correspondance, coupure de presse (1990) ; préparation d'un numéro d'alpha et promotion en collaboration et conflit avec AIDDA : correspondance, convention, presse (1990-1992).

1145 , 1987-1997  

La voix des travailleurs sénégalais en France (collection numérisée de périodiques)

1985-1992  

La voix des travailleurs sénégalais est un périodique publié par l'association de l'Union des travailleurs sénégalais en France (UTSF). En 1988, l'association a publié une nouvelle série.

Journaux composés de lettres de revendications, comptes rendus d'assemblées générales de l'association, éditoriaux, annonces d'événements en relation avec les Sénégalais en France, témoignages et actualités sur les conditions de travail des travailleurs sénégalais en France.

Renseignements sur les activités de leaders de mouvements nationalistes arabes. Propagande anti-française : fascicule et revues saisis ; rapports sur Abd-el-Krim.

148 W 191 , 1948-1951  
Contexte :
Pouvoirs, administrations, juridictions et établissements locaux. > Administrations déconcentrées dans les départements. > Administrations préfectorales. > Préfecture des Bouches-du-Rhône. > Cabinet du préfet et services de police.