Interviews de Chantal Blandeau de l'association Femmes solidaires à Arcueil et de Catherine Dubaye du CIFF, CIDF à Créteil : épreuves de tournage.

2AV 1493 , 2000 - 2001  

Interview de Chantal Blandeau de l'associaition Femmes solidaires. Elle est interrogée sur la condition des femmes en France aujourd'hui. Pour elle, la condition des femmes est inégalitaire et injuste. Les problèmes les plus fréquents évoqués par les femmes reues par l'association sont la violence et la pauvreté. Les femmes ont peu de revenus. Elles sont victimes de violences au travail, dans la famille et dans la rue. Le rôle de l'association : les faire parler et les mettre en relation avec d'autres associations, des antennes juridiques. L'association les accompagne dans leurs demarches. Les faire prendre conscience qu'elles ne sont pas seules, victimes ni responsables. Elle évoque la marche mondiale, comme un signe positif de l'évolution de la condition féminine. Parmi les inégalités au quotidien, elle voit celles du monde du travail, l'inégalité de salaire, le partage des tâches ménagères, le manque d'écoute dans l'administration. 70% des pauvres sont des femmes. Le travail de nuit des femmes est légalisé alors que c'est source d'inégalité et de précarité. Elle parle des actions de l'association, le rôle de la mère dans la famille, les mères isolées qui engendrent des problèmes d'argent, de temps, de responsabilité, de difficultés pour élever les enfants. Elle revient sur la vie au quotidien des femmes, les lois faites par les hommes.

Prises de vues d'une cité HLM à Arcueil (au Chaperon vert).

Interview de Catherine Dubaye du CIFF-CIDF (Centre d'information féminin et familial- Centre d'information sur les droits des femmes) sur un sentier près de la Marne. L'association qui existe depuis 25 ans et qui propose une aide d'accès aux droits. Elle met à disposition l'information juridique, service d'aide aux victimes et une aide pour retrouver un emploi ou créer une entreprise. Elle donne son sentiment sur la condition des femmes aujourd'hui. Elle explique qu'il faut sensibiliser les femmes aux droits et les faire valoir. Le bureau d'aide aux victimes aide les femmes victimes de violences conjugales, physiques et morales. L'association a mis en place un bureau d'accompagnement à l'emploi pour les femmes pour les aider à trouver un emploi. Beaucoup de choses restent à faire, sensibiliser les hommes et les femmes l'égalité des chances, connaître et faire valoir ses droits. D'autres évolutions doivent être faites pour les temps de vie (conjuguer la vie familiale, le travail, le temps pour la formation).

Prises de vue de l'île Sainte-Catherine et des bords de Marne à Créteil.

Contexte :
Films de l'unité audiovisuelle du Conseil général du Val-de-Marne > Interviews de femmes militant dans des associations civiques val-de-marnaises ayant participé à la marche des femmes à New York en 2000 : épreuves de tournage (2000-2001).

Coordination des collectivités portugaises en France (CCPF) (Val-de-Marne, Ile-de-France, France) (fonds d'archives

1983-2003  

Le fonds du CCPF comprend une partie relative à son fonctionnement : comptabilité, relations avec les associations membres et correspondance. Le fonds comprend aussi une partie relative à ses activités comme par exemple : un festival de théâtre portugais (Festea), depuis 1992 ; des concours de projets de jeunes luso-descendants (projet à caractère social, culturel ou sportif) ; des rencontres régionales et européennes. Enfin, le fonds comprend une part consacrée à la documentation et contient notamment une importante collection de journaux.

Les archives du CCPF permettent donc de retracer la vie associative des Portugais de France.

Le fonds de la CCPF reflète son fonctionnement associatif et en réseau :

les documents relatifs à la comptabilité comprennent des bilans, des factures et des relevés de compte ;une part importante du fonds est consacrée aux relations entretenues avec les associations membres. A titre d'exemple: la fédération des associations portugaises de Lorraine (Nancy, 1991-1993), l'association sportive des Portugais de Meaux, l'association culturelle franco-portugaise-estrela do norte de Claye-Souilly (1997), O sol de Portugal (Bordeaux). Ces dossiers comprennent des publications, des rapports, la fiche d'adhésion au CCPF (dans certains dossiers, il n'y a que cette fiche) ainsi que de la correspondance.correspondance.

Une partie des documents concerne les activités de l'association, dont par exemple :

un festival de théâtre portugais (Festea), depuis 1992 ;des concours de projets de jeunes lusodescendants (projet à caractère social, culturel ou sportif) ;des rencontres régionales et européennes.

Enfin, on peut retrouver une partie documentaire comprenant notamment des revues de presse et des journaux.

Les sièges des associations portugaises conservent, en effet, des journaux et toute une presse régionale publiée au Portugal et qui arrive à l'association généralement par l'intermédiaire d'un des adhérents.

Outre la presse portugaise, nous trouvons aussi dans cette collection les publications de quelques associations ayant créé leurs propres instruments de communication.

En tant que tête de réseau, la CCPF rassemble une riche collection de journaux dont ceux des associations membres qu'on peut retrouver dans leurs dossiers.

Un état de la collection de périodiques encore conservée à Génériques après le transfert du fonds d'archives de la CCPF aux AD 94 a été établi ultérieurement (cf. liste des journaux ci-après).

Le récolement établi ci-dessous présente l'ensemble de la collection de journaux comprise dans le fonds de la CCPF :

titres compris dans le fonds au moment de son dépôt [surlignés en gris]titres conservés à Génériques, après le dépôt du fonds, dans l'attente d'être numérisés (opération qui n'a pas eu lieu)[correspondant à la majeure partie de la collection] ;titres qui n'étaient pas mentionnés dans la version de l'inventaire fourni au moment du dépôt [avec une *].

Comité inter-mouvements auprès des évacués (CIMADE) (fonds d'archives)

1932-1999  

La Cimade conserve au siège national environ 200 mètres linéaires d'archives remontant au début des années 40. Il s'agit aussi bien d'archives papiers, que d'affiches, de vidéo et de photos. Ces archives se répartissent entre la cave, qui regroupe environ 175 mètres linéaires (ml) d'archives et le local de l'équipe archives, qui en contient environ 12 ml. Ces dernières concernent la Seconde Guerre mondiale, la réconciliation France -Allemagne et la guerre d'Algérie. Le guide de recherche présente tout d'abord un état sommaire, constitué par échantillonnage, du fonds entreposé au sous-sol, puis les fonds classés par l'équipe de la Cimade, dont les notices ont été rédigées par Denise Duboscq, en collaboration avec Génériques.

Association des Tunisiens de France (ATF) (fonds d'archives)

1980-2008  

Le fonds de l'ATF se caractérise par une importante documentation sur le SIDA et sur les actions de prévention/sensibilisation mises en œuvre par l'ATF en direction des populations immigrées. L'ATF intervient notamment dans les foyers de travailleurs migrants et sur les marchés et les comptes rendus de ces actions apportent un éclairage original sur un aspect peu étudié jusqu'à présent.

Outre ces activités de prévention sanitaire et sociale, elle participe à la réflexion sur la problématique de vieillissement des populations immigrées (habitat, droits sociaux, santé, exclusion, etc.) et propose des réponses intermédiaires comme les centres d'accueil et de loisir pour les migrants âgés.

Simin Saudi, éducatrice de jeunes enfants de 1992 à 2004.

1AV 292 , 2008 - 2008  

Simin Saudi raconte comment, après un parcours de militante en France puis au Kurdistan Iranien dont elle est originaire, elle obtient en 1985 le statut de réfugié.

Elle retrace son parcours professionnel et son cursus de formation en tant qu'éducatrice de jeunes enfants.

Elle raconte ensuite son recrutement au centre sur le poste d'éducatrice de jeunes enfants ouvert à son arrivée, car rendu nécessaire du fait de l'accueil des enfants du CADA et du transit.

Elle rappelle que Créteil à été le premier des centres FTDA à salarier une éducatrice spécialisée.

Elle mentionne l'ouverture d'une salle de classe en 1992, puis l'ouverture de salles de jeu.

Elle insiste sur l'importance du travail avec les parents, des premiers départs en vacances des enfants en 1993-1994, et de leur ouverture au monde extérieur grâce aux activités et sorties prises en charge par la ville de Créteil.

Elle narre l'accueil de l'orphelinat rwandais en 1995, la rénovation du centre en 1999 et les raisons qui l'amènent à devenir de 2001 à 2004 référente pour le suivi des familles.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de France terre d'asile (CADA de Créteil) > Centre de FTDA Créteil, personnels de 1977 à 2008 : enregistrements filmés, novembre-décembre 2008. > Personnels médico-sociaux, pour la période 1979 à 2005.
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_027_video_/FRGNQ_V_001_003_027_poster.jpg
1 média

Echanges avec la salle

FRGNQ_V_001_003_027 , 2012  

Question à Péroline Barbet : Même si la génération d'aujourd'hui ne se sent plus concernée par ces musiques, des personnes gardent-elles les cassettes ? Sont-elles numérisées ? Quelle mémoire ces productions ont-elles laissées aujourd'hui ?

Une personne du public fait une remarque en rapport avec l'intervention de Sabah Chaïb, sur certaines pratiques introduites en Algérie par la colonisation.

Une autre personne du public évoque le chanteur Saïd Maghribi en rapport avec l'intervention de Péroline Barbet.

Contexte :
Le patrimoine de l'immigration : quelles pratiques de transmission ? (I)

La voix des travailleurs sénégalais en France (collection numérisée de périodiques)

1985-1992  

La voix des travailleurs sénégalais est un périodique publié par l'association de l'Union des travailleurs sénégalais en France (UTSF). En 1988, l'association a publié une nouvelle série.

Journaux composés de lettres de revendications, comptes rendus d'assemblées générales de l'association, éditoriaux, annonces d'événements en relation avec les Sénégalais en France, témoignages et actualités sur les conditions de travail des travailleurs sénégalais en France.

Association Rhône-Alpes pour le logement et l'insertion sociale (ARALIS) (Métropole de Lyon, Rhône-Alpes, France) (fonds d'archives)

1953-2000  

Les fonds du siège social proviennent de différents services: Direction générale (54 ml), Personnel (34 ml), Finances et Comptabilité (100 ml), Patrimoine (35 ml) et Affaires sociales (30 ml).

Les archives de la Direction générale concernent tous les secteurs de la vie administrative de l'Association et des établissements des années 1960 à nos jours ainsi que les relations avec les pouvoirs publics et d'autres organismes privés. Les archives du service Patrimoine sont constituées de dossiers relatifs à l'acquisition de terrains, à l'aménagement ou à la restructuration de foyers ou de logements sociaux en secteur diffus. Les archives du secteur Patrimoine donnent également de précieuses indications sur la vie des foyers et sur les résidents.Les Archives du Service du Personnel révèlent la diversité de profils des salariés d'Aralis (intervenants sociaux, chargés d'opérations immobilières, surveillants de foyer&). Elles sont constituées de dossiers de gestion, de fiches individuelles, de contrats de travail et de correspondance avec les instances représentatives du personnel.Les archives du service de l'action sociale témoignent des différents moyens mis en œuvre auprès de publics spécifiques afin de lutter contre les problèmes d'insertion et de logement: animations de loisirs, actions socioéducatives, suivi individualisé... Ces archives concernent aussi les relations avec les associations ou institutions partenaires, notamment au sein de l'UNAFO et dans le cadre de groupes de travail mis en place à l'échelle départementale ou régionale.

Les fonds conservés au Centre Dauphiné sont constitués, d'une part, par quelques archives administratives et documents du service animation du foyer (entreposés au sous-sol) et, d'autre part, des dossiers des usagers du Centre d'accueil, d'information et d'orientation des étrangers (conservés dans les bureaux du rez-de-chaussée). Le CAIO, créé en 1974 par convention entre la MTE et les pouvoirs publics, était chargé de l'accueil des étrangers dans le département. Outre ses missions de renseignements et de médiation, le CAIO assure aujourd'hui la constitution et le suivi des dossiers de retraite des travailleurs étrangers (dossiers archivés par numéro d'ordre dans des meubles à classeurs suspendus).

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_020_video_/FRGNQ_V_001_003_020_poster.jpg
1 média

L'exposition « Migrations » au musée de Bretagne : les enjeux de la collecte

FRGNQ_V_001_003_020 , 2012  

« Avec cette grande exposition de 600 m, le musée de Bretagne, musée de société, choisit d'interroger l'émigration bretonne et l'immigration en Bretagne depuis le 19ème siècle jusqu'à nos jours. Parce que son propos touche d'abord au vécu, le musée de Bretagne a fait appel à la contribution publique volontaire pour étoffer la matière de l'exposition. »

Extrait de l'intervention de Françoise Berretrot