Toutes les ressources 59 754 résultats (19ms)

Union générale des étudiants de Tunisie (UGET)

1963-1979  

L'Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) est fondée à Paris lors du congrès de l'AEMNAF des 10-13 juillet 1953. Influencée par le parti au pouvoir après l'indépendance et, notamment, après la création de l'Université de Tunis, en 1959, et le développement du mouvement étudiant national, elle est victime d'ingérence par le biais des représentants du pouvoir au sein de la Commission administrative qui dissout la section de Paris (XIe congrès, 1963). L'UGET ne retrouve une véritable indépendance qu'en 1969, suite à l'agitation estudiantine.

Suite à la mobilisation de février 1972 et de son congrès extraordinaire tenu à l'Université de Tunis du 3 au 5 février 1972, le syndicat étudiant voit se créer des Comités d'action et de lutte (CAL) en Tunisie mais également à Paris (le 8 février), Grenoble et Bruxelles.

En 1972-1973 la base de l'UGET crée des Comités universitaires provisoires (CUP). La section provisoire de Paris est très active et relaie régulièrement les actions de l'UGET tunisienne.

Par ailleurs, dès 1975, le Comité de section provisoire (CSP) appelle à reconstituer la section de Paris au moment où le parti au pouvoir tente d'organiser un nouveau Congrès extraordinaire qui n'aura lieu qu'en 1978.

Contexte :
Les organisations étudiantes
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_010_202/FRGNQ_PH_010_235-BorderMaker_jpg_/0_0.jpg
4 médias

Prière de l'aïd al-fitr - Porte des Poissonniers

2013  

L'aïd al-fitr marque la fin du mois de ramadan. C'est une fête familiale qui débute, tôt le matin, par une prière collective où chaque fidèle se pare de ses plus beaux habits. Dans le 18ème arrondissement, comme chaque vendredi, des milliers de musulmans, hommes, femmes et enfants se rendent à l'ancienne caserne de pompiers située à la porte des Poissonniers, et provisoirement aménagée en mosquée depuis l'interdiction des prières dans la rue.