Saliou Dia, deuxième partie, l'enfance au Sénégal.

1AV 510 , 2012 - 2012  

Il raconte l'enseignement à l'école française, les compétitions entre école coranique et école française. Il parle de l'organisation administrative à la sous-préfecture, Kanel. A 8 ans, quand l'indépendance est déclarée, il se souvient des messages à la radio et le premier gouvernement progressiste qui a mis en place des coopératives agricoles. Il reste au village jusqu'au certificat d'études en 1967. Il passe 4 ans au collège de Matam, à 27 km de son village. En 1972, il rejoint son père à Dakar et travaille comme commis d'administration de la faculté de médecine jusqu'en 1979. Installé à la médina. Il y raconte le système de la caisse de solidarité prenant en charge les problèmes des villageois, la cotisation versée par les travailleurs. En 1975, il créé sa propre association des jeunes de Sinthiane à Dakar et fait également le lien entre son village et l'union générale des travailleurs sénégalais en France, créée en 1961 par un oncle Sali Nongo. En 1979, il accompagne une délégation du service universitaire canadien d'outre-mer, pour des projets de développement villageois. Au retour de cette mission, il écrit à la diaspora pour décrire la paupérisation de la région et proposer un travail commun entre villages. Il créé une association pour le développement des villages (ADV) pour sensibiliser les villages. Il raconte les grandes sécheresses à la fin des années 1960, l'absence de réponse de l'Etat, les villages constituant des caisses pour subvenir aux besoins de la région. Il parle de la perversion du système, les villages entretenus par les migrants endettés qui ne montraient pas la face cachée de l'émigration. Il parle du mythe du migrant qui ne parle jamais de la vie en France. Il raconte des anecdotes sur les migrants arrivant au village depuis Dakar. Les pouvoirs de décision ont glissé avec le pouvoir économique des migrants, du village, à Dakar puis en France. Il rencontreà Dakar, Roland Colin qui enseigne au collège coopératif de Paris, et lui propose de venir étudier en France. En 1979, il arrive en France. Il parle de son oncle Sali Nongo.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le Bois l'Abbé à Champigny-sur-Marne > Saliou Dia, habitant de Champigny-sur-marne, d'origine sénégalaise, entretien sur son parcours de migrant et de militant associatif : entretien filmé (2012).

Jean Brouste, directeur de l'OFPRA, en exercice de 1986 à 1988 : épreuves de tournage (2009).

1AV 415-417 , 2009 - 2009  

Né en 1935, diplomate. Il intègre en 1959 l'école nationale de la France d'Outre-mer. Il est sous-directeur de la DFAE (direction des Français à l'étranger) de 1979 à 1981. Il succède à la direction de l'OFPRA à Francis Roux après six mois d'interim assuré par Gilles Rosset, le secrétaire général. Il démissionne après avoir contesté le rapport Andersen et le manque de moyens financiers et en personnel.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) > Entretiens réalisés auprès du personnel de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) à Fontenay-sous-Bois : enregistrements filmés et sonores. > Directeurs

Témoignage d'un travailleur algérien à la fabrication de bagues : enregistrement sonore.

14AV 689 , 1987 - 1987  

Face A :

Travailleur algérien, travaillait à la fabrication de bagues sur les tours automatiques, relations avec les cadres

00.04.44 annonce des licenciements

00.06.13 pourquoi il a envisagé l'occupation

00.10.15 l'occupation, manifestations, il est allé en Lorraine, à Göteborg

00.17.04 ce qu'il fait maintenant

00.19.28 les souvenirs de l'occupation : Suède, aciérie en Lorraine, la Bastille

00.21.30 les accidents du travail

00.22.40 le 5 juin, après le départ des CRS tout a été saccagé

00.27.20 les stages, l'insertion professionnelle, le chômage des jeunes et problèmes sociaux qui en découlent

00.36.25 fin. Résumé

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par les villes et les associations > Ivry-sur-Seine > Recueil de témoignages auprès de 37 salariés de l'usine SKF à Ivry-sur-Seine après l'occupation contre la fermeture (1983-1985) et le conflit : enregistrements sonores.

Pascal Baudoin, témoignage sur sa carrière à l'OFPRA, en exercice depuis 1984 : épreuve de tournage (2009).

1AV 366-369, 412-413 , 2009 - 2009  

Né en 1956 à Paris, il étudie le russe et l'arabe à l'Inalco. Il est recruté à l'OFPRA en 1984 au service contencieux. en 1989, il devient chef de la division Europe. En 1992, il est chef de division Europe-bassin méditerranéen. En 2002, il est détaché à la préfecture de police, à la section asile toutes nationalités. En 2005, il réintègre l'OFPRA comme chef du service des études et de la communication puis en 2009 comme chef de cabinet.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) > Entretiens réalisés auprès du personnel de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) à Fontenay-sous-Bois : enregistrements filmés et sonores. > Chef de cabinet
/medias/customer_28/periodiques/FRGNQ_P0255_sd_002_0001_jpg_/0_0.jpg
10 médias

Amaral, Maria (collection numérisée de périodiques)

1970  

Située au sein des bidonvilles de Nanterre, la "Maison peinte" est un pavillon prêté par la Cimade dans les années 1968 à la commune. Véritable figure de soutien aux populations immigrées, l'établissement s'associe aux luttes liées aux discriminations, aux expulsions et à l'amélioration des conditions de travail des habitants.

Lucienne Scaglia, cinquième partie.

11AV 290 , 2007 - 2007  

Elle raconte les fêtes de l'école, la période de la guerre, les souvenirs de l'exode, sa tante repartie en Italie, les tensions avec les Français. Elle raconte les réunions et les fêtes familiales. Elle commente une photographie du mariage de ses parents au restaurant Gondolfi, la présence des patrons. La photos de mariage de son oncle Jean. Elle parle des restaurants italiens, Gondolfi, Cavanna et la mission italienne.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Parcours de migrants > Migrants et descendants d'origine italienne > Lucienne Scaglia-Chiaffi, témoignage sur l'immigration italienne : enregistrement sonore (2007).

Francis Lott, directeur de l'OFPRA, en exercice de 1991 à 1996 : épreuves de tournage (2009).

1AV 395-396 , 2009 - 2009  
Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) > Entretiens réalisés auprès du personnel de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) à Fontenay-sous-Bois : enregistrements filmés et sonores. > Directeurs

Gens du Salto : montages (2005).

4AV 1075 , 2005 - 2005  

Le premier DVD comprend le documentaire : "La photo déchirée" (2001). José Vieira a quitté le Portugal à l'âge de 7 ans pour rejoindre son père en France. "Comme un homme qui court après ses souvenirs d'enfance et qui s'imagine que c'est peut-être en cherchant (son) histoire dans celle des autres que l'on retrouve une mémoire collective", il retourne dans son pays natal pour recueillir des témoignages sur cet exil forcé. Des extraits de films ("Lorete et les autres" (1971) ; "O salto" (1967)) ponctuent son enquête pour comprendre la genèse de cette émigration sans précédent qui fut appelée le "plébiscite par les pieds" contre Salazar.

Le second DVD comprend les documentaires regroupés sous le titre "Gens du Sallto" :

Seixas, Paris, Londres (40 mn) ;

Les chants du désereur (26 mn) ;

Odyssées clandestines (3 films de 13 mn) ;

Passagers clandestins (7 films courts) ;

Archives du Salto (presse et documents).

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Vieira : montages, épreuves de tournage.

Tourneur à Arcueil, témoignage d'Augusto Tozzola : enregistrement sonore (2010).

14AV 1676-1677 , 2010 - 2010  

Augusto Tozzola est né en Italie à Faenza en 1928, il entre à 12 ans dans une école formant à la céramique et obtient son diplôme à 16 ans. Il arrive en France en 1950 et à Arcueil en 1968. A partir des années 1990, il se consacre à la formation.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par les villes et les associations > Fresnes et Val-de-Bièvre

Isabelle Sigot, responsable adjointe chargée du pôle insertion, 2007-2008 : enregistrement filmé, 19 novembre 2008

1AV 285 , 2008 - 2008  

Isabelle Sigot décrit son cursus universitaire et son parcours professionnel.

Elle raconte son arrivée à FTDA Créteil en mars 2007.

Elle explique la place et le rôle du pôle insertion dans la structure de l'établissement ainsi que son fonctionnement.

Elle insiste sur l'importance du travail des équipes dans le cadre de l'accompagnement des familles, ainsi que sur celle du partenariat avec les acteurs locaux ( bailleurs, régie de quartier, mission locale).

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de France terre d'asile (CADA de Créteil) > Centre de FTDA Créteil, personnels de 1977 à 2008 : enregistrements filmés, novembre-décembre 2008. > Personnels de direction, pour la période 1977 à 2008.