Comité de coordination des foyers Sonacotra en lutte (CCFSL) (collection numérisée de périodiques)

1976-1978  

La Sonacotral, SOciété NAtionale de COnstruction de logements pour les TRavailleurs ALgériens, a été créée en 1956, pour répondre à deux problèmes. Le premier était celui de la construction et de la gestion de foyers pour les travailleurs migrants. Le second était celui de la résorption des bidonvilles. Après l'indépendance de l'Algérie en 1962, l'organisme deviendra la Sonacotra, SOciété NAtionale de COnstruction de logements pour les TRAvailleurs.

A partir de 1975, une « grève des loyers » débuta au foyer Romain-Rolland de Saint-Denis. Elle se propagera en 1976 à l'ensemble de la région parisienne puis aux autres régions françaises. Protestant contre la hausse généralisée des loyers qu'ils jugent alors indécentes en comparaison avec la qualité de vie qu'offrent ces foyers, les résidents grévistes dénoncent également l'état de délabrement précoce des structures ainsi que les méthodes de répression utilisées contre leur mouvement, comme les recours auprès des ambassades de leurs pays d'origine et les expulsions du territoire français.

Pour les rédacteurs du Bulletin d'information des foyers Sonacotra en lutte, l'objectif était double. D'une part, il fallait pouvoir informer les grévistes ainsi que les personnes soutenant leur action des différents évènements mis en place dans le cadre de ce conflit social. D'autre part, il fallait pouvoir faire face aux « informations mensongères et calomnieuses »[1] de la Sonacotra et de ses alliés.

Témoignage sur les conditions de vie dans les foyers de travailleurs immigrés en France, ce périodique offre un point de vue sur un conflit qui a opposé pendant cinq années les occupants et les gérants de ces structures. On note sur chaque publication, en haut à gauche, l'inscription du nombre de mois de grève écoulé. Le conflit s'est achevé en 1980. Durant les années 1990, les foyers de la Sonacotra feront l'objet d'un plan de réhabilitation et le champ de ses compétences s'élargit : il s'agit alors plus de réinsertion par le logement. En 2007, la société change de nom et devient Adoma.

[1] Bulletin d'information des foyers Sonocotra en lutte n°1, p.1, [1977], Paris.

Bonneau, Béatrice (fonds d'archives)

A art. 1-7 ; B art. 8-13 ; C art. 14-20 ; D art. 21-22 ; E art. 23 ; F art. 25-26 ; G art. 27-30 ; H art. 31-34 ; I art. 35-37 ; J art. 38-39 ; K art. 40-43 ; L art. 47-59 ; M art. 60-64 ; N art. 65-67 ; O art. 68 ; P art. 69 ; Q art. 70-72 , 1972-2001  

Ce fonds, déposé en juin 2001 à l'association Génériques par Mme Béatrice BONNEAU, se compose de soixante-huit classeurs et de quatre cartons ayant pour thème l'immigration de 1972 à 2001.

L'originalité de ce fonds est sa richesse en coupures de presse qui proviennent en majorité du Monde et de Libération, mais aussi de journaux d'extrême gauche (Rouge) ou d'associations (MRAP, SOS Racisme&). Outre ces dossiers de presse, les classeurs et les cartons contiennent des tracts, des brochures, des revues (originales ou photocopiées), des courriers, des textes législatifs (extraits du Journal Officiel, LAMY droit de l'immigration, etc.), ainsi que des documents produits par diverses associations (bulletins d'information, rapports d'activité, etc.).

Coordination pour le droit des étrangers à vivre en famille (CDEVF) (Paris, Ile-de-France, France) (fonds d'archives)

1964-2003  

Le fonds de la Coordination comprend les documents relatifs à la création de l'association et à son administration (documents statutaires et comptes rendus de réunions des instances dirigeantes). On peut y trouver également les documents ayant attrait à son financement et à son fonctionnement (comptabilité, activités, relations avec d'autres organismes). Enfin, le fonds contient une partie consacrée à la documentation.

Collectif des accidentés du travail, handicapés et retraités pour l'égalité des droits (CATRED) (fonds d'archives)

1985-2005  

Ce fonds de 240 cartons est essentiellement composé de dossiers individuels (186 cartons), archivés au sous-sol. Chaque carton contient entre 10 et 20 dossiers individuels, composés d'originaux ou de photocopies des papiers d'identité des usagers, des notifications des décisions du tribunal des affaires de sécurité sociale, de la correspondance échangée avec les caisses d'assurances sociales, tribunaux, etc.

Les dossiers sont parfois partagés entre ceux « gagnés », pour les affaires résolues et dont le dossier devient inactif, et ceux « archivés », c'est-à-dire classés sans suite. Les dossiers des anciens combattants concernent principalement les demandes de « décristallisation » et de revalorisation de la pension militaire d'invalidité. Il est également à signaler que, suite à la fermeture d'Accueil et promotion, une partie des dossiers individuels constitués par cette association par ont été rapatriés au CATRED à la fin des années 1990.

Centre France-Asie (CFA) (Paris, Ile-de-France, France) (fonds d'archives)

1950-2003  

Les archives les plus anciennes conservées au siège datent de 1954 et se composent pour l'essentiel de dossiers d'étudiants, classés par pays d'origine. Outre ces 12 mètres linéaires de dossiers individuels, les archives comprennent également 9 mètres linéaires d'archives de fonctionnement dont les comptes rendus de réunions (assemblées générales, conseil d'administration, &) et la comptabilité constituent l'essentiel.

Association pour l'enseignement et la formation des travailleurs immigrés et leurs familles (Fédération AEFTI) (fonds d'archives)

1973-2006  

Le fonds de la Fédération AEFTI comprend des documents relatifs à sa création et sa vie interne (statuts, AG, Congrès, adhésions, publications, réunions Aefti, relations avec les Aefti), les activités du Comité Permanent de Professionnalisation (CPP)(travaux des réunions, préparation des RIA (Rencontres-Inter-Aefti), convocations et ordre du jour des réunions, comptes-rendus), la comptabilité (factures, relevés de banques, livre de comptes, bilan et comptes de résultats).