Séminaire de formation sur les toxicomanies en partenariat avec le réseau Vigie :

408 J 45 , 1992-1996  

. Texte du CCFEL, présentation, évaluation,

. Lettre de soutien aux projets du CCFEL,

. Notification, demande et refus de subventions,

. Conventions, conventions de stage,

. Bilan financiers, budgets prévisionnels, factures de prestations du CCFEL, devis de formation.

« Information médico-sociale en milieu migrant. Information sexuelle » in Bulletin du Comité médico-social pour la santé des migrants (dossier élaboré en collaboration avec le CLAP), n° spécial janvier 1979 (trimestriel). Accompagné des Livrets de l'animateur et du stagiaire « Information sexuelle ».

1 , 1979  
Contexte :
Ouvrages, méthodes de français et matériel pédagogique provenant de l'association « Solidarité Français migrants », 59 avenue Daumesnil, 75012 PARIS > Santé médico-sociale > Migrations Santé > Bulletin du Comité médico-social pour la santé des migrants
/img/picture-video.svg
1 média

Intervention de Geneviève Dreyfus-Armand

FRGNQ_V_001_005_009 , 2017  

Geneviève Dreyfus-Armand aborde l'historique du partenariat entre la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) et l'association Génériques ayant permis la mise en place de projets de mémoire communs. Elle évoque également à quels nouveaux enjeux sont confrontés les organismes de conservation pour la sauvegarde de la mémoire de l'immigration. Le développement des technologies numériques modifie les procédés de communication et par extension le type de documents d'archives produit (courriels, sites web, blogs). Les institutions de conservation doivent s'adapter à ces évolutions et mettre en place des modalités de traitement spécifiques pour assurer la conservation de ces archives.

Rencontres internationales

F76 , 1947-1951  

[…] rencontres internationales de la jeunesse franco-allemande, correspondance, notes des participants (1947) ; circulaire du bureau de la Culture populaire (21 février) ; organisation des rencontres de jeunesse franco-allemande de l'été 1949 ; UNESCO, rencontres internationales en France (1950-1951).

Contexte :
Commissariat général à l'Éducation générale et aux Sports

« Revue de presses » et ébauche d'articles sur les activités de la Casa.

3 , 1981-2005  

Affiches (7) annonçant les événements (2000-2007, s.d.), disponibles à Génériques et visibles sur son site.

Photographies portant sur les activités comme les sorties de l'association (notamment à Etretat), les équipes de foot, le groupe folklorique, les carnavals, concerts, expositions et fêtes (fin des années 1970 à nos jours).

Accueillir, écouter, accompagner, témoigner, soutenir les droits des migrants / Cimade (Paris, France) . 46 bd des Batignolles 75017 Paris [s.n.][s.n.], Sans date.Sans date

5432  

Vous voulez participer à la vie citoyenne, vous engager, vous avez du temps, un peu, beaucoup....

La CIMADE recherche des bénévoles pour soutenir les migrants et les réfugiés

Accueillir, écouter, accompagner, témoigner, soutenir les droits des migrants.

Contacts:

CIMADE Ile-de-France Champagne

46 bd des Batignolles 75017 Paris

Tél: 01.40.08.05.34 (du mardi au jeudi)

Email: poste-idf@cimade.org

Plus d'informations sur le site : www.cimade.org

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Autres > Non datées
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2433_jpg_/0_0.jpg
1 média

Rencontres berbères / Association de culture berbère (ACB). mai 1986

2433 , mai 1986  

Rencontres berbères les 8, 9, 10 mai 1986 de 10h à 20h, à la maison des syndicats, 33 rue de la Grange-aux-Belles, 75010 Paris, M° Colonel-Fabien. Des dizaines de stands, de nombreux spectacles et animations, des conférences-débats avec Mouloud Mammeri, Nabil Fares, Mehenna Maffoufi, Mahmoud Zemmouri, Nacer Kettane, Mohand Abouda, Muhend U Yehya, etc... Et, samedi 10, Djamel Allam, les Rocking Babouche, la chorale Tiddukla, Bahi, percussions, la troupe de danse de l'ACB. Organisées par l'Association de culture berbère, 37 bis rue des Maronites, 75020 Paris, avec le soutien du ministère de la Culture et du FAS.

Livre noir du logement

ABS 9-3 , 1995  

Rapport conjoint de Villes-Univers et de la Confédération syndicale des familles à Asnières.

Contexte :
Associations et collectifs de solidarité dans les Hauts-de-Seine > Villes-Univers (ex-Asnières-Univers)
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_032/FRGNQ_PH_002_032_205_jpg_/0_0.jpg
2 médias

Akli Yahyaten

1960-1990  

Né le 17 février 1933 à Beni-Mendès en Kabylie, Akli Yahyaten est orphelin de père. Il quitte la campagne à douze ans pour Alger où il vit, enfant des rues, de petits boulots et de rapine. A l'âge de vingt ans, il immigre en France, à Paris. Jusqu'en 1954, il occupe divers emplois, de manœuvre à garçon de café. A ses heures perdues, il s'initie à la mandoline avec passion. Après son service militaire de 1954 à 1956 à Miliana, il devient manœuvre spécialisé à l'usine Citroën où il fréquente les milieux du FLN. Accusé d'être collecteur de fonds, il est emprisonné en 1956 pour six mois. A sa sortie, il décide de faire de la musique son métier. Il se produit d'abord dans les cafés communautaires, où il chante la nostalgie du pays. Familier des artistes maghrébins du Quartier latin, il participe aux émissions kabyles de l'ORTF et se produit sur la scène des cabarets " Le Bagdad " et " Les Nuits du Liban ". En 1959, à nouveau inquiété pour se activités, il retourne en prison. Son expérience carcérale lui inspire des chansons qui font de lui une grande vedette. Chantant en arabe et en amazigh, il fait sa carrière entre Paris et Alger avec à son palmarès de nombreux succès.

Dossiers documentaires constitués et publications diverses : « Bilan des 64 propositions du rapport de la commission des maires sur la sécurité » du Conseil national des villes et du développement social urbain (1982-1992), Contrat de plan État-Région PACA, Politique de la ville, Marseille (1994-1998), dossier de presse sur Lounès Tazaïrt, la Compagnie Cigogne, « les salades à Malek » (juin-oct. 1984, théâtre de dix heures, bd Clichy, Pigalle, 75018 Paris) et les spectacles « le Maghreb de canard », le « fils du déssert », textes d'une pièce de théâtre « Ahmed Bouffetout, la gamelle et les fourchettes avec... » (co-production Comédie de Picardie-Théâtre international de langue française avec Gabriel Garran à la mise en scène, saison 1994/95), création d'un Centre d'intervention sociale auprès des familles maghrébines à Marseille (CISFM) (1995), plaquette de la revue Latitudes« L'autre Maroc – semaine berbère », revues Révolution africaine (2 n°, 1985), Jeune Afrique (1986), Libertés Maroc (n° 1-1980, n° 2-1981), Grand Maghreb (4 n°, 1983, 1986).

93 , 1982-1998  
Contexte :
Documentation > a011423176918zgbw08

UNFP – section de Paris, vie interne : convocation à une journée d'étude animée par Medhi Ben Barka le 24 février [année non précisée], bulletin interne manuscrit après les événements de mars 1965 à Casablanca (1965). PCM, campagne suite à l'interdiction du journal Al Moukafih (Le combattant) : protestation, tracts ; situation en Algérie en 1962 : déclarations d'A. Yata et d'autres dirigeants du PCM (1962).

A1/9 , 1962-1965  
Contexte :
Relations avec les sections et le monde associatif > Relations avec d'autres organisations > Autres organismes / autres fonds

Union générale des étudiants de Tunisie (UGET)

1963-1979  

L'Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) est fondée à Paris lors du congrès de l'AEMNAF des 10-13 juillet 1953. Influencée par le parti au pouvoir après l'indépendance et, notamment, après la création de l'Université de Tunis, en 1959, et le développement du mouvement étudiant national, elle est victime d'ingérence par le biais des représentants du pouvoir au sein de la Commission administrative qui dissout la section de Paris (XIe congrès, 1963). L'UGET ne retrouve une véritable indépendance qu'en 1969, suite à l'agitation estudiantine.

Suite à la mobilisation de février 1972 et de son congrès extraordinaire tenu à l'Université de Tunis du 3 au 5 février 1972, le syndicat étudiant voit se créer des Comités d'action et de lutte (CAL) en Tunisie mais également à Paris (le 8 février), Grenoble et Bruxelles.

En 1972-1973 la base de l'UGET crée des Comités universitaires provisoires (CUP). La section provisoire de Paris est très active et relaie régulièrement les actions de l'UGET tunisienne.

Par ailleurs, dès 1975, le Comité de section provisoire (CSP) appelle à reconstituer la section de Paris au moment où le parti au pouvoir tente d'organiser un nouveau Congrès extraordinaire qui n'aura lieu qu'en 1978.

Contexte :
Les organisations étudiantes
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_044/FRGNQ_PH_002_044_225_jpg_/0_0.jpg
1 média

Kamel Hamadi

1960-1990  

Né le 22 décembre 1936 à Aït Daoud (ex-Michelet en Grande Kabylie), Kamel Hamadi, de son vrai nom Larbi Zeggane, est l'un des plus grands auteurs-compositeurs-interprètes de l'immigration algérienne en France.

A la fin des années 40, cet ancien tailleur voit sa vie bouleversée par sa rencontre avec Slimane Azem, maître de la chanson kabyle, qui lui donne « envie de chanter ». Il commence par écrire des poèmes : au fil des rencontres, il sera recruté par Radio Alger qu'il intègre à l'age de 17 ans. Da Kamel enregistre de nombreuses opérettes, ainsi que plusieurs émissions enfantines. Il y fera la connaissance de Noura sa future épouse qui deviendra l'une des plus grandes chanteuses algériennes, régulièrement accompagnée de l'orchestre de Mustapha Skandrani. Ils feront tous les deux le voyage pour Paris en 1959 à l'occasion d'une série d'enregistrements pour la maison de disque Teppaz.

Il développe sa carrière en France. Il travaille pour Pathé Marconi et avec El Habib, il collabore aux plus belles chansons de son épouse. Ce duo d'auteurs compositeurs est à l'origine de Ya Rabi Sidi, (Oh mon Dieu) adaptation d'une chanson traditionnelle sur le départ d'un fils pour la France. Il s'est mis au service de nombreux chanteurs maghrébins, dont Karim Tahar, Saloua ou Hadj M'hamed El Anka. Kamel Hamadi a surtout écrit des chansons kabyles pour son épouse en poursuivant lui-même une carrière de chanteur. Ses thèmes de prédilection sont la vie quotidienne des Algériens, les chansons d'amour ou même l'exil. Ainsi, il chantera en duo, avec d'autres égéries de l'immigration comme Hnifa (Yidem Yidem, 1951), ou Cheikh Nordine.

Les chansons de son répertoire portant sur l'ghorba (l'exil) sont nombreuses : El hak bel Rekba (L'Argent du voyage), Ya Ghorba (L'Exil), ou Rouh Rouhal (Pars, que Dieu te facilite l'exil) chante la nostalgie, la séparation mais aussi les difficultés pour immigrer en France. Son travail de poète et de mélodiste contribue grandement à l'obtention par Noura du premier disque d'or d'une chanteuse algérienne en France (1 million d'exemplaires chez Pathé Marconi) en 1971. Celui qui a plus de 500 chansons à son répertoire vit aujourd'hui, comme toujours entre la France et l'Algérie. 

Sources : Extrait de la biographie de Kamel Hamadi par Naïma Yahi

/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_014/FRGNQ_PH_002_014_096_jpg_/0_0.jpg
3 médias

Hilmi Mohamed

1960-1990  

Mohamed Hilmi, de son vrai nom Brahimi Mohamed Ameziane est né en 1931 à Azzefoun. A 17 ans, il pénètre le monde artistique en intégrant la troupe de l'Opéra d'Alger. Il officie par la suite à la radio au sein des ELAK (Emissions en langues arabe et kabyle). Acteur, il est aussi célèbre en tant que réalisateur, à son actif plus de 800 pièces radiophoniques en kabyle et en arabe dont de nombreuses adaptations de Molière, Dumas ou Shakespeare. Il écrit également quatre opérettes, trente moyens et courts métrages, une dizaine de comédies musicales. Il a aussi était l'auteur-réalisateur de six longs métrages dont le film « El ouelf saïb ». Compositeur, il se distingue notamment un style humoristique souvent présent dans son oeuvre.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5404_jpg_/0_0.jpg
1 média

Egalité des droits dans une société interculturelle / Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI). ParisFédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI)[-Entre 1970 et 2000]

5404 , [-Entre 1970 et 2000]  

L'avenir c'est la France de toutes les couleurs.

Egalité des droits dans une société interculturelle

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Droits > Sans dates

Dossiers en français.

Boîte 273, 301 à 305, 310 , 1994-1998  
boîte 273 : Activités culturelles (1996-1998). boîte 301 : Activités culturelles : festival, « Les belles étrangères » (1993). boîte 302 : Activités culturelles : dépliants et affichettes (1993-1996). boîte 303 : Activités culturelles : dépliants, etc (1993-1994). Non numéroté : Activités culturelles : essentiellement des affiches (1986-1995). boîte 304 : Activités culturelles : concert et débat (1995-1996). boîte 305 : Activités culturelles : courrier, dépliants, demande de subvention, etc (1993-1994). boîte 310 : Activités culturelles : programmes ATT et dossiers de préparation (1994-1996).
Contexte :
a011393017001cq08df > Activités culturelles > a011393017001wvs5l2

* Bibliographies sur l'émigration et l'immigration. * Photocopies d'ouvrages et de revues. * Coupures de presse d'Algérie Actualité sur l'immigration en France. * Courrier du CRASC, Bulletin mensuel bimestriel édité par le Centre de recherche en Anthropologie sociale et culturelle, Oran (Algérie), n°8, mars-avril 1998. * Article dactylographié d'AS, revu et corrigé pour publication par Henri Lenoir du Centre de sociologie de l'éducation et de la culture pour la revue qu'il dirige. 1997 * Texte sur l'illettrisme envoyé par AS à Benoît Falaise. 1997 * Le Patio : document manuscrit et dactylographié sur la création et le fonctionnement d'un salon de thé-boutique oriental.

53 , Sans date  
Contexte :
Cartons jaunes et oranges

Dossiers constitués par la DAF sur chaque foyer, ils portent sur le fonctionnement quotidien des foyers et sont constitués de contrats d'entretien, de factures d'eau, etc. : Général-Frère, Inkermann, Meyzieu, Vaise, Pressensé, Rhin-et-Danube, Joannès-Vallet, Vénissieux, Béraudière, Andrézieux, Paul-Krüger, Monplaisir, Massenet, Claudius-Pionchon, Léon-Blum, Nicolas-Garnier, Parilly, ALHTRAM, Dauphiné, Capucins, Saint-Victorien, Montoison, Bismuth, Gerland, Arc-en-Ciel, Marhaba, Oasis, Lombard.

1968-1998  
Contexte :
Sous-fonds du siège social (Espace des Brotteaux) > Direction générale (53 ml) > Direction de l'administration et des finances (12 ml)

Archipel, français langue étrangère, livre 2, unités 8 à 12, livre du professeur, Paris : Cours crédit/Didier, 1983.

3 , 1983  

[La BNF à Tolbiac conserve, en rez-de-jardin, un exemplaire de ce fascicule, sous la cote 8 MU-4437, ainsi que le livret de l'élève, 3 cassettes, 2 films fixes et 1 cahier d'exercices qui composent cette méthode de langue. ].

Contexte :
Ouvrages, méthodes de français et matériel pédagogique provenant de l'association « Solidarité Français migrants », 59 avenue Daumesnil, 75012 PARIS > Santé médico-sociale > Migrations Santé > Brochures

Écriture : documentation pédagogique, publications d'atelier d'écriture, rapport du CLAP, copie d'ouvrage (1992-1997). Formation dans divers cadre financiers et lieux, préparation et suivi : documentation, note, liste de présence, compte rendu de réunion, support de cours (2000-2002). Préparation des bilans et programmes : note, rapport, programme, synthèse (2001-2002). Rapport d'audit sur le CLAP (2000).

1148 , 1992-2002  
/medias/customer_28/periodiques/FRGNQ_P0094_1980_014/FRGNQ_P0094_1980_014_001_jpg_/0_0.jpg
37 médias

n°14 (3ème trimestre 1980) : Abdellatif Derkaoui, Peinture (lettre de prison)

juillet-septembre 1980  

Ce numéro présente une lettre d'Abdellatif Derkaoui. Cette lettre est destinée à accompagnée ses oeuvres dans le cadre de l'exposition "peinture de prison" qui s'est tenue dans différentes ville de France cette même année. Dans cette lettre, il exprime la nécessité des expressions artistiques comme la peinture pour dénoncer et résister à la torture. Ce numéro contient aussi le compte-rendu de son procès.

Contexte :
Actuels : écriture, théâtre, peinture. FrangyLes Hauts de JersaigneLyonEd. Jean de Breyne.1966-0
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_010_150-BorderMaker_jpg_/0_0.jpg
1 média

Expulsion des travailleurs sans papiers - Boulevard Barbès

2010  

Les travailleurs sans papiers, en lutte pour leur régularisation, organisés par la coordination « C.S.P. 75 », après un an d'occupation de la Bourse du Travail de Paris, ont occupé durant une année les locaux désaffectés de la Caisse d'Assurance Maladie situés rue Baudelique dans le 18ème arrondissement. A la fin du mois d'août 2010, face aux pressions croissantes de la Préfecture de Paris et de la Mairie d'arrondissement, le mouvement décide d'interrompre l'occupation. Ils éviteront ainsi d'être évacués par une violence physique, traumatisante.