Comité tunisien d'information et de défense des victimes de la répression (CTIDVR)

1972-1980  

« (...) Une campagne de mobilisation et de défense est plus que jamais nécessaire. A cet effet, des militants tunisiens, venus des divers horizons politiques de l'opposition démocratique et révolutionnaire au régime, décidés par delà leurs divergences politiques ou idéologiques, à faire face à ces menées répressives, se sont constitués en '' Comité tunisien d'information et de défense des victimes de la répression '' »

CTIDVR. « Plateforme » inBulletin d'information, n° 1, p. 2 (16.04.1972).

.

Créé le 16 avril 1972, après les événements de février 1972, le CTIDVR éclate un an plus tard, le 18 mars 1973, fortement éprouvé par des difficultés internes.

Le CTIDVR siège à Paris mais il existe aussi d'autres comités de défense (9) à Bordeaux, à Nice, à Bruxelles ou à Genève... Des réunions de coordination semblent faire le lien entre eux : des documents s'y rapportant sont conservés dans les dossiers par comité.

Contexte :
Les organisations de défense des libertés publiques et des droits de l'homme > En France : Comités et campagnes contre la répression en tunisie

Projets, 1994-1999 : . « Action santé publique Sida sur les sites du sud du département 93 avec le Préserv'bus », 1994, . « Projet d'actions de prévention de la toxicomanie et du sida pour l'année 1997 de l'association CCFEL », . « Projet d'action cyberbus prévention santé », 1999. Publication du CCFEL : « Cahier du CCFEL, revue trimestrielle scientifique des réseaux du CCFEL » (n°1). Questionnaires, fiches d'intervention, fiche de suivi individuel, planning, planning de formation, documents de travail. Rapports d'activité sur le Préserv'bus, 1994-1999.

408 J 74 , 1994-1999