/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_026/FRGNQ_PH_002_026_147_jpg_/0_0.jpg
35 médias

Noura

1960-1990  

De son vrai nom Fatma Zohra, Noura est née en 1942 à Cherchell en Algérie. A la séparation de ses parents, elle doit abandonner ses études et trouver un travail. Elle devient animatrice d'une émission enfantine à Radio Alger. Par la suite, elle interprète des pièces de théâtre et des opérettes dans lesquelles elle chante sous la direction du chef d'orchestre Mustapha Skandrani. Encadrée par le maître Mohamed Jamoussi et Mahboub Bati, elle s'impose très vite comme l'une des plus grandes chanteuses algériennes de l'époque.

En 1959, elle part pour Paris pour une série d'enregistrements. La même année, elle épouse l'auteur compositeur interprète Kamel Hamadi rencontré à Radio Alger. Noura commence alors à collaborer avec différents musiciens dont El Habib Hachelaf qui adapte pour elle Ya rabi Sidi (Oh, mon dieu), dont Kamel Hamadi compose la musique.

Celle qui se veut la chanteuse de tous les Algériens interprète les thèmes traditionnels : le mariage avec Mebrouk el aêrs (Félicitations pour le mariage), l'amour avec Houa Houa (lui lui), mais aussi l'exil avec Gal el Menfi (le banni) et des préoccupations plus actuelles. Ahmed Wahby lui compose du moderne oranais (Asri) et son mari des chansons kabyles qu'ils chanteront ensemble. Noura et Kamel Hamadi incarnent le duo de la chanson algérienne des années soixante.

Après 1962, Noura retourne vivre en Algérie, mais vient fréquemment à Paris où elle côtoie beaucoup d'artistes français dont Juliette Gréco.

En 1965, elle sort un album entièrement en français où elle interprète Une vie de Michel Berger, et Paris dans mon sac de Kamel Hamadi.

En 1971, elle reçoit, en compagnie de Slimane Azem, un disque d'or qui couronne la vente de plus d'un million de disques chez Pathé Marconi, première distinction, à ce titre, d'artistes maghrébins en France.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5656_jpg_/0_0.jpg
1 média

Meeting anti-raciste national / Permanences Anti-Expulsion. Paris : Permanences Anti Expulsion, s.d.. 22 rue d'Annam 75020 Paris. Imprimerie Édit 71

FRGNQ_A_5656  

samedi 20 mars à 14h30 salle de la mutualité rue saint-victor Paris 5e

Meeting anti-raciste national

antiracisme du p.s. = anti-racisme de façade

régularisation de tous les immigrés sans-papiers

brisons le consensus raciste !

pour une société anti-raciste

Les permanences anti-expulsions

SEINE-SAINT-DENIS (93) AMF, département de Seine-Saint-Denis [à Montreuil] (AMF-93) (1992-1998). AMF-section d'Aulnay-sous-Bois (1979), AMF-section de Bondy (1967, 1972), AMF-section de Saint-Denis : comptes rendus de réunion (1970-1982), comptes rendus d'activités, dossier de stage de formation des militants (1979), communiqués (1979-1991), tracts et affichettes sur les activités organisées (1978-1979), correspondance (1975-1983). Association des Marocains de la Seine-Saint-Denis pour la Citoyenneté (AMSC), Pantin, création : extrait du procès-verbal de l'AG constitutive (1998), récépissé de déclaration (1999), copie de la déclaration à la préfecture en date du 13 janvier 1999 extraite du J. O. du 6 février 1999, statuts (s. d.), cartes de vouex de bonne année ; organisation d'une soirée culturelle : demande de local, invitation, compte rendu, correspondance (1999-2000).

C14 , 1967-2000  
Contexte :
Relations avec les sections et le monde associatif > Relations avec les sections et associations membres de l'AMF > L'AMF en région parisienne
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5126_jpg_/0_0.jpg
1 média

Nous vivons, nous travaillons ensemble / / Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP). Paris, FranceMouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) (Paris, France)[-Entre 1980 et 1990]

5126 , [-Entre 1980 et 1990]  

Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples. Comité local pic saint loup. Nous vivons, nous travaillons ensemble, faisons la fête ensemble le samedi 18 mai à 21h...

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Contre le racisme > 1980-1989