Simone Lellouche et Ahmed Othmani1963-2007 (fonds ouvert)

1959-2007  

Le fonds couvre une période qui correspond à des événements particulièrement importants : la fin de la guerre d'Algérie, la guerre israélo-arabe de juin 1967 avec ses répercussions dans tout le monde arabe, les mouvements étudiants en France comme dans d'autres pays en 1968.

Ainsi, par exemple, le 15 mars 1968, les étudiants organisent en Tunisie une journée d'action pour la libération de Mohamed Ben Jennet, étudiant condamné à 20 ans de travaux forcés à la suite des manifestations de juin 1967. Il s'en suit une répression féroce contre toute l'opposition : le Groupe d'études et d'action socialiste tunisien (GEAST ou groupe « Perspectives ») non reconnu, le Parti Communiste Tunisien et le Baath notamment.

Février 1972 correspond à une période de grande mobilisation pour les libertés en Tunisie. De décembre 1971 à juin 1972, la Tunisie connaît un mouvement démocratique sans précédent dans lequel s'engagent des milliers d'étudiants suivis par les lycéens et les ouvriers. Alors que le procès de Simone Lellouche commence le 1er février et qu'elle est expulsée de Tunisie le 5, l'UGET organise du 3 au 5 février 1972 un congrès extraordinaire pour une « UGET démocratique et représentative» à l'université de Tunis.

Le mouvement étudiant connaît une nouvelle répression, les arrestations sans jugement se succèdent durant de longs mois et de nombreux procès s'en suivent (1974, 1975…). En 1978, c'est le syndicat ouvrier tunisien (UGTT) qui connaît à son tour une violente répression.

Les documents n'ont pas été conservés de façon systématique durant toute la période couverte par le fonds. On ne trouve, par exemple, que quelques documents pour le début des années 1960. A partir de 1968, les documents sont davantage conservés mais le fonds reste lacunaire pour la période 1970-1971 tandis qu'il s'enrichit à nouveau à partir de février 1972.

Une partie importante du fonds est consacrée aux publications (militantes, politiques, presse quotidienne, presse gouvernementale) dont la variété fait sa richesse.

Une part essentielle de ces productions (tracts, affiches, revues, brochures, quelques photos et cassettes) est issue de l'opposition tunisienne du début des années 1960 aux années 1980, aussi bien depuis la France qu'en Tunisie. Certains documents provenaient, en effet, de Tunis pour être imprimés en France puis réacheminés vers la Tunisie.

On peut citer, par ailleurs, les collections des revues Perspectives Tunisiennes et El Amel Tounsi (Le Travailleur tunisien) qui s'avèrent presque complètes ainsi que les documents publiés par les divers comités de défense des prisonniers politiques tunisiens.

On trouve également plusieurs dossiers documentaires comportant plus particulièrement des numéros et coupures de presse de l'Agence de Presse Libération ayant précédé la création du journal Libération (1972-1973) et dont certaines parutions portent sur la Tunisie et sur l'immigration.

De nombreuses coupures de presse et numéros de journaux, principalement de la presse gouvernementale tunisienne, se trouvent également dans ce fonds.

Outre cette riche documentation rassemblée par Simone Lellouche, nous trouvons également traces de ses activités militantes et des relations qu'elle entretint avec son mari au cours de ses années d'emprisonnement et de lutte.

Les archives comportent, d'ailleurs, de nombreux documents relatifs aux affaires judiciaires, aux procès et aux prisonniers : informations et notes tapées à la machine sur les procès, affaires de 1968, 1972, 1973, 1975, 1978 avec les fiches des prisonniers, leurs cartes d'étudiants à l'université de Paris VIII-Vincennes, le budget et les dépenses pour les prisonniers, la liste des livres envoyés et reçus au bagne de Borj Erroumi (bibliothèque), des informations manuscrites et de la correspondance ; un texte non publié sur le bagne de Borj Erroumi, intitulé Les prisonniers politiques en Tunisie qui traite de l'affaire du complot de 1962 ; le sort des comploteurs, morts et survivants, écrit par des détenus dans les années 70 ; de nombreux tracts des comités de solidarité et de libération et la campagne pour la libération de tous les prisonniers politiques et syndicalistes fondée sur la publication, en avril 1979, du témoignage dans les Temps Modernes de Ahmed Ben Othman, alors détenu.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4861_jpg_/0_0.jpg
1 média

Halte au racisme d'Etat.1999

4861 , 1999  

Halte au racisme d'Etat. Ils participent aux expulsions : Air France, SNCF, Air Afrique, Air Sabena, Air Iberia, Hôtels Accor, SNCM. Des papiers pour tous.

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Contre le racisme > 1990-1999

Coordination des collectivités portugaises en France (CCPF) (Val-de-Marne, Ile-de-France, France) (fonds d'archives

1983-2003  

Le fonds du CCPF comprend une partie relative à son fonctionnement : comptabilité, relations avec les associations membres et correspondance. Le fonds comprend aussi une partie relative à ses activités comme par exemple : un festival de théâtre portugais (Festea), depuis 1992 ; des concours de projets de jeunes luso-descendants (projet à caractère social, culturel ou sportif) ; des rencontres régionales et européennes. Enfin, le fonds comprend une part consacrée à la documentation et contient notamment une importante collection de journaux.

Les archives du CCPF permettent donc de retracer la vie associative des Portugais de France.

Le fonds de la CCPF reflète son fonctionnement associatif et en réseau :

les documents relatifs à la comptabilité comprennent des bilans, des factures et des relevés de compte ;une part importante du fonds est consacrée aux relations entretenues avec les associations membres. A titre d'exemple: la fédération des associations portugaises de Lorraine (Nancy, 1991-1993), l'association sportive des Portugais de Meaux, l'association culturelle franco-portugaise-estrela do norte de Claye-Souilly (1997), O sol de Portugal (Bordeaux). Ces dossiers comprennent des publications, des rapports, la fiche d'adhésion au CCPF (dans certains dossiers, il n'y a que cette fiche) ainsi que de la correspondance.correspondance.

Une partie des documents concerne les activités de l'association, dont par exemple :

un festival de théâtre portugais (Festea), depuis 1992 ;des concours de projets de jeunes lusodescendants (projet à caractère social, culturel ou sportif) ;des rencontres régionales et européennes.

Enfin, on peut retrouver une partie documentaire comprenant notamment des revues de presse et des journaux.

Les sièges des associations portugaises conservent, en effet, des journaux et toute une presse régionale publiée au Portugal et qui arrive à l'association généralement par l'intermédiaire d'un des adhérents.

Outre la presse portugaise, nous trouvons aussi dans cette collection les publications de quelques associations ayant créé leurs propres instruments de communication.

En tant que tête de réseau, la CCPF rassemble une riche collection de journaux dont ceux des associations membres qu'on peut retrouver dans leurs dossiers.

Un état de la collection de périodiques encore conservée à Génériques après le transfert du fonds d'archives de la CCPF aux AD 94 a été établi ultérieurement (cf. liste des journaux ci-après).

Le récolement établi ci-dessous présente l'ensemble de la collection de journaux comprise dans le fonds de la CCPF :

titres compris dans le fonds au moment de son dépôt [surlignés en gris]titres conservés à Génériques, après le dépôt du fonds, dans l'attente d'être numérisés (opération qui n'a pas eu lieu)[correspondant à la majeure partie de la collection] ;titres qui n'étaient pas mentionnés dans la version de l'inventaire fourni au moment du dépôt [avec une *].
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4934_jpg_/0_0.jpg
1 média

Nos luttes forgent l'avenir / Association générale des étudiants de Nanterre ; Collectif ""A toutes les victimes"" ; Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah ; Damnés de la terre ; Fédération syndicale étudiante (FSE) Paris 1 ; Mouvement justice Palestine (MJP) ; Ne laissons pas faire (NLPF). 9 et 10 juin 2006

4934 , 9 et 10 juin 2006  

La solidarité est une arme, liberere tutti. Vendredi 9 juin, 19h, soirée de soutien pour les prisonniers révolutionnaires et contre la fascisation

Contexte :
Immigration > Conférences, salons et prix
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5014_jpg_/0_0.jpg
1 média

Algerie qui résiste face à la barbarie / Mouvement jeunes communistes (MJC) ; Femmes solidaires ; France-libertés ; Mouvement de la paix ; Pionniers de France ; Secours populaire français (SPF) ; Union nationale des tudiants français (UNEF). 1998

5014 , 1998  

Avec l'Algérie qui résiste face à la barbarie, samedi 14 février 1998. Bataclan, 18h-1h. Rencontres avec : des médecins algériens de l'hôpital Frant Fanon de Blida, Omar Zitouni, journaliste au """"Matin"""", des peintres, des dessinateurs algériens (Farid Boudjellal, Ahamni, slim, Melouah, Gyps, Muzo). Expositions de dessins et d'oeuvres d'art, de dessins d'enfants algériens, espace enfance. Internet en direct avec l'Algérie, librairie, thé à la menthe, plats orientaux au café oriental. Contes, poésies : Sketch """"l'Algérie à deux voix"""" avec Moussa Lebkiri et les comédiens (Nafa, Malouck, Lounès Tazaïrt, D. Kowarski, F. Bérezak, G. lavigerie, R. Nataf, F. Fawzi). Danse, avec la compagnie Rabah Haddadi, Assia Guemra, Te o Soleil. Fête de la solidarité avec le Raï de Seba, Elho et selim, Djamel Allam, batuk percussions, Annie Darmon, Tryo, Louis Arti, Mister gang, Filipe Bozez, Brahim Izri, Mounsi, Zoubida, Raï Kum, sapho. L'appel du petit price, mouvement jeunes communistes, femmes solidaires, France-libertés, mouvement de la paix, pionniers de France, secours populaire français, UNEF [...]

Contexte :
Libérations politiques > Afrique > Algérie

Centre de recherches sur la diaspora arménienne (CRDA) (Paris, France)(fonds d'archives)

XXe siècle  

Le CRDA a rassemblé une documentation importante sur l'Arménie et la diaspora arménienne dans le monde: elle possède un grand nombre de vidéos, plus de 3 000 livres, 25 000 diapositives, des milliers de photographies, des centaines de dossiers thématiques et une grande collection de journaux arméniens publiés en Arménie ou par la diaspora arménienne en France ou dans le monde.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4869_jpg_/0_0.jpg
1 média

Stop à l'affront / Ras l'front. 2003

4869 , 2003  

Il est urgent d'agir, nous sommes tous concernés ! Stop à l'affront. Concert stop à l'affront au canal 93 le 11 avril 2003 : Bouga, 3ème oeil, princesse Anies, Cheb Tarik, Tatiana Miath, Ahmada Smith, fatale clique, click up, dj djill. Artistes associés contre le racisme dans les bacs le 21 avril 2003 : Dieudonné, Ricardo K (Gipsy king), ton david, saïan Supa Crew, K Fear et Doc.K (la brigade), Omar et Fred, Jacques d'Arbaud, Hamed Daye, Eric Daniel, Dj bomb, Wendy. Story about the clown, Syntax, Faya D, Moudjahid, Imo (Emmigrands), Echos, Nameless. Logos : Ras l'front contre le racisme, LICRA, MRAP, Réseau no pasaran, Carrefour, ville de Bobigny [...]

Contexte :
Immigration > Événements culturels et sportifs > Musicaux
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4948_jpg_/0_0.jpg
1 média

Halte au racisme / Résidents Sonacotra Grésillons et Chandon ; Association des foyer de la région parisienne (AFRP) ; AAE ; Association des travailleurs maghrébins de France, Gennevilliers (ATMF) ; Ligue des droits de l'Homme (LDH) ; MRAP ; AGV ; SOS Gennevilliers ; Gennevilliers pour tous ; Ligue communiste révolutionnaire (LCR) ; Mouvement Jeunes communistes de France (MJCF) ; Mouvement communiste révolutionnaire (MCR) ; Parti communiste français (PCF) ; Parti socialiste (PS) ; Confédération française démocratique du travail (CFDT) ; Syndicat national des instituteurs (SNI), Gennevilliers ; Syndicat national de l'enseignement supérieur (SNES) ; Confédération générale du travail (CGT). 1989

4948 , 1989  

Halte au racisme, à la violence. Gennevilliers, nous pouvons vivre ensemble : Résidents sonacotra Gresillons et Chandon, AFRP P.V. Couturier, AAE, ATMF Gennevilliers, LDH, MRAP-AGV, SOS Gennevilliers, Gennevilliers pour tous, LCR, MJCF, MCR, PCF, PS, CFDT Chausson, SNI Gennevilliers, SNES Pasteur, UL CGT. A Gennevilliers, un conseil municipal doit se tenir le 23 juin 1989. Après son agression contre le jeune Mounnime, Vandorpe, conseiller municipal élu du Front national, a été libéré rapidement. Manifestation vendredi 23 juin 1989.

Contexte :
Immigration > Rassemblements et manifestations > 1980-1989
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5633_jpg_/0_0.jpg
1 média

20ème printemps berbère au Cirque d'Hiver / Maison Kabyle de France (France). 2000

5633 , 2000  

La Maison Kabyle de France & et la Fédération de Paris de la Ligue de l'Enseignement organisent un Colloque, une Soirée Spectacle.

20ème Printemps Berbère, 2000, au Cirque d'Hiver le samedi 29 avril à 14 heures. (...)

Colloque : I. Intégration et citoyenneté. Jacqueline Costa-Lascoux, CNRS, Ligue de l'enseignement. Gilles Kepek, Institut d'Etudes politiques. Jacques Michel, CNRS. Bertrand Cadiot, Sous-préfet ville, Paris. Représentants d'associations. Modérateur : Nordine Saadi, sociologue, écrivain. II. Identités. Pierre Bourdieu, professeur au Collège de France. Mohamed Arkoun, professeur émérite, Paris III. Hend Sadi, Maison Kabyle de France. Représentants d'associations et Magyd Cherfi du groupe Zebda. Modérateur : Georges Morin, président de l'association Coup de Soleil.

Soirée spectacle : Djamal, Allam, Said Axelfi, Hamou & Zadig, Ideflawen, Issoulas, Brahim Izri, Karima, troupe de danse et de nombreuses vedettes surprises... Invité d'honneur Chérif Kheddam !

Activités (années 1990-2000).

[1990]-[2009]  

FAT (Fédération des associations turques) : association créée en 1990, basée à Nancy et dont M. Erpuyan était le secrétaire. Ce carton comprend les statuts de l'association, ses publications et sa correspondance. Le FAT a tout d'abord adhéré au CFAIT lors de sa création, en 1991, avant de le quitter en 1994, de même qu'ELELE. Mais A Ta Turquie reste membre du CFAIT.

[Ces archives permettent de compléter l'histoire du CFAIT (Conseil français des associations d'immigrés de Turquie) dont les archives se trouvent chez les associations fondatrices du CFAIT. Ces associations étaient l'ASTTU, l'ACORT, ELELE, le FAT, A Ta Turquie, MCIT, AIT, AIT-Strasbourg, ATT-Saint-Avold, ACTIT, ATTM. 1990-1994].

Contexte :
Premier étage > Mezzanine > Comptabilité, maquettes et dossiers d'élaboration d'Olusum/Genèse, stock de la revue, correspondance, un peu de vrac (1990-2003)