Les chemins de la connaissance

1990-2007  

Séries de documentaires quotidiens diffusés dans la matinée. Au début de chaque semaine, Emmanuel Hirsch présente le thème de la semaine ainsi que le présentateur qui diffère chaque semaine. Ce dernier présente son invité du jour. Ainsi le thème hebdomadaire est décliné en cinq documentaires pour chaque jour de la semaine. Les thèmes choisis gravitent autour des sciences humaines (histoire, art, littérature, etc). L'émission prend la forme de tables-rondes, de conversations entre le présentateur et les spécialistes. Des archives sonores, des lectures, émaillent certains documentaires. Concernant le vaste sujet de l'immigration, on trouve des séries sur les cultures ouvrières avec les mineurs et les cheminots polonais présents dans le nord de la France après la Première Guerre mondiale (1991), sur le théâtre maghrébin (1993), sur la psychanalyse face aux douleurs de l'exil (1995), sur l'histoire des différentes immigrations à Paris au XXe siècle (italienne, allemande, algérienne, africaine et chinoise, 2002) ou encore sur le modèle français d'intégration (2004).

O Alarme : O Alarme : Jornal dos Portugueses da região de Grenoble / Associação franco-portuguesa de Grenoble (du n°1 à 15) ; Frente eleitoral comunista (marxista leninista) (FEC, ML) (du n°29 à 33). ClaixAlfortvilleParisÉchirolles1972-1975

1972-1975  

BDIC : F P 3124 { n° 18 (1974) ; n° 20 (1974) ; n° 28 (1975) }

Génériques : Fonds des périodiques { n° 1 à 5, août 1972- janv. 1973 ; n° 7, mars 1973 ; n° 9 à 13, mai-oct. 1973 ; n° 15 à 19, déc. 1973-avril 1974 ; n° 21 à 27, juin 1974-janv. 1975 ; n° 29 à 33, mars-juill. 1975 ; n° 36 et 37, nov-déc. 1975. Supplément aux n° 19, 20, 33 ; supplément de fêtes }

Contexte :
1971-1980 > 1972

Les dossiers de l'écran

1970-1989  

Magazine de société crée par Armand Jammot, composé de débats, reportages et projections de films.

L'émission du 14 janvier 1970, intitulée "Les Travailleurs étrangers en France", intervient après un fait divers tragique, la mort par asphyxie de cinq ouvriers africains dans un foyer d'Aubervilliers, durant la nuit du 1er au 2 janvier 1970, qui a sensibilisé l'opinion publique sur les conditions de vie des travailleurs immigrés en France. Et parallèlement sur leur importance économique. Selon l'historien Yvan Gastaut, qui analyse ce débat dans l'article "L'irruption du thème de l'immigration dans les médias", cet événement sera le premier à être aussi fortement médiatisé, concernant l'immigration en France.

Après diffusion du film Le chemin de l'espérance de Pietro Germi, retraçant l'aventure d'un groupe de Siciliens en route pour la France, un débat est engagé et animé par Alain Jérôme, entre : Francis Bouygues, entrepreneur de travaux publics dont l'entreprise emploie 80% de main d'oeuvre étrangère sur les chantiers, Guy de Peslouan, délégué général de la Fédération parisienne du Bâtiment, gérant de foyers d'immigrés, Madame Banine auteur de La France étrangère, Michel Massenet, directeur de l'immigration au ministère des affaires sociales, deux militants en charge de cette question à la CGT et CFDT et six travailleurs émigrés, employés du bâtiment ou de la métallurgie.

Sur la même thématique, on peut trouver d'autres Dossiers de l'écran : le 22 mars 1977, "Si demain votre fille" sur les mariages mixtes ; le 17 mai 1977 sur les Harkis ; le 21 novembre 1978 sur les difficultés rencontrées par les travailleurs immigrés et leurs familles en France : injustice, racisme, exploitation... ; le 20 octobre 1981 avec un débat axé sur le racisme et le 3 novembre 1987 sur les Français d'origine maghrébine dits "beurs".

La Revue blanche. Paris1891-1903

1891-1903  

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - libre-accès - Littérature et art - Salle V - Littératures d'expression française 840.507 REVU { Fac-sim. } : { n° 1 (oct. 1891)-14e année, t. 30, n° 237 (15 avr. 1903) }

Contexte :
1891-1900 > 1891

Portugal socialista / Acção socialista portuguesa. Lisbonne1967-1976

1967-1976  

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - magasin FOL- JO- 18942 { n° 39-75,1975 ; n° 86-116, 1976 }

Centre culturel Calouste Gulbenkian : FLT-XXXV 21 { n° 24 à n° 26, n° 29, n° 30 (1971) }

Génériques : Fonds des périodiques { mai 1967 ; n °3 et 4, août-sept 1967 ; n° 7 à n° 11, déc 1967-avril 1968 ; n° 13, juil 1968 ; n° 15-n° 16, oct-nov 1968 ; n° 17-n° 19, janv-mai 1969 ; n° 1, août 1973 }

Contexte :
1961-1970 > 1967

Pariser Zeitung. Paris1941-1944

1941-1944  

BDIC : Mfm P 303 { n° 1, 15-jan-1941 - vol. 4, n° 210, 16-aou-1944 }

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - magasin { Jusqu'à : 16 août 1944 [IV, n° 210], éd. bilingue }

IHTP : C 100 (1-15) { jan-1941 - aou-1944 [microfilms] }

Contexte :
1941-1950 > 1941

Baraka hebdo. Paris1986-1987

1986-1987  

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - magasin FOL- JO- 22858 { n°1 (1986)-n° 19 (1987, avr.) }

Génériques : Fonds des périodiques { n° 0 : juillet 1981. Année 1985 n° 0 : décembre 1985. Année 1986 n° 1 : 13 mars 1986 ; n° 2 : 20 mars 1986 ; n° 3 : 27 mars 1986 ; n° 4 : 3 avril 1986 ; n° 5 : 10 avril 1986 ; n° 6 : 17 avril 1986 ; n° 7/8 : mai 1986 ; n° 9 : juin 1986 ; n° 10/11 : juillet-août 1986 ; n° 12 : octobre 1986 ; n° 13 : novembre 1986 ; n° 14 : décembre 1986. Supplément : dossier de présentation de Baraka }

Contexte :
1981-1990 > 1986

Comité de coordination des foyers Sonacotra en lutte (CCFSL) (collection numérisée de périodiques)

1976-1978  

La Sonacotral, SOciété NAtionale de COnstruction de logements pour les TRavailleurs ALgériens, a été créée en 1956, pour répondre à deux problèmes. Le premier était celui de la construction et de la gestion de foyers pour les travailleurs migrants. Le second était celui de la résorption des bidonvilles. Après l'indépendance de l'Algérie en 1962, l'organisme deviendra la Sonacotra, SOciété NAtionale de COnstruction de logements pour les TRAvailleurs.

A partir de 1975, une « grève des loyers » débuta au foyer Romain-Rolland de Saint-Denis. Elle se propagera en 1976 à l'ensemble de la région parisienne puis aux autres régions françaises. Protestant contre la hausse généralisée des loyers qu'ils jugent alors indécentes en comparaison avec la qualité de vie qu'offrent ces foyers, les résidents grévistes dénoncent également l'état de délabrement précoce des structures ainsi que les méthodes de répression utilisées contre leur mouvement, comme les recours auprès des ambassades de leurs pays d'origine et les expulsions du territoire français.

Pour les rédacteurs du Bulletin d'information des foyers Sonacotra en lutte, l'objectif était double. D'une part, il fallait pouvoir informer les grévistes ainsi que les personnes soutenant leur action des différents évènements mis en place dans le cadre de ce conflit social. D'autre part, il fallait pouvoir faire face aux « informations mensongères et calomnieuses »[1] de la Sonacotra et de ses alliés.

Témoignage sur les conditions de vie dans les foyers de travailleurs immigrés en France, ce périodique offre un point de vue sur un conflit qui a opposé pendant cinq années les occupants et les gérants de ces structures. On note sur chaque publication, en haut à gauche, l'inscription du nombre de mois de grève écoulé. Le conflit s'est achevé en 1980. Durant les années 1990, les foyers de la Sonacotra feront l'objet d'un plan de réhabilitation et le champ de ses compétences s'élargit : il s'agit alors plus de réinsertion par le logement. En 2007, la société change de nom et devient Adoma.

[1] Bulletin d'information des foyers Sonocotra en lutte n°1, p.1, [1977], Paris.