Actuels (collection numérisée de périodiques)

1980-1982  

Actuel est une publication trimestrielle éditée en Haute-Savoie consacrée à la peinture, l'écriture et le théâtre, parue entre 1966 et 1985, avec une interruption entre 1969 et 1976.

Les numéros présentés ici sont en rapport avec la lutte pour les Droits de l'Homme au Maroc. La revue consacre en effet, dans le cadre de l'exposition "peinture de prison" qui s'est tenue dans différentes ville de France en 1980, son numéro 14 au peintre Abdellatif Derkaoui, prisonnier politique incarcéré à la prison centrale de Kénitra au Maroc depuis 1972.

Pour ce numéro, les responsables de cette publication s'étaient rapprochés de ceux de Liberté Maroc, périodique édité à Lyon consacré à la défense des Droits de l'Homme au Maroc. Ces derniers sont à l'origine de la publication d'un numéro coédité par les deux titres et paru en juin 1982 (n°20 de Actuels). Ce numéro spécial est également consacré à Abdellatif Derkaoui ainsi qu'aux expressions artistiques et témoignages des prisionniers détenus à la prison de Kénitra au Maroc.

Libertés Maroc (collection numérisée de périodiques)

1980-1982  

Ici sont mis en ligne deux numéros de la revue Libertés Maroc : le premier numéro daté de juin 1980 et le quatrième daté de juin 1982. Cette revue trimestrielle a été crée à Lyon dans une "situation d'urgence". Elle est née de l'appel de mai 1980 de "101 prisionniers politiques" marocains pour la libération de trois des leurs, en raison de leur état de santé mental. Au delà de cet appel, la revue a plus largement pour objectif de dénoncer les infractions aux Droits de l'Homme commis au Maroc.

Sa quatrième parution est en fait une coédition avec la revue Actuels, revue consacrée aux arts (peinture, écriture, théâtre). Précédemment cette revue, publiée en Haute-Savoie, avait consacré un numéro spécial au peintre marocain Abdellatif Derkaoui, prisionnier politique détenu au Maroc. Pour réaliser ce numéro, ses rédacteurs s'étaient rapprochés des responsables de Liberté Maroc. Aussi ces derniers, ont-il proposé la publication d'un numéro spécial co-édité par les deux revues consacré à Abdellatif Derkaoui et aux expressions artistiques et témoignage des prisionniers de Kénitra et publié en juin 1982. Dans ce numéro sont publié de nombreuses reproductions des oeuvres de ces artistes.

Fédération des travailleurs africains de France (FTAF) (Montreuil), Union des forces progressistes du Congo-Kinshasa (Paris), Association de solidarité des Africains de France (Paris), foyer africain Soundiata (Courbevoie)...

ABS 21-2 , 1984-2001  

Communiqués (notamment de la FTAF en solidarité aux travailleurs de l'usine Citroën d'Aulnay et à Akka Ghazi, délégué syndical marocain), documentation, publications (notamment Coumbite et La Lettre du sport africain de haut niveau), coupures de presse.

Contexte :
Mouvements en lien avec l'Afrique et les Africains en France > Autres pays d'Afrique

Presença portuguesa = Présence portugaise / Service interdiocésain des travailleurs immigrés (SITI). Paris1966-1982

1966-1982  

BDIC : 4 P 8464 { n° 69-n° 70 (1972) ; n° 79 (1973) ; n° 87 (1974) }

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - magasin 4- JO- 19475 { 1966-1982 }

Génériques : Fonds des périodiques { n° 1 et 2, nov-déc 1966 ; n° 3, janv. 1967 ; n° 66 et 68, juil-oct. 1972 ; n° 78, sept.1973 ; n° 87 et 88, juin-août 1974 ; n° 108, 112 à 114, mai-déc. 1976 (avec un n° spécial, sept. 1976) ; n° 123, oct 1977 ; n° 129, 132 à 136, avril-décembre 1978 ; n° 139 à 142 et n° 144 à 147, mars-déc. 1979 ; n° 148 et 149 et n° 159 à 167, janv-déc. 1980 ; n° 168 à 170, n° 172, n° 174 à 177, janv-déc. 1981 ; n° 179, n° 181 à 185, fév-sept. 1982 ; n° 192, avril 1983 }

Contexte :
1961-1970 > 1966

Panpere = Banber : Journal intellectuel mensuel / Union des églises évangéliques arméniennes de France (Lyon). LyonMarseille1925-[?]

1925-[?]  

Bibliothèque interuniversitaire des langues orientales { n° 7, 1927 - n° 11, 1927 ; n° 1, 1931 - n° 12, 1932 ; n° 2, 1933 - n° 8, 1934 ; n° 10, 1934 - n° 1, 1935 ; n° 3, 1935 - n° 9, 1935 ; no. 11, 1935 - n° 12, 1935 ; n° 2, 1936 - n° 8, 1937 ; n° 10, 1937 - n° 11, 1937 ; n° 7, 1940 [ + sup. n° 1(1933)-n° 2(1933) }

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - magasin JO- 61576 { année 1 (1925, mars)-année 6, n° 6 (1930, juin) ; année 8, n° 4 (1932, avr.)-année 22, n° 3 (1946, mars) ; 1950, févr., mars- (inc.) }

Contexte :
1921-1930 > 1925

Arrêt sur images

1997-2005  

Magazine hebdomadaire de décryptage des médias, présenté par Daniel Schneidermann et Pascale Clark. Parmi les thématiques liées à l'immigration, on trouve une émission consacrée au documentaire réalisé par Bertrand et Nils Tavernier De l'autre côté du périph' suite aux protestations contre la loi Debré sur le certificat d'hébergement des étrangers et à la lettre du ministre délégué à la Ville et à l'Intégration, Eric Raoult, qui suivit (1997). L'émission fait une comparaison entre le traitement médiatique du thème des banlieues et de l'intégration à travers un JT de TF1 et l'image véhiculée par le documentaire. En 2003, une émission revient sur les vingt ans de La Marche des beurs pour l'égalité et contre le racisme et sur la manière dont elle a été couverte par les médias. Elle s'attarde également sur la nomination de Malek Boutih, président de SOS Racisme devenu secrétaire national du PS et présente le film de Jean-Louis Comolli et Michel Samson, Rêves de France à Marseille. En 2005, deux autres émissions s'intéressent plus ou moins directement à l'immigration: l'exposition des sans-papiers à la télévision ainsi que la polygamie en France, à l'occasion des émeutes en banlieue. L'émission est arrêtée en 2007 et le concept se déplace alors sur Internet. Il ne se contente plus de critiquer la télévision mais également tous les autres médias.

Les dossiers de l'écran

1970-1989  

Magazine de société crée par Armand Jammot, composé de débats, reportages et projections de films.

L'émission du 14 janvier 1970, intitulée "Les Travailleurs étrangers en France", intervient après un fait divers tragique, la mort par asphyxie de cinq ouvriers africains dans un foyer d'Aubervilliers, durant la nuit du 1er au 2 janvier 1970, qui a sensibilisé l'opinion publique sur les conditions de vie des travailleurs immigrés en France. Et parallèlement sur leur importance économique. Selon l'historien Yvan Gastaut, qui analyse ce débat dans l'article "L'irruption du thème de l'immigration dans les médias", cet événement sera le premier à être aussi fortement médiatisé, concernant l'immigration en France.

Après diffusion du film Le chemin de l'espérance de Pietro Germi, retraçant l'aventure d'un groupe de Siciliens en route pour la France, un débat est engagé et animé par Alain Jérôme, entre : Francis Bouygues, entrepreneur de travaux publics dont l'entreprise emploie 80% de main d'oeuvre étrangère sur les chantiers, Guy de Peslouan, délégué général de la Fédération parisienne du Bâtiment, gérant de foyers d'immigrés, Madame Banine auteur de La France étrangère, Michel Massenet, directeur de l'immigration au ministère des affaires sociales, deux militants en charge de cette question à la CGT et CFDT et six travailleurs émigrés, employés du bâtiment ou de la métallurgie.

Sur la même thématique, on peut trouver d'autres Dossiers de l'écran : le 22 mars 1977, "Si demain votre fille" sur les mariages mixtes ; le 17 mai 1977 sur les Harkis ; le 21 novembre 1978 sur les difficultés rencontrées par les travailleurs immigrés et leurs familles en France : injustice, racisme, exploitation... ; le 20 octobre 1981 avec un débat axé sur le racisme et le 3 novembre 1987 sur les Français d'origine maghrébine dits "beurs".