/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2760_jpg_/0_0.jpg
1 média

Meeting de solidarité avec les prisonniers politiques de Tunisie / Comité pour la sauvegarde des droits de l'Homme en Tunisie (CSDHT). juin 1969

2760 , juin 1969  

Comité international pour la sauvegarde des droits de l'homme en Tunisie. Mardi 24 juin à 20h30 à la Mutualité. Meeting de solidarité avec les prisonniers politiques de Tunisie. Avec la participation de : Philippe Aydalot, secrétaire du comité, chercheur au CNRS. Jean Druesch, professeur à la Sorbonne. Jean Dubois, secrétaire de l'UD-CGT. René Dumont, professeur à l'INA. Marcel Manville, avocat à la Cour. Georges Perrec, écrivain. André Tunc, professeur à la Faculté de droit de Paris. Jean-Maurice Verdier, professeur à la Faculté de droit de Nanterre. L'Union des écrivains. Les syndicats du CNRS (SGEN-CFDT, FEN, CGT), de l'Institut national de recherches agronomiques (SGEN-CFDT, CGT), de l'Office de la recherche scientifique d'outre-mer (SGEN-CFDT). Mars 68 : plusieurs centaines d'arrestations. Septembre 1968 et février 1969 : 128 condamnations allant jusqu'à 24 ans de prison. Au secret depuis le verdict.

/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_031/FRGNQ_PH_002_031_203_jpg_/0_0.jpg
2 médias

Taleb Rabah

1960-1990  

Taleb Rabah est né à Tzit en Kabylie en 1930. Fils de paysan, il émigre en France au début des années 1950 et travaille comme ouvrier dans une usine sidérurgique de Moselle. Il rejoint le FLN et s'installe à Paris au début de la guerre d'Algérie. A 22 ans, il participe à un radio crochet pour la radio AKA, dont Fraid Ali, directeur artistique, et dirige une émission sur les chanteurs amateurs. Il est alors repéré et enregistre son premier disque chez Barclay. Pendant cette période, suivant la veine nationaliste arabe, il tourne dans les galas de Bahia Farah. Il rentre au pays après l'indépendance et intègre la Radiodiffusion-télévision algérienne (RTA). Il s'affirme dans le genre qui lui et propre: chanteur "classique" de la chanson kabyle. Il inaugure la chanson kabyle solo avec guitare en se libérant du carcan orchestral. Il accorde au texte un intérêt majeur et est reconnu autant comme poète que comme chanteur par ces textes où l'ironie sociale l'emporte sur la morale.

Avava rabi akyarham (Paix à ton âme, père), lfouk zith d'ilmasbah (La chandelle n'a plus d'huile), mathachfam (Vous souvenez vous) et tnadigh ahazahriw (Je cherche ma chance) figurent parmi les chansons les plus connues de son répertoire. Il a inspiré des chanteurs comme Idir ou Aït Menguellet.

Revues.

118AS/33 , 1986-1999  
Informação Alpedrinha (1988-1998). Migrações, Cadernos, secretaria de Estado das Comunidades Portuguesas, Instituto de Apoio a Emigração e ás Comunidades Portuguesas, n° 10 (janv-avr. 1987) à 20 (déc. 1988). Oikos (1990-1999). Portugal finance, lettre d'information économique et financière, Simafi, Paris, n° 84-86 (1996), 105-106 (1998). Peregrinação, artes et letras da diáspora portuguesa, n° 14, 15, 17, 22 (1986-1989). Journaux portugais sur le 10e anniversaire du 25 avril 1974.
Contexte :
Documentation. > Documentation sur le Portugal.

Production du CLAP archivées : bulletin de liaison/lettre du CLAP (1993-1998), brochure/plaquette, journal du Concours d'écritures (1997-1998), méthodologie référentiel, enquête sur les pratiques culturelles dans les rapports intercommunautaires de quartier (1991), enquête en IDF sur les actions de formation générale à dominante linguistique (1987), revues et catalogues (1979-1990).

123 , 1979-1998