Toutes les ressources 59 754 résultats (20ms)

Francs-tireurs et partisans de la Main-d'œuvre immigrée (FTP-MOI) (1942-1943)

Entre le 1er janvier 1942 et le 31 décembre 1943  

Le groupe des Francs-tireurs et partisans de la Main-d'œuvre immigrée (FTP-MOI) est créé en 1942 en région parisienne. Il regroupe une partie des résistants étrangers menant la lutte armée durant la Seconde Guerre mondiale. A sa création, le groupe est dirigé par Boris Holban, Karel Stefka et Olaso Piera, puis en 1943 par Missak Manouchian dit Georges. Il se développe ensuite et se répartit en différents groupes dont le bataillon Liberté (Grenoble), la 35e brigade (Toulouse), le bataillon Carmagnole (Lyon-Villeurbanne) et le groupe Manouchian (Paris).

Chaque groupe suit une répartition par détachements. Sont représentés les Hungaro-Roumains (1er détachement), les Juifs (2e détachement), les Italiens (3e détachement), les dérailleurs (4e détachement) complétés par deux équipes de Bulgares et d'Espagnols. Les FTP-MOI disposent également d'un service de renseignement préparant les actions armées en amont par la recherche d'objectifs et le repérage des lieux. Le groupe déploie sur le territoire des offensives armées suivant la stratégie dite « boule de Mercure ». Cette technique vise à organiser une offensive selon l'action simultanée de différents petits groupes extrêmement mobiles afin de faire croire à une organisation de grande importance. L'une de leur action la plus connue est l'assassinat, le 28 novembre 1943, du général SS Julius Ritter qui supervisait les réquisitions d'ouvriers français pour l'industrie allemande par le biais du Service du travail obligatoire (STO).

Administration

1985-2007  

Cette partie regroupe tous les documents relatifs à l'administration de l'association c'est-à-dire à la gestion du personnel, des locaux ainsi que des ressources financières.

La Maison du Monde d'Évry emploie, au départ, un permanent puis une secrétaire remplacés par une coordinatrice qui gère le quotidien et veille à l'application des orientations définies par l'AG et le CA ; un éducateur au développement qui intervient auprès des scolaires et d'autres instances depuis que la MdM a été reconnue Association d'Éducation Populaire et a obtenu l'agrément de l'Éducation Nationale et, enfin, un documentaliste responsable du Centre de documentation RITIMO.

Les documents liés aux locaux comprennent différentes conventions sur la sécurité incendie, l'électricité, les assurances ainsi que les contrats avec France Télécom et la Poste.

Enfin, les archives concernant les finances et la comptabilité sont constituées des bilans annuels, comptes de résultat, projets de budget, notes de frais, factures, reçus, relevés bancaires ainsi que des demandes de subvention et des cotisations.