Publications et enquête sociologique « Algérie » (années 1960-2000).

[1960]-[2000]  

* Publications d'AS (ouvrages, revues…) :

Mutations d'identité en Méditerranée du Moyen-Age à l'époque contemporaine, sous la direction d'Henri Bresc et Christiane Veauvy, Paris, Éditions Bouchène, 2000 + abstracts de l'article d'AS « Colonisation, viticulture et émigration en Algérie » + courriers et cartes de visite des auteurs de l'ouvrage à Rebecca Sayad.

Revista brasileira de ciencias sociais, n°17, octobre 1991 : article d'AS « Una probeza exotica : a imigração argelina na França ».

R. Basagana et AS, Habitat traditionnel et structures familiales en Kabylie,...

AS, La Double absence, Paris, Seuil, 1999 + épreuves dactylographiées de l'ouvrage + liste de noms de l'Association des amis d'AS + correspondance entre Rebecca Sayad et les éditions du Seuil + plaquette de promotion de l'ouvrage.

A. Gillette et AS, L'Immigration algérienne en France, Paris, Entente, 1984.

* Articles dactylographiés et manuscrits « de culture des immigrés et de ses fonctions idéologiques » ou « les usages sociaux de la culture des immigrés ».

* Enquête sociologique « Algérie » : Commissariat national à l'informatique d'Algérie, listings numériques avec courrier explicatif de transferts de données à Paris pour AS ; enquête sociologique sur le logement en Algérie ; cahiers d'enquêtes. Années 1960-1970.

Contexte :
Caisse rouge « PUBL. + ENQ. »

Union générale des étudiants de Tunisie (UGET)

1963-1979  

L'Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) est fondée à Paris lors du congrès de l'AEMNAF des 10-13 juillet 1953. Influencée par le parti au pouvoir après l'indépendance et, notamment, après la création de l'Université de Tunis, en 1959, et le développement du mouvement étudiant national, elle est victime d'ingérence par le biais des représentants du pouvoir au sein de la Commission administrative qui dissout la section de Paris (XIe congrès, 1963). L'UGET ne retrouve une véritable indépendance qu'en 1969, suite à l'agitation estudiantine.

Suite à la mobilisation de février 1972 et de son congrès extraordinaire tenu à l'Université de Tunis du 3 au 5 février 1972, le syndicat étudiant voit se créer des Comités d'action et de lutte (CAL) en Tunisie mais également à Paris (le 8 février), Grenoble et Bruxelles.

En 1972-1973 la base de l'UGET crée des Comités universitaires provisoires (CUP). La section provisoire de Paris est très active et relaie régulièrement les actions de l'UGET tunisienne.

Par ailleurs, dès 1975, le Comité de section provisoire (CSP) appelle à reconstituer la section de Paris au moment où le parti au pouvoir tente d'organiser un nouveau Congrès extraordinaire qui n'aura lieu qu'en 1978.

Contexte :
Les organisations étudiantes

Azem, Slimane

 
Guerre mondiale (1939-1945) ; Guerre d'Algérie (1954-1962) ; Musique