Toutes les ressources 64 316 résultats (80ms)

La construction d'un patrimoine juif Egyptien en France : enjeux et paradoxes

FRGNQ_V_001_003_011 , 2012  

« A partir de l'exemple de la communauté juive égyptienne, dispersée hors d'Égypte à la suite d'une succession d'événements politiques ayant secoué l'Égypte (1948, 1956, 1967) et dont une partie s'est installée en France, je souhaiterais aborder la manière dont cette dernière s'est rassemblée à la fin des années 1970, en s'appuyant sur des mouvements associatifs, autour d'un projet commun : sauvegarder les éléments d'un patrimoine juif égyptien dont il s'agissait de définir la spécificité, notamment par rapport aux patrimoines des autres diasporas juives; et écrire l'histoire des juifs d'Égypte en tenant compte de la complexité de l'identification au judaïsme et à l'Égypte. »

Extrait du texte de Michèle Baussant

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2093_jpg_/0_0.jpg
1 média

Julia Pirotte. Une photographe dans la résistance / Génériques, Musée de la photographie de Charleroi. avril 1995

2093 , avril 1995  

Julia Pirotte. Une photographe dans la Résistance. Espace Génériques, 34, rue de Cîteaux, 75012 Paris. Du 24 février au 22 avril 1995, de lundi à vendredi, de 10h à 19 heures. Une exposition de Génériques et du Musée de la photographie à Charleroi, avec le concours du ministère des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville (DPM, service des droits des femmes), et le Fonds d'action sociale.

Contexte :
Musées et expositions > 1990-1999 > 1995-1999
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_008_007_video_/FRGNQ_V_001_001_008_007_poster.jpg
1 média

Le rapport avec le Maroc

2007  

Hassan Akesbi est interrogé sur les relations qu'il entretient avec son pays d'origine : son expérience en équipe nationale, la fin de sa carrière à Rabbat. Il exprime sa volonté en tant qu'entraîneur d'améliorer le football marocain et de le mener vers plus de professionnalisme en suivant le modèle européen.

Contexte :
Interviews de professionnels du football (footballeurs, entraîneurs, journalistes) > Interview de Hassan Akesbi par Paul Dietschy
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_009_006_video_/FRGNQ_V_001_002_009_006_poster.jpg
1 média

Conclusion

2010  

En conclusion, Yvan Gastaut soutient que les films français des années 1975-1985 montrent deux réalités : un scénario anti-raciste culpabilisant pour la société française mais avec des acteurs arabes sans voix d'un côté. De l'autre, des oeuvres stéréotypées où l'arabe est un délinquant. Ces deux réalités montrent selon lui la marginalisation des maghrébins dans la société française de cette époque.

Contexte :
Interventions des historiens > 3ème session Enjeux et perspectives > Yvan Gastaut, « Flic ou voyou : la figure du Maghrébin et le fait-divers dans le cinéma Français ».
Fin des résultats