Toutes les ressources 59 754 résultats (79ms)

Travailleurs immigrés en lutte (collection numérisée de périodiques)

1976-1985  

Ce périodique a eu une périodicité de publication mensuelle durant presque toutes les années de sont édition. Seuls les numéros publiés entre 1984 et 1985 ont eu des dates de publication aléatoire.

Selon la rédaction, ce journal se voulait « un trait d'union entre la réalité que vivent les travailleurs dans l'immigration et celle du pays d'origine ». Le discours apporté et trotskyste, et affiche clairement une démarcation avec les courant maoïstes et staliniens. On y trouve également les élément concernant la « lutte des classes », « la destruction de l'état bourgeois » ou encore le fait que « les travailleurs n'ont pas de patrie ».

Les articles traitent des luttes sociales en France et en Afrique du Nord. Ils donnent ainsi des informations sur les groupes et les partis politiques de cette période.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_029_video_/FRGNQ_V_001_003_029_poster.jpg
1 média

Les groupes de mémoires ouvrières et l'immigration : l'expérience du Centre d'animation et de recherche en histoire ouvrière et populaire (Belgique).

FRGNQ_V_001_003_029 , 2012  

« Depuis plus de 30 ans, le Carhop, Centre d'Animation et de Recherche en Histoire Ouvrière et Populaire, a pour principales missions de recueillir la mémoire ouvrière sous toutes ses formes (écrites, iconographiques, sonores, filmées), et de donner une dimension historique aux questions débattues aujourd'hui au sein du mouvement ouvrier. Reconnu comme association d'éducation permanente et Centre d'archives privées, le Carhop consacre ses activités à la recherche en histoire sociale, mais également à la sauvegarde et à la valorisation d'un patrimoine culturel et social inédit. Le troisième axe d'activités se concentre dans la formation en histoire sociale, dans une perspective d'éducation permanente. L'histoire de l'immigration fait partie des thématiques étudiées au Carhop. La conservation de fonds d'archives a permis à l'historienne Marie-Thérèse Coenen de consacrer une recherche sur l'évolution en Belgique des rapports entre syndicats et ouvriers. »

Extrait du texte de Florence Loriaux

Contexte :
Le patrimoine de l'immigration : quelles pratiques de transmission ? (II)
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_003_004_video_/FRGNQ_V_001_002_003_004_poster.jpg
1 média

Les années 1980

2010  

Dans les années 1980, les films dénoncent le rôle du blanc dans le champs du combat colonial mais l'image du maghrébin colonisé est absent au cinéma. La production télévisuelle est plus importante sur ce sujet et réunit une plus grande d'audience surtout après le 20e anniversaire de la Guerre d'Algérie. Mais l'image du maghrébin est toujours celle du combattant.

Contexte :
Interventions des historiens > 1ère session Images et Représentations > Pascal Blanchard, « L'image des Maghrébins dans les films français postcoloniaux traitant du temps colonial ou de la guerre d'Algérie (de Godard à Bouchareb) ».
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_017_video_/FRGNQ_V_001_003_017_poster.jpg
1 média

Echanges avec la salle

FRGNQ_V_001_003_017 , 2012  

L'importance des étendards Polonais a-t-elle été apportée de Pologne ou aussi du Nord de la France ? (question pour Monika Salmon-Siama)

Avez-vous une idée du nombre de prêtres belges qui auraient encadrés le départ des immigrants belges ? (question pour Henk Byls et Karim Ettourki)

Peut-on appliquer la même grille de lecture sur le discours nostalgique avec les écrits d'Irene Iérémoski ? (question pour Natalia Starostina)

L'oeuvre catholique des migrations.

Intervention de Brahim Messaouden.

Contexte :
Immigration : patrimoine crée ou construit ? Ce qui se (dé)joue dans la patrimonialisation

La construction d'un patrimoine juif Egyptien en France : enjeux et paradoxes

FRGNQ_V_001_003_011 , 2012  

« A partir de l'exemple de la communauté juive égyptienne, dispersée hors d'Égypte à la suite d'une succession d'événements politiques ayant secoué l'Égypte (1948, 1956, 1967) et dont une partie s'est installée en France, je souhaiterais aborder la manière dont cette dernière s'est rassemblée à la fin des années 1970, en s'appuyant sur des mouvements associatifs, autour d'un projet commun : sauvegarder les éléments d'un patrimoine juif égyptien dont il s'agissait de définir la spécificité, notamment par rapport aux patrimoines des autres diasporas juives; et écrire l'histoire des juifs d'Égypte en tenant compte de la complexité de l'identification au judaïsme et à l'Égypte. »

Extrait du texte de Michèle Baussant