Catalogue en ligne Lafayette, L'art des États-Unis dans les collections publiques françaises (1620-1940)

 

Le catalogue en ligne permet de localiser des œuvres d'artistes américains inspirés par les paysages et scènes de vie bretons. En Bretagne, outre les peintures de Charles Henri Fromuth* conservées au musée de Pont-Aven, au Musée des Beaux-Arts de Quimper et au Musée de Concarneau, l'huile sur toile de Trafford Klotz*, Quai à Vannes, se trouve au Musée de la Cohue à Vannes. Le Musée franco-américain du Château de Blérancourt conserve le Portrait de Bretonnes, huile sur toile, 1892, de John Humphreys-Johnston*. À Paris, c'est au Centre de l'Union interalliée que se trouve Un bourg breton, fusain et aquarelle sur papier beige, sd, de Florence Este*.

Contexte :
Pouvoirs, administrations et établissements centraux > Établissements publics nationaux > Musées > Musée du Louvre

Llibert Tarrago

 

Conservé au domicile de détenteur (Saint-Maurice-es-Allier, Puy-de-Dôme), ce fonds est divisé en deux parties : la première concerne ses activités en tant que délégué de Triangle bleu et la deuxième son parcours plus personnel de fils de déporté. Outre des objets personnels, cette deuxième partie inventorie également ses travaux de recherche réalisés dans le cadre de son projet de thèse L'exil clandestin en France entre 1946 et 1948, des femmes venues de Catalogne pour retrouver leur époux réfugié de la guerre d'Espagne, sous la direction de B. Vincent.

Contexte :
Fonds documentaires

Archives départementales du Bas-Rhin (Grand-Est, France) (fonds d'archives)

 

En raison de l'histoire du département, les séries modernes du Bas-Rhin ne couvrent que la période 1800-1870. Les archives postérieures à 1870, correspondant aux périodes allemandes (1871-1918 et 1940-1945) et à la période française (1918-1940), sont classées dans une série AL (Alsace-Lorraine) et dans une série D (département).

Tiddukla nouvelle série / Association de culture berbère (ACB). 1984-1996

 

Dans l'éditorial de son numéro 3, Tiddukla se présente comme « une publication à la fois culturelle et communautaire c'est à dire tentative de réinterpréter [l']héritage culturel et historique [de la communauté d'origine maghrébine en France] dans le cadre de la société française » et comme « un outil indispensable à son expression culturelle ».

La revue consacre dans chaque numéro un dossier à des questions de société portant sur le Maghreb ou la communauté maghrébine en France : école, médias, citoyenneté, religion... Plusieurs pages sont dédiées à l'art et la culture (musique, poésie, théâtre, photographie, littérature ou cinéma) et présentent des œuvres, des portraits ou interviews d'artistes. Des articles sont aussi consacrés à la langue berbère, son enseignement et sa pratique. Une rubrique relate la vie et les activités de l'ACB.

Antipodes

1984-1999  

Magazine littéraire bi-mensuel produit par Madeleine Mukamabano et qui présente des ouvrages d'auteurs étrangers résidants en France ou ayant des liens particuliers avec la France. Des débats entre invités sont organisés, en alternance avec des lectures et la diffusion d'extraits musicaux. Dans cette multitude d'émissions, on peut retenir celle sur la littérature noire avec le livre de Tierno Monénembo Un rêve utile (Paris, Seuil, 1991) qui raconte l'histoire d'un étudiant africain à Lyon et qui se retrouve à donner des cours d'alphabétisation à des travailleurs immigrés africains (1991) ; il y a également cette émission sur l'exil et l'enfance qui réunit dix-sept écrivains étrangers comme Nancy Huston, Leïla Sebbar ou Morgan Sportes (1993). Ils se sont rencontrés en France et sont les auteurs d'un livre collectif intitulé Une enfance d'ailleurs (Paris, J'ai Lu) dans lequel ils reviennent sur leur enfance dans leur pays d'origine.

Fruits et légumes

1994  

Sitcom racontant la vie d'une famille d'origine algérienne, installée en France depuis une trentaine d'années. Le père, Amar, possède une épicerie dans laquelle les intrigues se déroulent. On y trouve également une famille française voisine de l'épicerie ainsi qu'un jeune Sénégalais, embauché par Amar comme apprenti. Le ton est humoristique et les acteurs ont des origines diverses (Maghreb, Afrique, France).

Contexte :
Télévision > a011428670378pXgb82

Comité de liaison pour l'alphabétisation et la promotion Île-de-France (CLAP IDF) (fonds d'archives)

1968-2002  

Le fonds présente la vie du CLAP IDF comme délégation régionale au sein du CLAP national puis comme structure associative autonome jusqu'à sa disparition ce qui explique les dates extrêmes antérieures à sa création et allant jusqu'en 2002.

Le comité régional et la délégation régionale du CLAP IDF constituent les structures souples les plus proches du terrain. Sont donc traitées à ce niveau des questions aussi diverses que le lancement d'une activité, les supports pédagogiques, le soutien et le suivi pédagogique, les recrutements, les finances et les subventions, les relations avec les pouvoirs publics, les difficultés de fonctionnement associatif, etc.

Le fonds d'archives montre le fonctionnement du CLAP IDF, parallèlement à celui du CLAP national, au travers de son Conseil d'administration composé essentiellement de représentants d'associations membres

Le CLAP IDF, en 2002, regroupait une cinquantaine d'associations.

; il permet aussi de comprendre les relations entretenues au sein du réseau CLAP ainsi que les relations avec les différents partenaires associatifs, institutionnels et financiers (on trouvera par exemple les organismes suivants : Conseil régional IDF, conseils généraux d'IDF, FASILD, CREPS, Collectif national interassociatif pour l'insertion sociale et professionnelle, Fédération des centres sociaux, CLP, Cité des sciences et de l'industrie de la Villette, Association de lutte contre l'illettrisme (ALCI 77), Conseil en pratiques et analyses sociales (COPAS), Groupe départemental de lutte contre l'illettrisme (GDLI), ASSFAM, Office municipal de Paris).

Le fonds comprend donc les documents concernant l'administration et le fonctionnement du CLAP national, des délégations et comité régionaux, du CLAP transnational et du CLAP IDF : statuts, règlement intérieur, liste des associations membres, convocation et compte rendu des réunions des différentes instances (comité régional, assemblée générale, conseil d'administration, bureau, équipe, comité d'entreprise), rapport moral, rapport et bilan d'activités, rapport de fonctionnement, audit, bilan financier, budget, comptabilité, demande de subvention et relations avec les bailleurs, documents relatifs à la gestion du personnel, annuaire des compétences, documents de gestion des locaux, documents pour la gestion des abonnements et du centre de ressources, archives relatives à la programmation et à la gestion des formations (appels d'offre, projet d'activité), correspondance.

Sont également bien représentées dans le fonds, les actions du CLAP IDF et de son équipe pluridisciplinaire composée de formateurs professionnels, de chargés d'études et de projets, d'une documentaliste et d'intervenants chargés de bilans linguistiques sur les plates-formes linguistiques de l'Office des migrations internationales. Les chargés d'études assurent les formations, les permanences-conseils et le travail pédagogique. Ainsi, le fonds comprend majoritairement les documents ayant attrait aux formations de formateurs et d'acteurs socio-professionnels, à l'animation de réseaux au niveau régional, à l'expertise et au diagnostic-conseil (organisation, déroulement, suivi et bilan).

Du point de vue des formations, outre le programme national du FAS de formation des acteurs de la formation et de l'insertion socio-professionnelle, on retrouve plus précisément :

la formation de base qui est la première formation proposée à tous les formateurs bénévoles désirant avoir une activité d'alphabétisation avec des migrants. Cette formation initiale aborde l'apprentissage du français oral et écrit et l'initiation aux mathématiques et ce, dans un contexte plus global de réflexion sur les problèmes de l'immigration, en lien avec les autres activités des associations. Faisant suite à la formation de base, un suivi pédagogique personnalisable est possible au niveau régional (par ex. : bénévolat, vie quotidienne : maths et raisonnement, évaluation, utilisation du référentiel de formation linguistique de base, passage à l'euro) ;d'autre part, des sessions spécialisées sont organisées sous forme de « stage de formation sur catalogue » afin de répondre aux besoins d'approfondissement des formateurs et en fonction de la demande de chaque région. Ces formations très diverses peuvent être liées à l'apprentissage linguistique et mathématique (langages oral et écrit, mathématiques, les outils audiovisuels dans les cours d'alphabétisation), à l'animation (animation et organisation d'un cours, alphabétisation et vie de quartier, à la connaissance du milieu (connaissance de vie des travailleurs immigrés). Elles peuvent aussi se spécialiser sur des thèmes tels que la formation des femmes immigrées, le soutien et le rattrapage scolaire ou l'éveil culturel. En dehors des formations régulièrement programmées, des formations plus spécifiques peuvent avoir lieu pour répondre à une demande plus précise et ponctuelle et qui permet d'approfondir des points particuliers d'apprentissage posant problème aux formateurs.enfin, d'autres formations sont proposées : formations à la vie associative, formations aux langues et cultures d'origine (organisées en fonction de différents publics) et des formations à l'animation (BAFA, BEATEP).

L'ancrage régional du CLAP IDF s'identifie également par ses activités de coordination et d'animation de réseau : rencontre de coordination des associations et organismes intervenant sur le terrain, "coordination familles rejoignantes", animation des sites, mise en place d'un pôle linguistique et d'une plate-forme d'accueil des primo-arrivants, atelier de formation de base, etc.

Du point de vue de la réflexion et de la production d'outils pédagogiques (par ex. : guide méthodologique Se repérer), des groupes se sont constitués pour travailler sur des projets communs. Plusieurs actions de formation donnent lieu à une recherche plus approfondie ce qui prend la forme d'une « recherche-action », un groupe plus large que les intervenants habituels se chargeant de la préparation puis de l'analyse et de la théorisation. Le fonds comprend des documents relatifs aux recherche-actions pour la mise en place d'un réseau Alpha à Sarcelles ou pour la mise en place d'une validation des acquis linguistiques (Yvelines), aux actions expérimentales, à la réflexion sur la formation et le développement d'une charte de qualité. Des rapports (enquête, étude) concernent les thèmes suivants : illettrisme, femmes immigrées, vie associative et développement local, pratiques culturelles dans les rapports intercommunautaires de quartier, politique institutionnelle en matière de formation des migrants, enseignement des langues.

En dehors des activités régulières de formation et de recherche, des manifestations plus ou moins scientifiques sont aussi organisées : concours régional d'écriture, journée de l'écriture, colloque, journées d'études, d'information et de sensibilisation, journée régionale.

Par ailleurs, le fonds comprend une collection conséquente des publications du CLAP ainsi qu'une importante richesse documentaire en terme de documentation générale, théorique et pédagogique :

le bulletin national « Alphabétisation & promotion » est prioritairement destiné aux moniteurs et responsables d'associations. Il est le moyen que se donne le CLAP pour faire le lien et favoriser la communication entre ses différents adhérents. Plus ponctuellement, le bulletin « CLAP-Info » est publié chaque fois qu'un sujet d'intérêt collectif et urgent se présente ;le bulletin régional « Alpha et promotion » pour la région Alsace-Lorraine est, depuis la première rencontre régionale des associations du CLAP en juin 1975, le moyen de donner régulièrement des éléments de réflexion sur la situation de l'immigration en région en permettant aux associations de s'informer mutuellement de leurs réalisations et de leurs problèmes et en regroupant les informations diverses de la délégation à destination des groupes et des associations. L'existence de ce bulletin et son lien avec le bulletin national sont officiellement reconnus lors de l'assemblée générale de 1976. Pour l'Ile-de-France, le bulletin de liaison « Infos Contacts » puis « La lettre du CLAP IDF » témoignent de la volonté de concrétiser la réalité régionale. Ce périodique a donc pour objectifs de développer les liens que le CLAP entretient avec les associations de son réseau et avec différents partenaires en diffusant des informations relatives à leurs champs d'interventions.

L'école maternelle

 

L'école maternelle de la rue Richomme est un équipement récent, édifié dès le début de la rénovation de la Goutte d'Or. Ici, la mixité sociale et ethnique des classes est comparable à celle du quartier dans son ensemble.

C'est plus tard, avec l'entrée en école élémentaire, que se produit le contournement de la carte scolaire : les familles les plus aisées optent pour une scolarisation de leur enfant dans des quartiers plus huppés de l'arrondissement ou dans le secteur privé.

Relations avec les sections et le monde associatif

1958-2005  

L'AMF Nationale est une fédération à laquelle adhèrent les associations départementales, elles-mêmes composées de sections.

Ci-dessous, quelques analyses-types renseignent sur le contenu des dossiers :

Création de nouvelles sections au sein de l'AMF et relations avec des associations : projet de statuts, statuts, déclaration en préfecture, tracts, communiqués, correspondance, coupures de presse.

[surtout et presque seulement la liste des membres pour chaque section mais aussi] convocation à l'AG, rapport d'activités, note d'opportunité, note sur l'organisation de la permanence, appel, lettre-pétition, notes manuscrites, correspondance.

Actualités des sections, organisation et / ou participation à des manifestations culturelles / militantes : ex. des statuts, rapport d'activité, délégation de pouvoir, dossier de subvention, invitation, appel, coupures de presse [documents en arabe].

Création d'associations éventuellement affiliées à l'AMF et relations avec des sections départementales de l'AMF.

Union générale des étudiants de Tunisie (UGET)

1963-1979  

L'Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) est fondée à Paris lors du congrès de l'AEMNAF des 10-13 juillet 1953. Influencée par le parti au pouvoir après l'indépendance et, notamment, après la création de l'Université de Tunis, en 1959, et le développement du mouvement étudiant national, elle est victime d'ingérence par le biais des représentants du pouvoir au sein de la Commission administrative qui dissout la section de Paris (XIe congrès, 1963). L'UGET ne retrouve une véritable indépendance qu'en 1969, suite à l'agitation estudiantine.

Suite à la mobilisation de février 1972 et de son congrès extraordinaire tenu à l'Université de Tunis du 3 au 5 février 1972, le syndicat étudiant voit se créer des Comités d'action et de lutte (CAL) en Tunisie mais également à Paris (le 8 février), Grenoble et Bruxelles.

En 1972-1973 la base de l'UGET crée des Comités universitaires provisoires (CUP). La section provisoire de Paris est très active et relaie régulièrement les actions de l'UGET tunisienne.

Par ailleurs, dès 1975, le Comité de section provisoire (CSP) appelle à reconstituer la section de Paris au moment où le parti au pouvoir tente d'organiser un nouveau Congrès extraordinaire qui n'aura lieu qu'en 1978.

Contexte :
Les organisations étudiantes
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_010_202/FRGNQ_PH_010_235-BorderMaker_jpg_/0_0.jpg
4 médias

Prière de l'aïd al-fitr - Porte des Poissonniers

2013  

L'aïd al-fitr marque la fin du mois de ramadan. C'est une fête familiale qui débute, tôt le matin, par une prière collective où chaque fidèle se pare de ses plus beaux habits. Dans le 18ème arrondissement, comme chaque vendredi, des milliers de musulmans, hommes, femmes et enfants se rendent à l'ancienne caserne de pompiers située à la porte des Poissonniers, et provisoirement aménagée en mosquée depuis l'interdiction des prières dans la rue.