Le Printemps de Bourges (1978)

13 décembre 1977-2 mars 1978  

Le dossier contient quelques courriers et une présentation du printemps de Bourges 1978, auquel Mustapha Idbihi a participé en tant qu'organisateur de spectacles.

Contexte :
Carrière en tant qu'agent d'artistes et organisateur de spectacles > Événements

Section Police générale

 

Contrôle de la vie associative : dossiers d'associations (loi 1901) dissoutes de l'arrondissement de Boulogne-Billancourt (déclaration de constitution, statut initial et modifications, liste de membres, procès-verbaux de réunion, enquêtes de police, demandes d'agrément ou de subvention, autorisation de fusion d'associations, déclaration de dissolution).

Cultures de France en Lorraine (CFL).

1995-1997  

Ce réseau est composé essentiellement d'associations de l'immigration. Les membres du CFL sont les suivants : AFAPA (association franco-arabe pour l'alphabétisation, Vandoeuvre), AJC (Garville), AME (Afrique multi-culturelle, VAndoeuvre), APPEL (Essey-les-Nancy), ASAL (association interculturelle de Lunéville), A ta turquie (Nancy), ATMF (Vandoeuvre), CLAP-Lorraine (Nancy), Cobiance (Nancy), Congo Culture (Vandoeuvre), Forum (Nancy), association les flanboyants (Heillecourt), IFRAS (Nancy), IQR Alire (Nancy), Réponse (Vandoeuvre), Réussir (Laxou), Scènes ouvertes (Maxéville).

Contexte :
Premier étage > Mezzanine > Comptabilité, maquettes et dossiers d'élaboration d'Olusum/Genèse, stock de la revue, correspondance, un peu de vrac (1990-2003)

Union générale des étudiants de Tunisie (UGET)

1963-1979  

L'Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) est fondée à Paris lors du congrès de l'AEMNAF des 10-13 juillet 1953. Influencée par le parti au pouvoir après l'indépendance et, notamment, après la création de l'Université de Tunis, en 1959, et le développement du mouvement étudiant national, elle est victime d'ingérence par le biais des représentants du pouvoir au sein de la Commission administrative qui dissout la section de Paris (XIe congrès, 1963). L'UGET ne retrouve une véritable indépendance qu'en 1969, suite à l'agitation estudiantine.

Suite à la mobilisation de février 1972 et de son congrès extraordinaire tenu à l'Université de Tunis du 3 au 5 février 1972, le syndicat étudiant voit se créer des Comités d'action et de lutte (CAL) en Tunisie mais également à Paris (le 8 février), Grenoble et Bruxelles.

En 1972-1973 la base de l'UGET crée des Comités universitaires provisoires (CUP). La section provisoire de Paris est très active et relaie régulièrement les actions de l'UGET tunisienne.

Par ailleurs, dès 1975, le Comité de section provisoire (CSP) appelle à reconstituer la section de Paris au moment où le parti au pouvoir tente d'organiser un nouveau Congrès extraordinaire qui n'aura lieu qu'en 1978.

Contexte :
Les organisations étudiantes