/medias/customer_28/dictionnaire/Bruno_Buozzi_2_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Buozzi, Bruno

  • Date :

    1881-1944

  • Notice historique :

    Bruno Buozzi naquit le 31 janvier 1881 à Pontelagoscuro (province de Ferrare). Ouvrier, puis ouvrier spécialisé aux usines Marelli et Bianchi de Milan, il adhéra au parti socialiste et au syndicat des ouvriers métallurgistes en 1905. En 1910, il entra au Comité central du Parti. En 1911, il devint secrétaire de la Fédération italienne des ouvriers métallurgistes. Après la Première Guerre mondiale, il milita activement pour la reconnaissance des Conseils d'usines et de la journée de huit heures et fut, en 1920, l'un des dirigeants du mouvement d'occupation des usines. Député au Parlement en 1919, 1919 et 1924, il devint secrétaire de la Confédération générale italienne du travail (CGIL) en 1925. Il figura parmi les parlementaires destitués par le régime fasciste en novembre 1926. Plusieurs fois victime d'agressions fascistes, il se fixa en France après la promulgation en Italie des lois d'exception. Il continua à Paris ses activités de dirigeant syndical et fit partie de la Concentration antifasciste. Il dirigea le journal L'Operaio italiano (L'ouvrier italien). Il s'installa à Tours à la veille de l'Occupation allemande. Lors d'un voyage à Paris, en février 1941, il fut arrêté par les Allemands et incarcéré à la prison de la Santé. Transféré en Allemagne, il fut ensuite remis aux autorités italiennes qui le maintinrent en résidence surveillée à Montefalco dans la région de Perouse pendant deux ans, jusqu'à la chute du fascisme. Il fut alors chargé par le gouvernement Badoglio de la liaison avec les syndicats des travailleurs de l'industrie. Il entra dans la lutte clandestine contre l'occupant nazi, fût arrêté en avril 1944, et assassiné à La Storta près de Rome, par les Allemands en fuite.

  • Références :

    Marcot François, «Les étrangers dans la résistance en France» in: Vingtième Siècle, revue d'histoire, n°38, avril-juin 1993. Consultable en lignesur Persée: www.persee.fr/doc/xxs_0294-1759_1993_num_38_1_2691

    Peschanski Denis, Des étrangers dans la Résistance, Paris, les Ed. De l'Atelier, 2002.

    Van Dooren Bruno, France des étrangers, France des libertés, Mémoires Génériques Éditions/Éditions Ouvrières, Paris, 1990.

  • Mots-clés