Industrie et commerce : brevets d'invention

  • Cote :

    DM12

  • Date :

    1860-1870

  • Description physique :

    Nombre d'éléments : 13 articles

  • Modalités d'entrée :

    Versement.

  • Présentation du contenu :

    Répertoire méthodique, par C. Bal.

    Chaque dossier comprend le décret, la notice ou mémoire explicatifs et le dessin industriel déposés par l'inventeur. Un dépouillement systématique permettrait d'obtenir une vue d'ensemble des brevets déposés par des ingénieurs étrangers. Un sondage dans le dossier DM12 87 donne les indications suivantes : Giuseppe Bifezzi, résidant Hôtel de Lyon à Paris, 59 rue Charlot : métroscope à lunette d'approche. Ingénieur capitaine du bureau typographique de Naples. Brevet d'invention n°77387. Date : 9 octobre 1867. - Edward John Biddle, de New York, résidant 17 Faubourg-Montmartre à Paris : pour emploi des schistes, pétroles et autres huiles minérales au chauffage des foyers quelconques. Brevet d'invention n°54812. Date : 9 septembre 1862. - Thomas Schoenberger Blair, de Pittsburg (États-Unis), résidant 23 boulevard de Strasbourg à Paris : perfectionnement dans la conversion de la fonte en fer malléable et dans le mélange des oxydes et fondants avec la fonte liquide. Brevet d'invention n°82611. Date : 18 septembre 1869.

  • Conditions d'accès :

    Libre.

  • Sources complémentaires :

    Institut national de la propriété industrielle (Paris, France). L'INPI conserve l'intégralité des brevets d'invention déposés depuis 1791, des marques depuis 1858 et des dessins et modèles depuis 1910 (www.inpi.fr).

    Archives de Paris (Paris, France)Tribunal de commerce de la Seine.

    Ministère du Commerce et de l'Industrie.

    Ces deux derniers fonds constituent des sources de premier plan en matière de brevets d'invention et de marques de fabriques. Les fonds du ministère renseignent également sur les salons et expositions où marques et inventions sont présentées.

  • Documents séparés :

    Les catalogues annuels de la Société du progrès de l'art industriel, de l'Union centrale des Beaux-Arts appliqués à l'Industrie et de leurs homologues étrangères (pour l'Angleterre : The Majesty Patent Office), dont une grande partie sont consultables à la BNF, peuvent servir de point de départ à une recherche sur les inventeurs étrangers à Paris

  • Autres données descriptives :

    Au XIXe siècle, de nombreux inventeurs étrangers séjournent à Paris à l'occasion des expositions des produits de l'industrie, de la Société du progrès de l'art industriel puis des expositions de l'Union centrale des Beaux-Arts appliqués à l'Industrie (au Palais de l'Industrie) et des expositions internationales ou universelles. Les noms de Giuseppe Bifezzi, natif de Catanzaro, ingénieur topographe au corps d'État-major italien, d'Edward John Biddle, ingénieur américain, et de Thomas Schoenberger Blair, directeur des établissements Schoenberger Blair & Co, Iron Works, Foundries, Nail Works, etc, à Pittsburg (Pennsylvanie), apparaissent dans les publications françaises ou étrangères qui recensent les brevets, modèles et marques de fabrique présentés. Par exemple, Edward John Biddle est enregistré, aux côtés de l'ingénieur civil Frederick Tolhausen, par le Chronological index of patents applied for and patents granted de l'année 1862 (index annuel publié à Londres) : Frederick Tolhausen* of 17 rue Faubourg-Montmartre, Paris, Patent Agent for an invention for " the use of petroleum or coal oil as fuel, and also for the machinery and apparatus to be employed for this purpose ", a communication from E. J. Biddle, person now resident at Paris, 17 Faubourg-Montmartre.

  • Organisme : Archives de Paris (Paris, France).