Déportés de Ravensbrück et de Mauthausen

  • Présentation du contenu :

    Cette grille ne concerne que les personnes suivantes : Neus Català (déportée à Ravensbrück, camp de concentration libéré par les Soviétiques le 30 avril 1945) et Mariano Constante (déporté à Mauthausen, camp de concentration libéré les 5 et 6 mai 1945).

    Première partie : De la Libération du camp aux centres d'accueil en France.

    1- Lorsque le camp est libéré, aviez-vous le choix du pays dans lequel vous seriez rapatrié ? Avez-vous envisagé votre retour en Espagne ?

    2- Qui a décidé de votre rapatriement en France ? Pourquoi ? Comment ce rapatriement a-t-il été organisé ? Comment s'est-il déroulé ? Il a duré combien de temps ?

    3- Dans le livre de Monsterrat Roig, Catalans dans les camps nazis, l'un des témoins –Jacint Cortès, se souvient que des fonctionnaires français ont écrit sur sa fiche que le motif de détention était la “ Convention franco-allemande ”. Quel était le contenu de votre propre fiche d'identification ? Comment l'avez-vous compris ?

    4- Quel statut le ministère des Prisonniers, Déportés et Rapatriés vous a-t-il reconnu en 1945 ?

    5- Avez-vous bénéficié dès votre arrivée des mesures financières et de l'aide directe attribué par ce même ministère à tous les déportés français ?

    6- Où avez-vous séjourné lorsque vous être arrivé(e) en France ? Etait-ce un centre d'accueil ou bien une famille d'accueil ? Le centre ou la famille d'accueil était-il lié à l'Etat ? A une organisation ? Si c'était une organisation, quelle était sa nature ? Comment avez-vous vécu cet accueil ?

    7- Votre famille en Espagne a-t-elle été prévenue de votre libération et de votre retour ? Comment ? Par qui ?

    Deuxième partie : les itinéraires familiaux.

    1- Avant votre déportation, quelle était votre situation familiale ?

    2- A votre retour de déportation, quel âge aviez-vous ?

    3- Avez-vous pris contact avec votre famille en Espagne ou en France ? Si oui, sous quelle forme et dans quelle condition ?

    4- Votre famille en Espagne vous a-t-elle rejoint en France ? Si oui, quelles démarches avez-vous entreprises ? Avez-vous un jour envisagez de vous réinstaller avec elle en Espagne ?

    5- Vous vous êtes marié(e) en quelle année ? Votre conjoint(e) est de quelle nationalité ?

    6- Dans le cas où le conjoint est français : Cela vous a-t-il aidé à mieux vous intégrer dans la société française ?

    Troisième partie : l'intégration dans la société française.

    1- A votre retour de déportation, comment analysiez-vous la situation politique en Espagne ?

    2- Vous sentiez-vous compris par vos proches ? La société française (administrations, employeurs, voisins) ? La communauté espagnole de France ?

    3- Quel(s) emploi(s) avez-vous occupé après la Libération ? Quelle était votre situation matérielle à cette époque (argent, logement..) ?

    4- Quand avez-vous considéré votre installation en France comme définitive ?

    5- Qu'est-ce qui vous a aidé à mieux vous insérer dans la société française : le travail ? La famille ? Les organisations de solidarité ? Les associations de déportés ? L'engagement politique ? L'engagement syndical ?

    6- Avez-vous envisagé une naturalisation ? Si oui, quand et pourquoi ?

    7- Avez-vous des enfants ?

    8- Vos compagnons de déportation français vous ont-ils aidé à vous intégrer ?

    Quatrième partie : les liens avec le pays d'origine ?

    1- Avez-vous entretenu des liens avec votre pays d'origine ?

    2- Ce lien s'est-il effectué par la famille ? L'engagement politique ?

    3- Est-ce que vous évoquiez, avec votre famille restée en Espagne votre déportation ? De quelle manière ?

    4- A la mort de Franco, avez-vous envisagé de vous réinstaller en Espagne ?

    5- Etes-vous reconnu(e) en tant que déporté(e) par l'Etat espagnol ? L'Etat français ? Depuis quand et comment ?

    Cinquième partie : la transmission de la mémoire de la déportation espagnole ?

    1- A quel moment avez-vous éprouvé le besoin de témoigner ?

    2- Quand avez-vous témoigné pour la première fois ? Dans quel cadre ? A quelle occasion ?

    3- Appartenez-vous à une association de déportés ? Depuis quand ?

    4- Avez-vous milité pour que l'histoire des républicains espagnols déportés de France soit reconnue ? Si oui, votre action s'est portée sur la France ? L'Espagne ? Les deux pays ? Quand et comment avez-vous procédé ?

    5- Lorsque vous témoignez, est-ce que vous considérez que les déportés espagnols de France présente des aspects particuliers ? Sur quel point insistez-vous ? Quelle place faites-vous aux femmes espagnoles déportées ?

    6- A quel moment avez-vous évoqué votre histoire personnelle à vos enfants ? Quelles ont été leurs réactions ?

    7- Est-ce que vous souhaitez que vos enfants transmettent votre histoire ? Le leur avez-vous demandé ?

    8- Comment expliquez-vous que votre histoire soit si peu connue dans la société française, qu'elle n'apparaisse pas par exemple dans les programmes scolaires ?

    9- Selon vous, la société espagnole est-elle aujourd'hui capable de faire face à son passé franquiste ? Est-ce que vous considérez que votre histoire est connue par les nouvelles générations en Espagne ? Doit-elle être davantage transmise en Espagne ou en France ?