Schloss, Simone

  • Date :

    1920-1942

  • Notice historique :

    Simone Schloss naît le 28 septembre 1920 à Radomysl en Pologne au sein d'une famille juive. En 1923, elle immigre à Paris avec sa famille. Avant la Seconde Guerre mondiale, Simone Schloss milite auprès de l'Union des jeunes filles de France (UJFF) - organe féminin de la Fédération des jeunesses communistes de France créé en 1936 - dans le quartier du 20e arrondissement où elle réside. Elle est condamnée le 8 février 1941 à huit mois de détention pour distribution de tracts communistes puis s'engage à sa libération dans l'Organisation Spéciale (OS) organisme créé par le Parti communiste Français (PCF) sous l'Occupation - où elle joue le rôle d'agent de liaison de Conrado Miret-Must. Elle transporte des tracts, des armes et des explosifs. En 1942 elle est arrêtée puis transférée à la forteresse d'Anrath de Karlsruhe en Allemagne où elle sera guillotinée le 17 juillet 1942.

  • Références :

    Cohen Monique-Lise (dir.) ; Dufour Jean-Louis (dir.), Les Juifs dans la Résistance, Paris, Tirésias, 2001.

    Comité Pour la défense des droits des juifs, Le IIIe Reich et les Juifs : essai d'une documentation, Anvers, Comité pour la défense des droits des juifs, 1933.

    Marcot François, « Les étrangers dans la résistance en France » in : Vingtième Siècle, revue d'histoire, n°38, avril-juin 1993. Consultable en ligne sur Persée: www.persee.fr/doc/xxs_0294-1759_1993_num_38_1_2691

    Peschanski Denis, Des étrangers dans la Résistance, Paris, les Ed. de l'Atelier, 2002.

    Union des jeunes filles de France, Filles de France : journal de l'Union des jeunes filles de France, Paris, [s.n], 1944-1963.

    Union des jeunes filles de France, Notre jeunesse : revue de l'Union des jeunesses communistes de France et de l'Union des jeunes filles de France [...], Paris, Les Éditions de l'Avant-garde, 1964.

  • Mots-clés