Epstein, Joseph dit Colonel Gilles

  • Date :

    1911-1944

  • Notice historique :

    Né en 1911 en Pologne au sein d'une famille de culture yiddish, Joseph Epstein s'engage dès le plus jeune âge dans les rangs du Parti communiste polonais pour lutter contre la dictature de son pays natal. Il s'exile en France en 1931 où il termine ses études de droit. En 1936, il s'engage dans les Brigades internationales et combat les nationalistes aux côtés des Républicains espagnols. Il rentre en France en 1939 où il est arrêté et séquestré au camp de Gurs (Pyrénées-Atlantique). Après sa libération, il participe à la Bataille de France de mai à juin 1940 où il est fait prisonnier par les Allemands et transféré dans un «stalag» en Allemagne: un camp ordinaire de prisonniers de guerre. Il s'en évade en décembre 1940 et rejoint le mouvement des Francs-tireurs et partisans (FTP) en France.

    En 1943, il prend la direction de ce mouvement sur l'ensemble de la région parisienne sous le nom de Colonel Gilles et met notamment en œuvre de nouvelles tactiques de sabotage et de destruction en alliant les forces des Francs-tireurs et partisans (FTP) avec celles des Francs-tireurs et partisans de la Main-d'œuvre immigrée (FTP-MOI). Il est arrêté le 16 novembre 1943 aux côtés de Missak Manouchian, torturé puis fusillé le 11 avril 1944.

  • Sources complémentaires :

    Concernant le camp de Gurs (Pyrénées-Atlantiques):

    Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC), fonds du Comité inter-mouvement auprès des évacués (CIMADE) : H. Camp. Aide aux réfugiés, internés, évadés, prisonniers et sinistrés : camp d'internement en zone non-occupée et centres d'accueil [1940-1945]. Notice consultable dans Odysséo: http://odysseo.generiques.org/resource/a0113930192471t25l4

  • Références :

    Convert Pascal, Joseph Epstein, bon pour la légende, lettre au fils, Biarritz, Éditions Atlantica Seguier, 2007.

    Demidjuk Stanislav, Nouveaux regards sur les Brigades internationales : Espagne 1936-1939 [actes du colloque, Montpellier, 29-30 mai 2009, organisé par Arts et cultures], Montpellier, Indigène éd., 2010.

    Fontaine François, La guerre d'Espagne : un déluge de feu et d'images, Paris, BDIC: Berg international, 2003.

    Holban Boris, Testament: après quarante-cinq ans de silence, le chef militaire des FTP-MOI de Paris parle, Paris, Calmann-Lévy, 1989.

    Krivopissko Guy (dir.), La Vie à en mourir, lettres de fusillés 1941-1944, Paris, Éditions Tallandier, 2003.

    Marcot François, « Les étrangers dans la Résistance en France » in : Vingtième Siècle, revue d'histoire, n°38, avril-juin 1993. Consultable en ligne sur Persée: www.persee.fr/doc/xxs_0294-1759_1993_num_38_1_2691

    Verbizier (de) Gérard, Ni travail, ni famille, ni patrie : journal d'une brigade FTP-MOI, [Paris] Calmann-Lévy, 1994.

    Zalcman Moshé, Joseph Epstein, Colonel Gilles, de Zamosc en Pologne au Mont Valérien 1911-1944, Quimper, La Digitale, 1984.

  • Mots-clés