/medias/customer_28/dictionnaire/Elizaveta_Kuzmina-Karavaeva_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Mère Marie Skobtsov

  • Date :

    1891-1945

  • Notice historique :

    Née Elisabeth Lourievna Pilenko le 8 décembre 1891 à Riga en Empire russe (actuelle Lettonie), Elisabeth est une poétesse russe devenue religieuse sous le nom de mère Marie. En 1923, après avoir gagné la Géorgie puis la Serbie, elle s'installe à Paris en tant que réfugiée russe. Dans l'avant-guerre, elle fonde l'Action orthodoxe à Paris dont le siège se situe rue de Lourmel dans le 15e arrondissement. Cet organisme visant à porter secours aux plus démunis devient sous l'Occupation un lieu de résistance. Avec le père Dimitri Klepinine, elle cache ceux qui sont traqués par la Gestapo: évadés russes, résistants et juifs. Elle donne notamment de faux papiers d'identité. Déportée au camp de Ravensbrück en Allemagne, elle y décède le 31 mars 1945.

  • Sources complémentaires :

    Archives de Paris: Perotin 1011/44/1 14. Circulaires : obligation faite aux étrangers des territoires occupés de se présenter aux autorités (1942).

  • Références :

    Arjakovsky-Klépinine Hélène, Et la vie sera amour : destin et lettres du père Dimitri Klepinine, Paris: les Éditions du Cerf, 2005.

    Bernadac Christian, Le camp des femmes : Ravensbrück, Paris, M. Lafon, 1998.

    Krivochéine Xénia, La beauté salvatrice. Peintures, dessins, broderies de Mère Marie, Paris, Éditions du Cerf, 2002.

    Laroche Gaston, On les nommait des étrangers, Paris, les Éditeurs français réunis, 1965.

    Marcot François, « Les étrangers dans la Résistance en France » in : Vingtième Siècle, revue d'histoire, n°38, avril-juin 1993. Consultable en ligne sur Persée: www.persee.fr/doc/xxs_0294-1759_1993_num_38_1_2691

    Vauraut Laurence, Marie Skobtsov : Sainte orthodoxe, victime du nazisme : 1891-1945, Paris, Salvator, 2014.

  • Mots-clés