/medias/customer_28/dictionnaire/Affiche_rouge_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Groupe Manouchian (FTP-MOI) (1943-1944)

  • Date :

    1943-1944

  • Présentation du contenu :

    Le groupe Manouchian, du nom de son dirigeant Missak Manouchian, fait partie du mouvement de résistance des Francs-tireurs et partisans de la Main-d'œuvre immigrée (FTP-MOI). Situé à Paris, il se compose de trois Français et de vingt étrangers dont des Espagnols, des Italiens, des Arméniens et des Juifs d'Europe centrale et de l'Est. Le groupe Manouchian met en place de nombreuses actions de destruction à l'encontre des représentants des forces de l'ordre nazies. L'une de leurs actions la plus connue est l'assassinat par Marcel Rayman, Léo Kneler, Spartaco Fontano et Celestino Alfonso le 28 novembre 1943 du général SS Julius Ritter. Ce général supervisait les réquisitions d'ouvriers français pour l'industrie allemande par le biais du Service du travail obligatoire (STO). Les membres du groupe Manouchian seront arrêtés en novembre 1943 par la Brigade spéciale n°2 des renseignements généraux et jugés du 15 au 18 février 1944 devant le tribunal militaire allemand du Grand-Paris. A cette occasion, les organes de presse collaborationnistes seront conviés afin de donner une tournure spectaculaire à cet événement. L'Affiche rouge représentant dix de ces résistants accompagnés de la mention « Des libérateurs ? La libération par l'armée du crime ! » sera placardée à quinze mille exemplaires dans Paris et dans certaines grandes villes françaises. Le 21 février 1944, les vingt-deux hommes du groupe seront fusillés au Mont-Valérien. Olga Bancic, seule femme du groupe, sera quant à elle décapitée le 10 mai 1944 à Stuggart.

  • Sources complémentaires :

    Association Génériques, collection d'affiches numérisées : 489. Affiche rouge « Des libérateurs ? La libération par l'armée du crime », février 1944. Notice consultable dans Odysséo: http://odysseo.generiques.org/resource/a011375966566xd59mt

    Association Génériques, article du Melting Post: « l'Affiche rouge » publié en 2013. Consultable en ligne : http://melting-post.fr/post/47193211938/laffiche-rouge-laffiche-des-lib%C3%A9rateurs-la

  • Bilbiographie :

    Diamant David, Combattants, héros et martyrs de la Résistance, Paris, Renouveau, 1984

    Marcot François, « Les étrangers dans la Résistance en France » in : Vingtième Siècle, revue d'histoire, n°38, avril-juin 1993. Consultable en ligne sur Persée : www.persee.fr/doc/xxs_0294-1759_1993_num_38_1_2691

    Peschanski Denis, Des étrangers dans la Résistance, Paris, les Ed. De l'Atelier, 2002.

    Manouchian Mélinée, Manouchian, Paris : les Éditeurs français réunis, 1974.

    Rayski Adam, L'affiche rouge, Paris, Direction générale de l'information et de la communication de la mairie de Paris, 2003.

    Robrieux, Philippe, L'Affaire Manouchian: vie et mort d'un héros communiste, Paris, Fayard, 1986.

    Tchakarian Arsène, Les commandos de l'Affiche rouge: la vérité historique sur la première section de l'Armée secrète, [Paris] Ed. du Rocher, 2012.

  • Mots-clés