/medias/customer_28/dictionnaire/Lenin_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Lénine

  • Date :

    22 avril 1870-21 janvier 1924

  • Notice historique :

    Vladimir Ilitch Oulianov est un révolutionnaire et un homme politique russe. Issu de la bourgeoisie intellectuelle, le jeune Vladimir Ilitch Oulianov s'intéresse aux ouvrages, alors interdits, d'auteurs prônant une transformation radicale de la société russe, à l'instar d'Alexandre Herzen. Après l'exécution de son frère aîné pour sa participation à un complot contre le tsar en 1887, Lénine s'engage résolument dans la voie révolutionnaire. Pour ses activités militantes, il est exclu de l'université de Kazan. Néanmoins, il réussit finalement à devenir avocat à partir de 1891.

    Après un voyage qui le mène en Suisse, à Berlin et à Paris, il fonde en 1895 l'Union de lutte pour la libération de la classe ouvrière. Il est alors arrêté et emprisonné, puis déporté en Sibérie de 1897 à 1900. Il y rédige le Développement du capitalisme en Russie (1899). Après sa libération, celui qui prend dorénavant le nom de Lénine (l'«homme de la Léna», du nom d'un fleuve sibérien) s'exile en Suisse. Il crée le journal Iskra (L'étincelle) et publie, en 1902, l'ouvrage Que faire? , développant sa vision d'un parti révolutionnaire. Lénine se déplace constamment pour des raisons de sécurité et parcourt l'Europeà la rencontre des révolutionnaires, minés par la division. Il y rencontre entre autres Trotski.

    En 1903, lors du deuxième congrès du Parti ouvrier social-démocrate de Russie (POSDR), Lénine obtient la majorité avec sa fraction, qui prend le nom de bolchevik et qui est favorable à la «dictature du prolétariat», alors opposée à la fraction menchevik, partisane d'une alliance avec la bourgeoisie libérale. À partir de décembre 1908, et ce jusqu'en 1912, Lénine s'installe à Paris. Il vit d'abord près du Parc Montsouris, au 24, rue Beaunier, puis dans une pension du village de Bombon (Seine-et-Marne) et enfin dans un appartement au 4, rue Marie-Rose, avec sa mère et son épouse, Nadiedjda Kroupskaïa. Les premiers mois de présence à Paris, il travaille assidûment à la Bibliothèque nationale où il vient tous les jours à bicyclette.

    Il crée en mars 1911 à Longjumeau (Essonne) une école pour assurer la formation politique d'ouvriers russes destinés à devenir de futurs cadres locaux du Parti.

    Le révolutionnaire rentre clandestinement en Russie en avril 1917, après la Révolution de février 1917 qui aboutit à la chute du régime tsariste. Opposé au Gouvernement provisoire, Lénine est un des principaux responsables, avec Léon Trotski, de la Révolution d'octobre 1917, qui aboutit à la prise du pouvoir par les Bolcheviks. Suite à la guerre civile qui ravage la Russie de 1918 à 1920, Lénine fonde l'Union soviétique en 1922. Décédé le 21 janvier 1924, son corps est embaumé et placé dans un mausolée sur la Place rouge à Moscou. L'appartement parisien du 4, rue Marie-Rose a accueilli jusqu'en 2007 un musée consacré à Lénine, à l'initiative du Parti communiste français et de l'Institut du marxisme-léninisme. Des plaques ont aussi été apposées à Bombon (1970) et Longjumeau, rappelant la présence du passage de Lénine en France.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Cogniot Georges, Lénine à Paris, Paris, Editions Messidor, 1967.

    Colas Dominique, Lénine et le léninisme, Presses universitaires de France, 1987.

    D'Encausse Hélène Carrère, Lénine, Paris, Fayard, 1998.

    Kroupskaïa Nadiedjda, Ma vie avec Lénine, Paris, Payot, 1933.

    Marie Jean-Jacques, Lénine, Paris, Balland, 2004.

    Marie Jean-Jacques, Lénine. La révolution permanente, Paris, Payot, 2011.

    Ponfilly Raymond de, Guide des Russes en France, Paris, Horay, 1990.

    WEBOGRAPHIE

    «Lénine», Wikipédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9nine (consulté le 21 octobre 2013)

    «Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine», Encyclopédie Larousse en ligne: http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Vladimir_Ilitch_Oulianov_dit_L%C3%A9nine/129437 (consulté le 21 octobre 2013)

    «La visite de Lénine à Draveil»:

    http://www.histoiredraveilvigneux.com/lenine/pages/lenine_01.htm (consulté le 21 octobre 2013)

    «Le musée Lénine», Wikipédia:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mus%C3%A9e_L%C3%A9nine (consulté le 21 octobre 2013)

    «Plaque commémorative de Lénine, Bombon», Topic Topos Patrimoine des communes de France: http://fr.topic-topos.com/plaque-commemorative-de-lenine-bombon (consulté le 21 octobre 2013)

    «Maison de Lénine (plaque commémorative), Longjumeau», Topic Topos Patrimoine des communes de France: http://fr.topic-topos.com/maison-de-lenine-plaque-commemorative-longjumeau (consulté le 21 octobre 2013)

  • Mots-clés