Lissner, Abraham

  • Date :

    1902-1981

  • Notice historique :

    Lissner, Abraham (né en Pologne en 1902 - mort à Paris en 1981). Militant au sein de la section yiddish de la Main-d'œuvre immigrée (MOI) à Paris, Abraham Lissner s'engage en 1937 dans les Brigades Internationales. Deux ans plus tard, après la défaite des Républicains, il retourne en France. Au début de l'occupation, sa femme et son enfant sont arrêtés par la police parisienne. Ils seront plus tard déportés en Allemagne où ils meurent dans un camp de concentration. Abraham Lissner participe à la création des Francs-Tireurs et Partisans de la Main-d'œuvre immigrée (FTP-MOI) à Paris au début du printemps 1942. Il est ensuite chargé de la protection de Louis Gronowski, responsable national de la Main-d'œuvre immigrée, puis devient en octobre 1942 le responsable aux cadres de l'organisation FTP-MOI à Paris : il est chargé de contrôler les candidatures des combattants avant leur affectation dans un détachement. Ayant échappé aux arrestations qui démantèlent les unités de combattants FTP-MOI à Paris au mois de novembre 1943, Abraham Lissner est envoyé en janvier 1944 dans le Nord pour y organiser les groupes de résistants étrangers. En avril, il est en Lorraine dans un maquis constitué par des prisonniers russes qui se sont évadés des camps de travail de la région. Au mois de juillet, il participe à la création d'un maquis dans les Ardennes avec des combattants polonais et italiens. Il demeure dans le Nord et l'Est de la France jusqu'au début de l'année 1945. Il revient ensuite à Paris.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Courtois Stéphane, Peschanski Denis, Rayski Adam, Le sang de l'étranger. Les immigrés de la MOI dans la Résistance, Paris, Fayard, 1989

    Holban Boris, Testament, après quarante-cinq ans de silence, le chef militaire des FTP-MOI de Paris parle, Paris, Calmann-Lévy, 1989

    Lisnner Abraham, Un franc-tireur juif raconte..., Paris, L'Auteur, 1977

  • Légende/crédits :

    Auteur de la notice

    Grégoire GEORGES-PICOT

  • Mots-clés