/medias/customer_28/dictionnaire/Abbas_Ferhat_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Abbas, Ferhat

  • Date :

    1899-1985

  • Notice historique :

    Homme politique algérien (Taher 1899-Alger 1985). Fils d'un «adjoint indigène», Ferhat Abbas, brillant élève, poursuit ses études à la faculté de médecine d'Alger. Il devient rapidement président de l'Association des étudiants musulmans d'Afrique du Nord (AEMAN) de 1927 à 1931, puis élu vice-président de l'Union nationale des étudiants de France (UNEF) lors du congrès d'Alger en 1930. En 1933, il organise à Paris le Congrès des étudiants musulmans nord-africains. Cette même année, il s'installe comme pharmacien à Sétif, et entame ensuite rapidement une brillante carrière politique: conseiller général, conseiller municipal, délégué financier. Membre de la Fédération des élus musulmans du département de Constantine, il est d'abord partisan de l'assimilation des «musulmans» dans une Algérie qui resterait dans le cadre de la souveraineté française. En 1938, il fonde son propre parti: l'Union populaire algérienne pour la conquête des droits de l'homme et du citoyen. Après la fin de son engagement dans l'armée française et la défaite face à l'Allemagne, il bascule progressivement vers le nationalisme. Ferhat Abbas publie en février 1943, le «Manifeste du peuple algérien», faisant référence à une nation algérienne et exigeant un nouveau statut pour l'Algérie, et crée en 1944 l'association des Amis du manifeste et de la liberté (AML), soutenue par l'Association des Oulémas et par Messali Hadj. Après la répression des événements de mai 1945 dans le Constantinois, il est arrêté. Amnistié en mars 1946, Ferhat Abbas fonde l'Union démocratique du manifeste algérien (UDMA). Il est élu député de Sétif dans le second collège en 1946, puis démissionne devant l'absence de réformes. Ferhat Abbas poursuit néanmoins ses combats politiques et est réélu à deux reprises députés. Après le déclenchement de la guerre d'indépendance algérienne, il se rend au Caire et rejoint officiellement, en 1956, le Front de libération nationale (FLN). Premier président du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) de 1958 à 1961, il est élu, à l'indépendance, président de l'Assemblée nationale constituante, avant de devenir un opposant au parti unique en Algérie. Ferhat Abbas est, à maintes reprises, placé en résidence surveillée sous le régime de Ben Bella, puis sous celui du colonel Houari Boumediene. Il décède à Alger le 24 décembre 1985 et est enterré au carré des martyrs du cimetière El Alia d'Alger.

  • Sources complémentaires :

    SOURCES D'ARCHIVES PUBLIQUES

    Centre historique des archives nationales (CHAN, Paris) :

    série AG Papiers des chefs de l'État, cotes 4AG67 à 73.

    fonds René Mayer, cote 363AP.

    Centre des archives d'outre-mer (CAOM, Aix-en-Provence) :

    fonds ministériels modernes, direction des affaires politiques, cote FM/affpol/2112.

    fonds rapatriés d'Algérie, gouvernement général de l'Algérie, cotes FR/ALG/gga/1CM57 et FR/ALG/gga/9H45 à 51.

    COLLECTIONS DES BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES

    Bibliothèque nationale de France (BNF Tolbiac, Paris) : les collections imprimées de la BNF présentent plusieurs ouvrages, rapports et discours de Ferhat Abbas (voir catalogue BN-opale plus).

    Par ailleurs, le département de l'audiovisuel conserve des enregistrements sonores et des images animées relatifs à Ferhat Abbas:

    - Sonorama, n°13 (1959), n°17 (1960), n°21 (1960) et n°29 (1961), (discours et déclarations de Ferhat Abbas), CD-R audio et disques microsillon, cotes SDCR 6341, 6342, 6355, 6356, 6367, 6368, 6383 et 6384, JE58/01-13, JE58/01/-17, JE58/01-21 et JE58/01-29. (Source : BN Opale Plus).

    - La Guerre d'Algérie 25 ans après, cassettes Radio France, 1988, cassette audio analogique, cote SM-40874. (Source : BN Opale Plus).

    - Claude Vemick, Algérie, guerre et paix : de la conquête à l'indépendance, Orphée productions, 2002, cassettes vidéo, cotes VK89302 et 89303. (Source : BN Opale plus).

    Bibliothèque municipale de Marseille :

    fonds Jules Roy, tapuscrit, [...] lettre à Ferhat Abbas, 1961. (Source : BN Opale Plus).

    COLLECTIONS DES CINÉMATHÈQUES PUBLIQUES

    Forum des images (Paris) :

    La Guerre d'algérie, documentaire de Peter Batty, 1984.

    COLLECTIONS PRIVÉES EN FRANCE

    Agence photographique Roger Viollet (Paris) :

    Ferhat Abbas et Mohammed Francis, députés de l'Algérie devant la Chambre des députés, Paris, 1946, n° 2249-11.

    Ferhat Abbas, Paris, quais de la Seine, 1946, n° 2940-14.

    Discours et lettres de Ferhat Abbas en 1948-1949, n° 5255-15.

    Ferhat Abbas (portrait), n° 5285-12.

    Ferhat Abbas faisant une revue de presse avec ses collaborateurs, Paris, 1946, n° 5293-8.

    Ferhat Abbas, Paris, 1946, n° 5293-9.

    La République algérienne, journal, directeur : Ferhat Abbas, juin-juillet 1950, n° 5333-3 et 4.

    Ferhat Abbas répondant aux questions d'un journaliste, n° 8681-12.

    Gaumont-Pathé Archives (Saint-Ouen) : nombreux films sur Ferhat Abbas en Tunisie (avant 1962), en Algérie (après 1962), à Paris (délégation FLN en 1960) et sur ses conférences de presse et séjours à l'étranger de 1954 à 1961 (Égypte, Maroc, Inde, Liban, Yougoslavie, Chine).

    COLLECTIONS CONSERVÉES À L'ÉTRANGER

    PAYS-BAS

    Institut International d'histoire sociale (Amsterdam) : documents visuels.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Abbas Ferhat, Le Jeune Algérien, Paris 1931, réédition Garnier 1981 (suivi du Rapport au maréchal Pétain).

    Abbas Ferhat, Guerre et révolution d'Algérie, t. 1 : La nuit coloniale, Paris, Julliard, 1962.

    Abbas Ferhat, Autopsie d'une guerre : l'aurore, Paris, Garnier, 1980, 346p.

    Collot Claude, Henry Jean-Robert, Le mouvement national algérien, 1912-1954, Paris, L'Harmattan, et Alger OPU, 1978.

    Cheurfi Achour, La Classe politique algérienne de 1900 à nos jours, dictionnaire biographique, Alger, Casbah Editions, 2001, 511p.

    Pervillé Guy, Les étudiants algériens de l'Université française, 1880-1962, Paris, Editions du CNRS, 1984, 346p.

    Pervillé Guy, « Ferhat Abbas et la France », in Cahiers du GREMAMO, n°7, Laboratoire Tiers-Monde, Université de Paris VII, 1990, pp. 34-39.

    Pervillé Guy, «Abbas, Ferhat (1899-1985)», in Jeanine Verdès-Leroux (dir), L'Algérie et la France, Paris, Laffont, 2009, pp.3-6.

    Stora Benjamin, Dictionnaire biographique de militants nationalistes algériens, 1926-1954, Paris, L'Harmattan, 1985, 404p.

    Stora Benjamin, Zakya Daoud, Ferhat Abbas : une utopie algérienne, Paris, Denoël, 429p. 1995.

    Les Étrangers en France, Guide des sources d'archives publiques et privées XIXe-XXe siècles, tomes I-IV, Génériques/Direction des Archives de France, 1999-2005.

    FILMOGRAPHIE

    «Interview de Ferhat Abbas», Antenne 2 midi : http://www.youtube.com/watch?v=iDhk5dp-AwI (consulté le 22 octobre 2013)

    WEBOGRAPHIE

    «Ferhat Abbas», Wikipédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Ferhat_Abbas (consulté le 22 octobre 2013)

  • Auteur de la notice :

    Génériques

  • Mots-clés