Voskan, Stephan

  • Date :

    1825-1901

  • Notice historique :

    Voskan, Stephan (1825-1901). Ancien élève d'Auguste Comte et de Michelet, admirateur de Bérenger, Stephan Voskan participe aux barricades de 1848, adhère à la franc-maçonnerie et devient le précepteur des enfants de Cavour. Dans Arevelk (Orient, 1855-56), puis Arevmoutk (Occident, 1859-1865), qui porte le sous-titre programme « d'Echo des Lumières de l'Europe », Stephan Voskan veut diffuser les idées de progrès économique et social, les idéaux de liberté que lui inspirent les luttes politiques en France et le mouvement de l'unité italienne. Cela apparaît à travers des articles traitant de l'histoire, d'ethnographie, d'art, d'agronomie, de problèmes politiques, sociaux et économiques, à travers aussi des textes de critique littéraire et les œuvres qu'il choisit de traduire : celles d'écrivains européens et français surtout, comme Corneille, La Fontaine, Florian, Lamenais, Rousseau, Chateaubriand, Lachambaudie, Dumas fils, Eugène Sue, Béranger, Miskiewicz, Locke, etc. À Paris, Voskan rencontrera Mikael Nalbandian, poète et essayiste, originaire de Rostov-sur-le-Don, ami de Herzen, Ogarev, Bakounine, et autres chantres des Lumières et pionniers du mouvement national arménien, cette fois dans l'Empire russe. Ce n'est sans doute pas par hasard que ce dernier publie à Paris, à la même époque (1862), un petit opuscule, « L'agriculture comme voie juste », essai sur les moyens d'échapper aux méfaits de l'industrialisation et de l'emprise de l'Europe sur les Arméniens et les autres peuples de l'Empire ottoman. A son retour à Smyrne (Izmir), Stephan Voskan, en tant qu'enseignant, publiciste et traducteur, continue de jouer un rôle important dans la diffusion du positivisme et du modèle garibaldien de lutte de libération nationale.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Mouradian Claire in Presse et Mémoire, catalogue de l'exposition « France des étrangers, France des Libertés », éditions Mémoire Génériques, 1990

  • Légende/crédits :

    Auteur de la notice

    Claire MOURADIAN

  • Mots-clés