Martinez, Nina (épouse Asensi)

  • Date :

    1917

  • Notice historique :

    Née en 1917 à Levallois-Perret de parents espagnols de la région de Santander, Nina Martinez arrive à la Plaine Saint-Denis en 1919. Apprentie couturière dès l'âge de 14 ans puis manutentionnaire dans une usine de confiseries, en 1935, elle rencontre Paco Asensi au sein de la troupe théâtrale Aurora, dirigée par un réfugié de la répression de la Commune des Asturies de 1934; il se marient en juin 1935. En 1936, elle entre aux Jeunes filles de France et participe à la solidarité avec l'Espagne républicaine. Son époux, lui, part se battre au sein des Brigades Internationales en avril 1937. Dès l'été 1940, elle s'engage dans des actions de résistance à la Plaine aux cotés de sa sœur Angèle. A la fin de l'année 1940, accompagnée de leur fille Sonia alors âgée de cinq ans, elle part rejoindre son mari à Santander et participe clandestinement avec lui au soutien logistique de maquis anti-franquistes des Asturies et du Pays Basque. De retour en France, en 1947, elle devient soudeuse puis monteuse chez Jeumont-Schneider à Saint-Ouen (Alsthom) où elle mène d'importantes batailles syndicales en tant que déléguée du personnel CGT, jusqu'à sa retraite en 1977. Elle participe toujours activement au secteur retraités de la CGT métallurgie.

  • Références :

    MÉMOIRES ET THÈSES

    Lillo Natacha, Espagnols en « banlieue rouge ». Histoire comparée des trois principales vagues migratoires à Saint-Denis et dans sa région au XXe siècle, Thèse de doctorat : histoire. Paris : Institut d'Etudes Politiques, 2001, 977p.

  • Légende/crédits :

    Auteur de la notice

    Natacha LILLO

  • Mots-clés