Brover, Maurice dit Pierre

  • Date :

    1907-1944

  • Notice historique :

    Brover, Maurice dit Pierre (Baltzy, Russie, 1907-Pierrefitte, Oise, 1944). Maurice Brover émigre en France vers 1926. A Paris, il trouve un travail comme ouvrier fourreur. Naturalisé français, il accomplit son service militaire en 1933. A la déclaration de guerre en 1939, il est rappelé sous les drapeaux. Après la défaite, démobilisé, il revient à Paris. Membre du Parti communiste, il milite dans le groupe de langue roumaine de la Main-d'œuvre immigrée (MOI). Par la suite, il rejoint les groupes armés de la MOI. Maurice Brover entre dans l'organisation des Francs-Tireurs et Partisans de la MOI (FTP-MOI) en octobre 1942. Il fait partie du service de renseignement dirigé par Cristina Boïco qui est chargé de repérer des objectifs pour les actions des FTP-MOI. Il participe ainsi à la « filature » de personnalités allemandes tel le général von Schaumburg, commandant du Grand Paris qui échappe à l'attentat qui le visait. Après le démantèlement des groupes de combattants FTP-MOI dans Paris à la fin de l'année 1943, Maurice Brover prend le commandement des maquis FTP-MOI du nord de la région parisienne. Le 23 août 1944, avec son adjoint Georges Gruman, il quitte Paris pour rejoindre les maquis de Creil dans l'Oise. Ils sont arrêtés par une patrouille de gendarmes allemands qui, ayant découvert leurs brassards FFI, les fusillent sur place.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Courtois Stéphane, Peschanski Denis, Rayski Adam, Le sang de l'étranger. Les immigrés de la MOI dans la Résistance, Paris, Fayard, 1989

    Diamant David, Combattants, héros et martyrs de la Résistance, Paris, Renouveau, 1984

    Holban Boris, Testament, après quarante-cinq ans de silence, le chef militaire des FTP-MOI de Paris parle, Paris, Calmann-Lévy, 1989

  • Auteur de la notice :

    Grégoire GEORGES-PICOT

  • Mots-clés