/medias/customer_28/dictionnaire/Abd-el-Kader_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Abd al-Qadir ibn Muhyi al-Din al-Gaza'iri

  • Date :

    1808-1883

  • Notice historique :

    Abd el-Kader (Guetna (Algérie) 1808-Damas (Syrie) 1883), plus connu sous le nom de l'émir Abd el-Kader, est un homme politique et un chef militaire qui constitua le plus redoutable adversaire de la conquête française en Algérie. Après une éducation religieuse, il voyage durant sa jeunesse à La Mecque, Médine et en Égypte. L'arrivée des troupes françaises à Alger et Oran, et la chute des garnisons ottomanes le poussent, à la suite de son père, à prendre les armes contre les nouveaux occupants. En 1832, il est proclamé émir et remporte la bataille de la Macta en 1835. Le 30 mai 1937, le traité de la Tafna, signé avec la France, lui procure l'autorité sur une grande partie de l'Oranie et de l'Algérois, vaste territoire qu'il tente d'unifier. Les hostilités reprennent finalement en 1839. L'émir poursuit sa lutte, mais se rend finalement en 1847. Abd el-Kader est détenu au fort Lamalgue à Toulon (Var), de décembre 1847 à avril 1848. Il est ensuite transféré à Pau (Pyrénées-Atlantiques), puis en novembre 1848, au Château d'Amboise (Indre-et-Loire), sur les bords de la Loire. Napoléon III le libère finalement le 16 octobre 1852. Installé à Bursa (Turquie) puis à Istanbul, l'émir Abd el-Kader terminera sa vie à Damas en Syrie où il se consacre à la méditation et l'écriture d'ouvrages, dont le plus fameux, Le livre des haltes. À partir du début du XXe siècle, les nationalistes algériens érigent l'émir Abd el-Kader comme le père fondateur de la nation algérienne moderne, alors qu'en France, il sera longtemps considéré comme «l'ami des Français». Plusieurs places ou rues de France comme à Paris, Toulon, Lyon ou Amboise portent ainsi le nom de l'émir Abd el-Kader.

  • Sources complémentaires :

    Les sources présentées ci-dessous concernent plus particulièrement la période de présence en France d'Abd el-Kader.

    SOURCES D'ARCHIVES PUBLIQUES

    Centre historique des archives nationales (CHAN, Paris) :

    sous-série O5 Maison de l'empereur, cote O5/834.

    série C Assemblées nationales, cotes C929 à 942 et 977.

    sous-série F21 Beaux-arts, cote F21/1046.

    série BB, Ministère de la Justice, cotes BB18/1465 et 1476 et BB30/333.

    série AB, Documents isolés et papiers d'érudit, cotes ABXIX3038 et 332/1.

    fonds Guizot, cote 42AP19.

    fonds Dampierre, cote 289AP68.

    fonds de la Maison de France, cote 300AP/I/2010.

    fonds Émile Ollivier, cotes 542AP10 à 23.

    fonds du journal Le Petit parisien, cotes 11AR673 à 698.

    Centre des archives d'outre-mer (CAOM, Aix-en-Provence) :

    fonds ministériels modernes, série géographique, cote FM SG Sénégal et dépendances IV.

    fonds rapatriés d'Algérie, gouvernement général de l'Algérie, cotes 18Miom57 à 67, 30H26 et 31Miom24 et 26.

    Archives du ministère des Affaires étrangères (Paris) : affaires diverses politiques, fonds Maroc, dossier 2.

    Archives départementales des Bouches-du-Rhône (Marseille) : cotes 1M1133 et 1134, M6/8407.

    Archives départementales de la Haute-Garonne (Toulouse) : cote 4M54.

    Archives départementales d'Ille-et-Vilaine (Rennes) : fonds Rapatel, cote 1 F 1960.

    Archives départementales d'Indre-et-Loire (Tours) : cotes 28F (fonds Roger Lecote), 1M177 et 2O3/1.

    Archives départementales des Landes (Mont-de-Marsan) : cote 1M99.

    Archives départementales du Loiret (Orléans) : cote 2J1195.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques (Pau) : cotes 1J200/11, 1Mi121.

    Archives départementales des Hautes-Pyrénées (Tarbes) : cote 1M213.

    Archives communales d'Amboise (Indre-et-Loire) : cotes H 140, K 159, M 190.

    Archives communales de Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées): cote 2 I 16/39.

    Voir aussi les archives départementales du Var, les archives communales de Toulon et de Pau

    COLLECTIONS DES BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES

    Bibliothèque nationale de France (BNF Tolbiac, Paris) : les collections imprimées et audiovisuelles de la BNF à Tolbiac présentent de nombreux documents sur Abd-el-Kader (voir catalogue BN-opale plus).

    Bibliothèque nationale de France (BNF Richelieu, Paris) : département des Estampes, collection de Vinck (cotes 13674 et 13675, 15882 à 15884, 16221 à 16223, 16248 et 16251) ; fonds français (cotes Dc 156 et Dca 214a).

    Bibliothèque Thiers (Paris) : fonds des manuscrits, papiers Jules Baroche, n°1212.

    Bibliothèque municipale de Bordeaux : fonds des manuscrits, cote MS 1108

    BM de Pau : fonds des manuscrits, cote MS 246

    BM de Toulouse : fonds des manuscrits, cote MS 1941

    COLLECTIONS DES MUSÉES FRANCAIS

    Musée du Louvre (Paris) : Abd el Kader, dessin de Jean-Baptiste Carpeaux, n° d'inventaire RF1204. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture).

    Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Marseille) (ancienne collection du Musée des Arts et traditions populaires) :

    Nouvelles importantes de l'Afrique : Bou Maza et Abd el Kader, lithographie (journal), Paris, n° d'inventaire 50.39.768D. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture).

    Vie civile et militaire d'Abd el Kader, Journal, Paris, n° d'inventaire 50.39.769D. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture).

    Abd el Kader, trois lithographies d'Épinal, n° d'inventaire 53.86.663D et 53.86.664D. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture).

    Châteaux de Versailles et de Trianon :

    Abd el Kader au château d'amboise, portrait en pied par Ange Tissier, n° d'inventaire MV2029. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture).

    Louis-Napoléon, prince-président, annonçant à Abd el Kader sa libération au château d'amboise le 16 octobre 1852, peinture par Ange Tissier, n° d'inventaire MV5030. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture).

    Ben ed-Din Abd el Kader au château d'Amboise, portrait en pied par Ange Tissier, n° d'inventaire MV5164. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture).

    Abd el Kader (à Amboise en 1852), 3 portraits en buste par Maxime David, n° d'inventaire MV6366, MV6367 et MV6368. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture)

    Les châteaux de Versailles et de Trianon conservent également des peintures d'Horace Vernet, de Théodore Leblanc, de Siméon Fort et de Joseph Beaume sur la prise de la smala d'Abd el Kader. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture).

    Musée de Condé (Chantilly) :

    Portrait d'Abd el Kader peint à Constantinople en 1864, par Stanislaw Chlebowski, n° d'inventaire INV172. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture)

    Le musée de Condé conserve un grand nombre d'objets, mobiliers, armes, ouvrages, tableaux et estampes relatifs à Abd el Kader. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture).

    Château de Compiègne :

    Abd el Kader, lithographie d'Antoine Maurin, n° d'inventaire C50021/2.

    Abd el Kader, deux photographies par Étienne Carjat, n° d'inventaire C59027/10. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture).

    Musée Fesch (Ajaccio) :

    Les chefs arabes présentés au prince-président ou la smala d'Abd el Kader (1852), peinture de François-Théophile-Étienne Gide, n° d'inventaire MNAD85411. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture).

    Musée des beaux-arts (Bordeaux) :

    Embarquement d'Abd el Kader à Bordeaux (1850), peinture de Stanislas Gorin, n° d'inventaire Bx5988. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture).

    Musée des beaux-arts (Valenciennes) :

    L'Empereur reçoit Abd el Kader au Palais de Saint-Cloud (1853), marbre de Jean-Baptiste Carpeaux, n° d'inventaire S.92-1. (Source : agence photographique, Réunion des Musées nationaux, ministère de la Culture).

    COLLECTIONS PRIVÉES EN FRANCE

    Agence photographique Roger Viollet (Paris) : reproduction de lithographies, gravures et peintures représentant Abd el-Kader en Algérie, à Amboise, à Saint-Cloud, à Damas.

    Gaumont-Pathé Archives (Saint-Ouen) : Gaumont, journaux Vichy, année 1941, cote 4129GJV00007.

    Pathé, inauguration monument Abd el Kader, année 1949, cotes 1949/42/8 et 1949/42/8/CH1.

    SOURCES CONSERVÉES A L'ÉTRANGER

    Library of Congress (Washington DC) : Prints and photographs division, engraving, reference 99403468.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Abd el-Kader, Le livre des haltes, présenté, traduit et annoté par Michel Lagarde, 2000: http://books.google.fr/books?hl=fr&id=pQjFsfvhI-YC&dq=livre+des+Haltes&printsec=frontcover&source=web&ots=V_4_2xis4q&sig=HIO-NUDP7smqtiQwuciAF4Tt0G8#v=onepage&q=livre%20des%20Haltes&f=false (consulté le 22 octobre 2013)

    Bouyerdene Ahmed, Abd el-Kader, l'harmonie des contraires, Paris, Seuil, septembre 2008, 346 p.

    Bouyerdene Ahmed, «L'émir Abd el-kader à Pau. Exemples d'un dialogue religieux au XIXe siècle», in Studia Islamica, nouvelle édition/new series, 2, 2011, pp. 125-154. http://www.studiaislamica.com/pdf/2011-2/5Bouyerdene.pdf (consulté le 22 octobre 2013)

    Étienne Bruno et Pouillon François, Abd el-Kader le magnanime, Gallimard / Institut du Monde Arabe, 2003, 128 p.

    Étienne Bruno, Abd el-Kader, Paris, Hachette, 1994.

    Étienne Bruno, Abd el-Kader: isthme des isthmes (Barzakh al-barazikh), Paris, Hachette Littératures, 2004.

    Frémeaux Jacques, La France et l'Algérie en guerre, 1830-1870, 1954-1962, Économica, 2002, 365p.

    Frémeaux Jacques, «Abd el-Kader, chef de guerre (1832-1847)», in Revue historique des armées, no250, Service historique de la Défense, 2008, pp.100-107. http://rha.revues.org/194 (consulté le 22 octobre 2013)

    Les Étrangers en France, Guide des sources d'archives publiques et privées XIXe-XXe siècles, tomes I-IV, Génériques/Direction des Archives de France, 1999-2005.

    AUDIOVISUELS

    Sadki Florida, Abd el-kader, l'exil et le divin, France Télévision, France 3 Aquitaine et Dimson Production, 2009, 52mn.

    WEBOGRAPHIE

    «Abd el-kader», Wikipédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Abd_el-Kader (consulté le 22 octobre 2013)

    «Abd el-kader », Amboise Château royal : http://www.chateau-amboise.com/fr/page/personnages-celebres3 (consulté le 22 octobre 2013)

    «L'Emir Abd el-Kader. Guerrier lucide, savant mélancolique», Conférence de Benjamin Stora au Musée du quai Branly avril 2011, http://www.univ-paris13.fr/benjaminstora/articlesrecents/251-lemir-abd-el-kader-guerrier-lucide-savant-melancolique (consulté le 22 octobre 2013)

  • Auteur de la notice :

    Génériques

  • Mots-clés