Feld, Maurice

  • Date :

    1924-1942

  • Notice historique :

    Feld, Maurice (Varsovie, 1924-Paris 1942). Les parents de Maurice Feld émigrent en France alors qu'il est enfant. A quinze ans, il entre en apprentissage chez Renault et adhère alors aux Jeunesses Communistes. Au début de l'occupation, il participe avec ses camarades aux premières manifestations contre les Allemands. En octobre 1941, à la suite d'une dénonciation, la police opère une perquisition chez lui et y découvre des tracts. Il est arrêté et interné à Châteaubriant, puis relâché peu de temps après en raison de son âge. Maurice Feld rejoint alors l'Organisation Spéciale du Parti communiste qui s'est engagée dans la lutte armée contre l'occupant. Il fait équipe avec Maurice Feferman, un jeune juif polonais de 3 ans son aîné: ensemble ils réalisent plusieurs actions contre les Allemands. Tous deux entrent dans le deuxième détachement des Francs-Tireurs et Partisans de la Main-d'oeuvre immigrée (FTP-MOI) dès sa création à Paris au début du printemps 1942. Le 10 mai 1942, Maurice Feld et Maurice Feferman déposent une bombe dans un hôtel réquisitionné par les Allemands square Montholon à Paris. La bombe explose. Maurice Feld s'est déjà fondu dans la foule mais Maurice Feferman est poursuivi par des policiers. Blessé, Maurice Feferman se donne la mort pour ne pas tomber entre leurs mains. Maurice Feld, revenu au secours de son camarade, est à son tour blessé et rattrapé par les policiers. Il sera fusillé au stand de tir de Balard (Paris, 15e) le 22 août 1942.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Diamant David, Combattants, héros et martyrs de la Résistance, Paris, Renouveau, 1984

    Ouzoulias Albert, Les bataillons de la jeunesse, Paris, Editions sociales, 1967

  • Légende/crédits :

    Auteur de la notice

    Grégoire GEORGES-PICOT

  • Mots-clés