Bot, Salek dit Saul

  • Date :

    1919-1942

  • Notice historique :

    Bot, Salek dit Saul (Lublin, Pologne, 1919-Paris, 1942). Violoniste, Saul Bot quitte la Pologne en 1937 pour s'engager dans les Brigades Internationales. Le bureau de recrutement des volontaires à Paris refuse sa candidature le jugeant trop jeune. Son frère aîné trouvera la mort en Espagne en combattant dans les rangs des Brigades Internationales. Saul Bot reste alors en France. Quand la guerre éclate, il rejoint l'armée polonaise basée en France. En juin 1940, il est fait prisonnier. Libéré en raison d'une maladie pulmonaire, il retourne à Paris et, militant avec les Jeunesses Communistes, entre dans la clandestinité. Au printemps 1942, il est parmi les tous premiers Francs-Tireurs et Partisans de la Main-d'oeuvre immigrée (FTP-MOI) à Paris. Le deuxième détachement dont il fait partie réunit des Juifs d'origine polonaise. Le détachement décide de passer à l'action le 1er mai en attaquant une caserne réquisitionnée par les Allemands. Hersch Zimmermann, un ingénieur chimiste, ancien des Brigades, est chargé de confectionner une bombe avec Saul Bot. Le 25 avril 1942, ils sont en train de fabriquer cette bombe dans une chambre rue Geoffroy-Saint-Hilaire quand celle-ci explose tuant sur le coup Hersch Zimmermann. Saul Bot, grièvement blessé, meurt peu après à l'hôpital où il a été transporté.

  • Références :

    Courtois Stéphane, Peschanski Denis, Rayski Adam, Le sang de l'étranger. Les immigrés de la MOI dans la Résistance, Paris, Fayard, 1989

    Diamant David, Combattants, héros et martyrs de la Résistance, Paris, Renouveau, 1984

    Lisnner Abraham, Un franc-tireur juif raconte..., Paris, L'Auteur, 1977

  • Auteur de la notice :

    Grégoire GEORGES-PICOT

  • Mots-clés