Hertzberg, Scholem

  • Date :

    1896- 1943

  • Notice historique :

    Hertzberg, Scholem (Warta, 1896-disparu en 1943). Scholem Hertzberg travaille tout d'abord à Lodz comme ouvrier casquettier avant d'émigrer en 1924 à Paris où il trouve du travail dans la chapellerie. Militant syndical, il entre dans la clandestinité dès les débuts de l'Occupation étant responsable dans le 3ème arrondissement de l'organisation Solidarité créée par la section juive de la Main-d'oeuvre immigrée (MOI) pour venir en aide aux familles juives en difficulté. Son appartement abrite l'une des imprimeries clandestines de l'organisation. Militant syndical, il intervient probablement à partir de la fin de l'année 1941 dans les ateliers de fourreurs pour les convaincre de ne pas travailler pour l'armée allemande. Fin 1942, il entre à la commission syndicale centrale. Peu après, il rejoint le deuxième détachement des Francs-Tireurs et Partisans de la MOI (FTP-MOI) de la région parisienne. Il est arrêté en 1943 et on perd alors sa trace.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Diamant David, Combattants, héros et martyrs de la Résistance, Paris, Renouveau, 1984

    Holban Boris, Testament, après quarante-cinq ans de silence, le chef militaire des FTP-MOI de Paris parle, Paris, Calmann-Lévy, 1989

  • Légende/crédits :

    Auteur de la notice

    Grégoire GEORGES-PICOT

  • Mots-clés