Pasa, Mohammed Sérif

  • Date :

    1865-1951

  • Notice historique :

    Pasa, Sérif (1864- Catanzaro, 1946). Né en 1865, Sérif Pasa, fils d'un diplomate, ex-ministre des Affaires Etrangères, est l'une des grandes figures de la première génération des nationalistes Kurdes. Alors qu'il est en poste à Stockholm, ce général d'armée et ambassadeur de l'Empire rejoint le mouvement jeune-turc. C'est en 1908, lors de l'avènement des Jeunes Turcs, qu'il retourne à Istanbul et rompt avec le mouvement. Il émigre alors à Paris où il fonde le Parti radical et collabore avec le leader de la branche libérale des Jeunes-Turcs, opposé au nouveau pouvoir, le prince Sabahaddin. Il édite la revue Mecheroutiette (Monarchie Constitutionnelle) qui paraît d'octobre 1909 à mars 1914. Il défend sans relâche un programme pour l'unité ottomane « sans distinction de race et de religion » et se solidarise avec les causes nationalistes balkaniques, arméniennes et kurdes. Il traite le comité « Union et Progrès », qui tient le pouvoir en Turquie, « d'organisation nationaliste dangereuse ». En 1914, déçu par la position du gouvernement français qui « apporte à ce Comité son appui », il suspend la parution du Mecheroutiette. Après la Première Guerre mondiale, il prend la direction de la délégation kurde à la conférence de Paris de 1919-1920. Il sera ensuite l'une des personnalités les plus marquantes du Khoybun (Indépendance), ligue nationale kurde, fondée en août 1927. A la fin de sa vie en 1946, c'est lui qui présentera les revendications kurdes à l'ONU. Décédé à Catanzaro (Italie), il est enterré au Caire.

  • Sources complémentaires :

    SOURCES IMPRIMÉES

    Journal Mecheroutiette

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Malzac Michèle in Presse et Mémoire, catalogue de l'exposition « France des étrangers, France des Libertés », éditions Mémoire Génériques, 1990, p. 171.

  • Légende/crédits :

    Auteur de la notice

    Michèle MALZAC

  • Mots-clés