Kalmakoff, Nicolas

  • Date :

    1873-1955

  • Notice historique :

    Né à Nervi (Italie) en 1873, Nicolas Kalmakoff (aussi orthographié Nikolai Konstantinovich Kalmakov) passe son enfance en Italie. Dès son plus jeune âge, la peinture devient sa principale occupation. En 1903, il rejoint sa famille en Russie et s'inscrit dans le mouvement du Monde de l'Art (Mir Iskousstva), prônant le renouveau de l'art pictural russe. Les tableaux étranges et fantastiques de Kalmakoff ont principalement pour thème le diable et la femme. En 1908, son décor pour Salomé d'Oscar Wilde, au théâtre de Véra Kommissarjevskaïa à Saint-Pétersbourg, représentant un immense sexe féminin, fait scandale et le spectacle est interdit le soir même de la première. Durant les années 1920, le peintre voyage en Finlande, à Bruxelles puis en France. Il s'installe finalement dans la région parisienne vers 1924. S'isolant de plus en plus, cessant complètement la peinture, Nicolas Kalmakoff est finalement hébergé dans l'hospice de vieillards pour émigrés russes à Chelles, et ce, jusqu'à sa mort en 1955. Il est enterré dans le cimetière de la ville de Chelles.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Galerie Motte, Patrick Waldberg (préface de), Du 7 février au 5 mars 1964. Exposition Nicolas Kalmakoff : 1873-1955, peintures, aquarelles, dessins, 1964, p.16

    Jullian Philippe, Nicolas Kalmakoff : 1875-1958, London : Hartnoll & Eyre Ltd, 1970, 15p.

    Ponfilly Raymond de, Guide des Russes en France, Paris, Horay, 1990, p.281.

    Musée-galerie de la Seita, Kalmakoff: l'ange de l'abîme, 1873-1955 et les peintres du Mir Iskousstva, 26 mars-17 mai 1986, 1986, p.100

    FILMOGRAPHIE

    Tregot Annie, L'ange de l'abîme, Copras film. http://www.youtube.com/watch?v=Zj5TBhDorgk (consulté le 17 octobre 2013)

    WEBOGRAPHIE

    « Mir Iskousstva », Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mir_Iskousstva (consulté le 17 octobre 2013)

  • Mots-clés