Tran Xuan Ho

  • Date :

    Sans date

  • Notice historique :

    Tran Xuan Ho représente parfaitement cette génération de Vietnamiens pour laquelle l'épreuve d'un service militaire en France comme sergent de tirailleurs et interprète des contingents vietnamiens pendant la Première Guerre mondiale, a largement déterminé l'engagement politique dans les années vingt. A sa libération, il est engagé comme domestique chez le député socialiste Paul Boncour. Plus tard ouvrier vernisseur, il devient membre actif de l'Union intercoloniale, organisation de militants anticolonialistes fondée en 1921 et dominée jusqu'en 1924 par les Vietnamiens, majoritairement communistes. Il participe à la rédaction du Le Paria, le journal de l'Union intercoloniale, animé par Nguyen Ai Quoc. En octobre 1923, il publie un article dénonçant la faillite des promesses françaises, et désignant le communisme comme la seule voie possible pour la libération des colonies. Il va rappeler l'impôt du sang et la faillite au moment des recrutements forcés pour la métropole en guerre. Ces thèmes majeurs du Paria dans les années d'après-guerre sont réactivés au moment des recrutements permanents de soldats et de travailleurs pour d'autres colonies de l'empire dans l'armée contre-révolutionnaire envoyée sur les fronts extérieurs.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Le Van-Ho Mireille in Presse et Mémoire, catalogue de l'exposition «France des étrangers, France des Libertés», éditions Mémoire Génériques, 1990, p. 69-70.

  • Légende/crédits :

    Auteur de la notice

    Mireille LE VAN-HO

  • Mots-clés