Wajsbrot, Wolf dit Marcel

  • Date :

    1925-1944

  • Notice historique :

    Wajsbrot, Wolf dit Marcel (Pologne, 1925-Mont-Valérien, Suresnes, 1944). Ses parents émigrent en France alors qu'il est enfant. Apprenti mécanicien à Paris, il milite aux Jeunesses Communistes au début de l'Occupation. Après l'arrestation de ses parents au cours de la rafle du Vel d'Hiv, en juillet 1942, Wolf Wajsbrot demande à rejoindre les groupes de combat de la résistance. Il fait tout d'abord partie du deuxième détachement des Francs-Tireurs et Partisans de la Main-d'œuvre immigrée (FTP-MOI) à Paris : cette unité est connue sous le nom de « détachement juif » parce que ses membres viennent de la section juive de la MOI, la plupart d'entre eux étant originaires de Pologne. Après le démantèlement de celui-ci par la police française en juin-juillet 1943, il rejoint le « détachement des dérailleurs » commandé par Joseph Boczor. Arrêté par la Brigade Spéciale de la police parisienne en novembre 1943, il est remis aux Allemands et condamné à mort par la cour martiale du tribunal allemand auprès du commandant du Grand Paris en février 1944. Il est fusillé le 21 février au Mont-Valérien avec 21 autres combattants FTP-MOI.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Diamant David, Combattants, héros et martyrs de la Résistance, Paris, Renouveau, 1984

    Pages de gloire des 23, Paris, Comité français pour la défense des immigrés, 1951

  • Légende/crédits :

    Auteur de la notice

    Grégoire GEORGES-PICOT

  • Mots-clés