Portugalian, Meguertitch

  • Date :

    1848-1921

  • Notice historique :

    Portugalian Meguertitch (Constantinople, 1848-1921). Né à Constantinople, Meguertitch Portugalian fait ses études primaires dans cette ville puis continue en autodidacte. En janvier 1873, il est arrêté par le gouvernement ottoman pour avoir critiqué son action. Le collège qu'il dirige à Evtokia est fermé. Il retourne alors à Constantinople où il publie le journal Asia qui combat le gouvernement. En province, il devient membre fondateur de la « Société araratienne des Arméniens » et fait appel aux intellectuels arméniens pour la diffusion des idées inspirées des Lumières. De 1877 à 1878, au moment de la guerre russo-turque, il traverse toutes les villes d'Arménie et de Transcaucasie. Il écrit sous le pseudonyme de Hrant dans Mchak (Le cultivateur, le principal journal arménien du Caucase) des appels à la résistance armée du peuple contre les exactions des Kurdes et le despotisme du sultan. Il participe à la création du groupe « Sev Khatch » (croix noire) de Van, sur le modèle des carbonari italiens, qui préconise la lutte armée. En 1881, il participe à la création de l'École normale de Van. En 1885, il crée le parti Armenakan et, contraint de quitter Van, puis Constantinople, il se réfugie à Marseille où il publie Armenia (1885-1923). Il est influencé par le modèle bulgare d'accession à l'indépendance (lutte d'autodéfense des haïdouks, insurrection populaire, intervention des puissances). Il est le premier à avoir une conception pan-nationale de l'émancipation des Arméniens, même si les limites d'influence de son parti dépassent rarement la région et la population de Van.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Mouradian Claire in Presse et Mémoire, catalogue de l'exposition « France des étrangers, France des Libertés », éditions Mémoire Génériques, 1990

  • Légende/crédits :

    Auteur de la notice

    Claire MOURADIAN

  • Mots-clés