Azaña, Manuel

  • Date :

    10 janvier 1880-3 novembre 1940

  • Notice historique :

    Manuel Azaña y Diaz (Alcalá de Henares 10 janvier 1880-Montauban 3 novembre 1940) est un homme politique socialiste espagnol. Opposé au régime de Primo de Rivera (1923-1930), Manuel Azaña s'engage dans la politique dans les années 1920. Après les élections municipales de 1931, l'exil du roi Alphonse XIII et la proclamation de la République le 14 avril de la même année, Manuel Azaña est nommé président du Conseil. En 1936, sous le Front populaire, il est élu président de la République. Après la victoire des troupes franquistes, Azaña quitte l'Espagne le 4 février 1939 et se réfugie en France. Il meurt le 3 novembre 1940 et est enterré au cimetière de Montauban. Plusieurs milliers d'Espagnols et de personnalités participent à son inhumation. Depuis 2004, des journées Manuel Azaña sont organisées chaque année sous l'impulsion de l'association Arkheia puis de l'association « Présence de Manuel Azaña ». La tombe de l'ancien chef d'état a été réhabilitée en 2008. En 2009, un collège de Montauban a été inauguré sous le nom de Manuel Azaña.

  • Sources complémentaires :

    SOURCES D'ARCHIVES PUBLIQUES

    Centre historique des archives nationales (CHAN, Paris): sous-série F7 “Police générale”, cote F7/14721.

    sous-série 3 W “Haute-Cour de justice”, cote 3W246.

    Archives départementales de la Haute-Savoie (Annecy), sous-série 4 M, “Police”, cote 4 M 168.

    COLLECTIONS DES BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES

    Bibliothèque nationale de France (BNF Tolbiac, Paris) : les collections imprimées de la BNF présentent des ouvrages, essais, discours, journal et correspondance de Manuel Azana.

    COLLECTIONS PRIVÉES EN FRANCE

    Agence photographique Roger Viollet (Paris) :

    “Prestation de serment du nouveau gouvernement espagnol avec, au centre, Manuel Azaña y Diaz, n° 7057-6.

    “Puerta del Sol à Madrid : élection de Manuel Azaña y Diaz à la présidence de la République”, n° 7065-3.

    “Manuel Azaña y Diaz : portrait”, n° 7069-10.

    Archives Gaumont-Pathé (Saint-Ouen) : la cinémathèque conserve plusieurs films sur l'activité gouvernementale d'Azana.

    Fonds photographique Enrique Tapia (Toulouse).

    COLLECTIONS CONSERVÉES À L'ÉTRANGER

    PAYS-BAS

    Institut International d'histoire sociale£ (Amsterdam) : documents visuels.

    PATRIMOINE, LIEUX DE MÉMOIRE, OBJETS

    Montauban (Tarn-et-Garonne), 12 rue Notre-Dame : plaque commémorative apposée le 27 mai 1945 par la junte de Libération sur la façade de l'hôtel de Midi en l'honneur de l'ancien président de la République espagnole mort en exil dans ces lieux le 3 novembre 1940.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Manuel Azaña, Causes de la Guerre d'Espagne, traduction de Sylvie Koller, Presses universitaires de rennes, 2009.

    Almaric Jean-Pierre (dir.), Manuel Azaña et la France, Montauban, Arkheia, 2007.

    Almaric Jean-Pierre (dir.), Les intellectuels espagnols dans l'arène politique, Montauban, Arkheia, 2008.

    Almaric Jean-Pierre (dir.), Manuel Azaña et la question laïque, Montauban, Arkheia, 2009.

    Ouvrage collectif, Manuel Azaña et son temps, Paul Aubert et Jean Pierre Amalric éditeurs, 1993, 484p.

    Les Étrangers en France, Guide des sources d'archives publiques et privées XIXe-XXe siècles, tomes I-IV, Génériques/Direction des Archives de France, 1999-2005.

    AUIOVISUELS

    Neus Viala, « Manuel Azaña, une vie pour la République », Film documentaire 66 min –2009.

    WEBOGRAPHIE

    « Manuel Azaña », Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Manuel_Aza%C3%B1a (consulté le 24 octobre 2013)

    Association présence de Manuel Azaña : http://www.associationmanuelazana.org/topic/index.html (consulté le 24 octobre 2013)

  • Auteur de la notice :

    Génériques

  • Mots-clés