Heine, Heinrich

  • Date :

    1797-1856

  • Notice historique :

    Heine, Heinrich. Homme de lettres allemand naturalisé français (Düsseldorf, Allemagne, 1797–Paris, 1856). Juif allemand, né à Düsseldorf et converti au protestantisme en 1825, Heinrich Heine fut l'un des plus grands poètes de langue allemande du XIXe siècle. Journaliste à Berlin dès 1810, patriote, libéral et francophile, il fut un grand défenseur des idéaux de 1789 (les armées napoléoniennes d'occupation avaient rendu tous leurs droits civils aux Juifs d'Allemagne, droits que l'Allemagne avait aussitôt supprimés après la défaite française). En 1831, Heinrich Heine, surveillé de près par le pouvoir à cause de ses opinions politiques, doit s'exiler à Paris. Il devient alors un médiateur entre la culture allemande et la culture française dans des publications restées célèbres : De l'Allemagne (1833-1836), De la France (1835), Lutèce (1843), etc. Enfin, il introduit en France la philosophie allemande, notamment les œuvres de Hegel. Précurseur du socialisme allemand, Heinrich Heine écrit aux côtés de Karl Marx qu'il côtoie à Paris dans les colonnes de Vorwäts ! (En Avant !), le journal social démocrate allemand fondé à Paris en 1844. Il participe également aux éphémères Deutsch-Fransösische Jahrbücher, les annales franco-allemandes, fondées par Karl Marx et A. Ruge dont un seul numéro paraîtra en février 1844 et dont le but était de promouvoir l'alliance entre socialistes français et allemands. Correspondant de la presse allemande, Heinrich Heine collabore à deux revues françaises : Globe et La Revue des Deux Mondes. Très célèbre dans le milieu des intellectuels allemands de Paris, Heinrich Heine devient peu à peu une figure mythique de la communauté en exil. Lorsqu'il tombe malade en 1848, son appartement se transforme en lieu de pèlerinage pour les Allemands de passage dans la capitale. Mort à Paris en 1856, il est enterré au cimetière Montmartre.

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Dewitte Philippe in Presse et Mémoire, catalogue de l'exposition « France des étrangers, France des Libertés », éditions Mémoire Génériques, 1990, pp. 12-13

    Höhn Gerhard, Heinrich Heine, un intellectuel moderne, Paris, PUF, 1994

    Werner Michael, Hauschild Jean-Christophe,Heinrich Heine, une biographie, traduction de Stéphane Pesnel, Paris, Seuil, 2001

  • Légende/crédits :

    Auteur de la notice

    Philippe DEWITTE

  • Mots-clés