Cimetière militaire portugais de Richebourg (Richebourg, Pas-de-Calais)

  • Date :

    1935

  • Notice historique :

    Présentation du contenu

    Le cimetière militaire portugais de Richebourg (Pas-de-Calais) est l'unique lieu de mémoire rappelant l'intervention de la nation portugaise durant la Première Guerre mondiale. En effet, en mars 1916, le Portugal entre en guerre aux côtés des Alliés. Le 2 février 1917, le premier contingent du Corps expéditionnaire portugais (CEP) débarque à Brest et part pour le Pasde-Calais. Les contingents portugais, plus de cinquante mille hommes durant toute la guerre, prennent ainsi part à de nombreux combats auprès des forces britanniques. Ils subissent de lourdes pertes lors de l'offensive militaire lancée par l'armée allemande le 9 avril 1918 dans la vallée de la Lys.

    En 1924, un terrain est acquis pour regrouper les corps des militaires portugais tombés au combat, qu'une Commission portugaise des sépultures de guerre se charge de rechercher en collaboration avec l'administration française (ministère des anciens combattants et 1ère région militaire). Finalement, le cimetière militaire de Richebourg regroupe 1 831 corps provenant de divers cimetières en France (Le Touret, Ambleteuse, Brest&), en Belgique (Tournai) et en Allemagne pour les prisonniers de guerre. En 1935, le consul du Portugal à Arras prend l'initiative d'aménager ce cimetière.

    L'entrée monumentale du cimetière, sur laquelle figure les armoiries du Portugal et l'inscription « Cemiterio militar Portugues », est surmontée d'une croix latine. Elle s'ouvre sur un imposant portail en fer forgé très ouvragé. Une allée centrale conduit à un monument en forme d'autel sur lequel sont représentés le blason du Portugal avec un crucifix apposé en dessous, et sur les côtés les noms des provinces portugaises (Algarve, Alentejo, Beira Baixa, Beira Alta, Minho, Douro, Tras os Montes) et deux années : 1916-1918. Il est recouvert de gazon et au milieu un mat porte le drapeau portugais. Chaque tombe est matérialisée par une stèle sur laquelle est gravée, de haut en bas le mot Portugal, les armoiries du pays, les initiales C. E. P. (Corps expéditionnaire portugais), le nom du soldat et un signe religieux, la mention « Morto de la Patria » et la date du décès. Le 11 novembre 1928, un imposant monument commémoratif est inauguré, par le Maréchal Foch, au village voisin de La Couture.

    L'hommage aux morts du CEP, mis en veilleuse jusqu'aux années soixante, est réactivé par le dynamisme de l'immigration portugaise. Des associations portugaises, venues tant de la région proche que de l'Ile de France, ont permis la remise en l'état de ces lieux.

    Ainsi, en 1976, la chapelle Notre-Dame de Fatima est érigée en face du cimetière militaire portugais, par des ouvriers portugais de la région. De plus, les gouvernements français et portugais s'associent et renforcent la solennité des cérémonies officielles qui s'y déroulent régulièrement, comme ce fut le cas lors des 70° et 80° anniversaires de la bataille de la Lys.

    Ce cimetière est une étape sur le circuit « Le front » des « Chemins de mémoire de la Grande Guerre en Nord-Pas-de-Calais » mis en place par le Comité Régional de Tourisme.

  • Sources complémentaires :

    Chemins de mémoire de la Grande Guerre en Nord-Pas-de-Calais : Accéder au site

    Cimetière portugais de Richebourg : Accéder à la vidéo sur Youtube

  • Références :

    OUVRAGES ET ARTICLES

    Cravo Antonio, Les Portugais en France et leur mouvement associatif (1901-1986), Paris, L'Harmattan, 1995.

    Ghienne Bernard, « Le Corps Expéditionnaire portugais dans la Grande Guerre », in Gauheria n°72, 2010, pp. 15-32.

    Les relations franco-portugaises de 1916 à 1918 », in Revista Mosaico, janvier-juin 2009, pp.68-72.

    http://revistas.ucg.br/index.php/mosaico/article/viewFile/784/601

    Volovitch-Tavares Marie-Christine, « Portugais de France, un siècle de présence », in Laurent Gervereau, Pierre Milza, Emile Temime (dir.), Toute la France, Histoire de l'immigration en France au XX°siècle, Paris, Somogy-BDIC, 1998, pp.144-153.

    Volovitch-Tavares Marie-Christine, « L'immigration des Portugais en France, une histoire de paradoxes et de contrastes », in Natacha Lillo (dir.), Espagnols et Portugais en France au XX° siècle. Travail et politiques migratoires, exils et migrations ibériques au XX° siècle, Revue publiée par CERMI, BDIC, CRIIA, Publications de l'université de Paris X, nouvelle série, n°2, 2006, pp.57-102.

  • Auteur de la notice :

    Génériques

  • Mots-clés