Lemesle, Bruno (collection numérisée de photographies "Salut Barbès !")

  • Cote :

    FRGNQ_PH_010

  • Date :

    1981-2014

  • Description physique :

    Nombre d'unités de niveau bas : 186

    Genre/Carac. phys. : Document iconographique

  • Nature du contenu : iconographie
  • Origine : Lemesle Bruno
  • Biographie ou histoire :

    Biographie ou histoire

    Bruno Lemesle est un cinéaste et photographe qui définit sa pratique comme une photographie "documentaire et sociale" et un cinéma "documentaire de création". La ville et ses quartiers tient une place importante dans son travail qui mêle projets personnels et travaux de commande. Il s'est aussi intéressé dans son oeuvre aux artisans et artistes et notamment aux artistes de cirque.

  • Présentation du contenu :

    Présentation du contenu

    La collection "Salut Barbès !" a été réunie par Bruno Lemesle à partir de ses archives photographiques. Il s'agit d'"une mise en image du quartier de la Goutte d'Or" que Bruno Lesmesle photographie depuis les années 1980, ce dernier définit cette collection comme des "instants de la vie d'un espace populaire et cosmopolite bouleversé par la destruction du bâti".

    Le quartier de la Goutte-d'Or constitue l'un des principaux lieux de mémoire et d'histoire de l'immigration à Paris. Situé dans le 18e arrondissement, il s'étend entre le boulevard de la Chapelle au sud, Saint-Denis au nord, la rue des Poissonniers et le Boulevard Barbés à l'ouest et la rue de la Chapelle et la rue Marx-Dormoy à l'est. Mais c'est le secteur autour de la rue de la Goutte-d'Or, entre le Boulevard Barbès et les voies ferrées qui est appelé communément la Goutte d'Or ou le plus souvent Barbès. Ce quartier qui se constitue au XIXe siècle est destiné à accueillir des populations ouvrières. Dès cette époque, il rassemble des populations issues des migrations intérieures - Auvergnats, Bretons, Picards, puis au début du XXe siècle, en provenance de l'étranger: Belges, Polonais, Espagnols et Italiens. Dans l'après-guerre, ce quartier se spécialise dans l'hébergement des populations immigrées d'Afrique du Nord et le développement des hôtels meublés. Puis au début des années soixante s'y installent des Maliens, Sénégalais, Antillais, Yougoslaves et plus récemment des Ghanéens et Sri-Lankais. A partir de 1962, il abrite la part la plus importante d'étrangers parmi les quartiers parisiens (plus d'un tiers des chefs de ménages en 1982), louant souvent de petits appartements, vétustes et sans confort. Le secteur nord de la Goutte-d'Or, est connu pour abriter un grand nombre de petits commerces de produits dits exotiques maghrébins, pakistanais ou d'Afrique subsaharienne. Depuis les années quatre-vingt, des entrepreneurs sénégalais y ont ainsi développé un réseau dense de petits commerces : de 40 établissements en 1985, on en compte au milieu des années 2000 près d'une centaine. Au début des années quatre vingt, la Ville de Paris engage un projet de rénovation-réhabilitation. Après trente ans d'interventions publiques, les sociologues constatent une gentrification incomplète du quartier.

    Bruno Lemesle a suivi et photographié la transformation de ce lieu, la destruction des logements insalubres et les différentes étapes de sa reconstruction. Il saisit dans ses photographies l'essence de ce carrefour migratoire cosmopolite, lieu de sociabilité et d'échanges culturels. Cette collection a été présentée pour l'inauguration de l'Institut des cultures d'Islam du 28 novembre 2013 au 30 mars 2014. Michket Krifa, commissaire de l'exposition «Ici, là et au-delà» définit ainsi son travail : "Bruno Lemesle couve de son regard tendre et humaniste la vie quotidienne des habitants de ce quartier du 18ème arrondissement de Paris. Il est le témoin précieux de toutes les évolutions et des transformations qu'a connu la Goutte d'Or au cours des 25 dernières années. Bruno Lemesle a composé patiemment la mémoire visuelle de son quartier. Il a photographié les lieux et leurs transformations: les destructions et les rénovations permanentes, les rues, les commerces, les écoles et les logements. Il montre les habitants, ceux y vivent tranquillement au quotidien et ceux, plus démunis, qui se battent pour leurs droits. Il dénonce les injustices mais donne aussi à voir la solidarité tissée entre les habitants. Il parle d'un lieu où coexistent paisiblement les différentes générations, religions et cultures dans les terrains de jeux pour enfants espiègles et les espaces de rencontres pour personnes âgées. Les photos de Bruno Lemesle montrent aussi un autre visage de Barbès, celui de la précarité, de la survie et des luttes. Des photographies émouvantes d'expulsions et d'exclusions, ou de graffitis clandestins sur les murs, qui témoignent de l'histoire bouillonnante d'un quartier. En écho aux slogans photographiés, Bruno Lemesle tient à nous dire qu'à Barbès la pirate, «On marche ensemble: on va doucement mais on va loin»&"

  • Mode de classement :

    Mode de classement

    Le classement, les légendes et les textes de présentation des photographies ont été réalisés par Bruno Lemesle.

  • Conditions d'accès :

    Modalités d'accès

    Droit d'auteur : Bruno Lemesle, tout droit réservé.

    Images librement consultables dans Odysséo.

  • Conditions d’utilisations - Droits :

    Conditions d'utilisation

    Pour toute demande de reproduction ou d'exploitation commerciale ou non commerciale, contacter l'association Génériques qui redirigera le demandeur vers Bruno Lemesle.

  • Sources complémentaires :

    Sources externes

    Filmographie de Bruno Lemesle en rapport avec la Goutte d'Or :

    - Bruno Lemesle (réal.), Younès Rezzouki (son), Frédérique Michaudet, Bruno Lemesle ( montage)," La Goutte d'Or - Vivre ensemble". Paris : Kilaohm Productions, Cinécom'action, 2010.

    - Pierre Attia, Bruno Lemesle (réal.) ; Pierre Attia (voix), "La Goutte d'Or insolite". Paris : La Huit [distrib.], 1990.

  • Bilbiographie :

    Bibliographie

    Bacqué Marie-Hélène, «En attendant la gentrification: discours et politiques à la Goutte d'Or (1982-2000)»,Sociétés contemporaines, 3/ 2006 (no 63), p.63-83

    URL : www.cairn.info/revue-societes-contemporaines-2006-3-page-63.htm.

    DOI : 10.3917/soco.063.0063 [consulté le 05 mai 2014]

    Goldring, Maurice, La Goutte d'Or, quartier de France. La mixité au quotidien. Paris: Autrement, 2006.

    Milliot, Virginie, «Pluralistic ambiance and urban socialisation», Ambiances[En ligne], Perception - In situ - Ecologie sociale, mis en ligne le 08 février 2013. URL: http://ambiances.revues.org/223 [consulté le 05 mai 2014]

    Rives, Liza, «La Goutte-d'Or, succursale de l'entrepreneuriat sénégalais», Hommes et migrations, 1286-1287,2010, p.138-147.

    Toubon Jean-Claude, Messamah Khelifa. «Coexistence et confrontation dans un quartier pluri-ethnique : le cas de la Goutte d'Or», Sociétés contemporaines n°4, décembre 1990. Relations interethniques. p. 37-50.

    URL: /web/revues/home/prescript/article/socco_1150-1944_1990_num_4_1_974

    . DOI: 10.3406/socco.1990.974

    u [consulté le 05 mai 2014]

  • Organisme : Association Génériques
  • Mots-clés