Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) (fonds d'archives)

  • Cote :

    119AS/1-119AS/105

  • Date :

    1935-1999

  • Localisation physique : Paris
  • Description physique :

    Importance matérielle : 21 mètres linéaires (68 cartons d'archives)

  • Langue : Français

    Arabe

    fre

    ara

  • Origine : Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rivesUnion des travailleurs immigrés tunisiens
  • Biographie ou histoire :

    La Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), anciennement Union des travailleurs immigrés tunisiens (UTIT), est une association française non gouvernementale qui regroupe des associations diverses qui ont en commun une double référence géographique: une référence au pays de résidence, la France, et au pays d'origine, la Tunisie.

    L'Union des travailleurs immigrés tunisiens (UTIT), première association issue de l'immigration tunisienne en France, est créée en février 1974 à Paris. Elle est née par la volonté de quelques militants politiques issus de la gauche radicale tunisienne. Sa création intervient dans un contexte de développement du racisme anti arabe et du changement de la politique d'immigration sur fond de crise économique et de mobilisations contre ces politiques et notamment contre les circulaires Fontanet-Marcellin.

    Durant cette période, elle développe essentiellement des actions de mobilisation et de sensibilisation sur les questions en lien avec la Tunisie notamment autour des problèmes de répression, de la démocratie et des commémorations diverses.

    Sur le plan organisationnel, les années 1978-1979 marquent la transformation de l'UTIT en union d'associations et l'élargissement de son activité au-delà de la région parisienne avec la constitution de quelques associations dans d'autres localités comme Chalons-sur-Saône, Nîmes, Marseille, Lyon, Montbéliard, Aix-en-Provence et Villeneuve d'Ascq.

    En 1994, après une longue période de réflexion et de débat, l'association décide de modifier ses statuts et prend le nom de Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), officialisant son cheminement vers un ancrage dans la société française tout en marquant un attachement au pays d'origine.

    La Fédération a mis l'accent sur les thèmes de laïcité, citoyenneté, étrangers en situation irrégulière et a été une des premières associations à s'interroger sur la place de l'Islam en France.

    La FTCR regroupe des associations qui conservent leur indépendance juridique et financière, notamment:

    • L'Association des Tunisiens du Nord de la France - Villeneuve d'Ascq (ATNF)
    • L'Association France-Maghrébine du Rhône - Lyon (AFM)
    • Le Centre Interculturel Franco-Maghrébin - Chalon - s/Saône (CICFM)
    • L'Union des Citoyens des Deux Rives - Nîmes (UCDR)
    • Le Cercle des Tunisiens des Deux Rives - Marseille (CTDR)
    • Citoyennes des 2 Rives (C2R)
    • L'Union des Tunisiens pour une Action Citoyenne - Paris (UTAC)
    • PARI/Filigranes
    • Arts et Cultures des Deux Rives - Paris (ACDR)
    • Droit et Immigration Europe Maghreb (DIEM)

    L'association tient à son siège social une permanence santé, une permanence juridique et une permanence d'accueil et d'accompagnement des personnes victimes de traitements discriminatoires.

    Elle publie, depuis le milieu des années 1980, une brochure appelée l'Indispensable pour les voyageurs et immigrés maghrébins (IVIM) distribuée au départ des ports et aéroports français et tirée à 60000 exemplaires depuis 2008 et qui contient des informations pratiques, des adresses et téléphones utiles ainsi que des informations sur la santé et la prévention.

    La FTCR a été très active sur des thèmes comme le droit de vote des étrangers aux élections locales, les droits des étrangers en situation irrégulière, la lutte contre le racisme et la xénophobie, la laïcité, l'égalité hommes-femmes et les problèmes de répression et de démocratie en Tunisie. Elle est mobilisée dans la lutte pour la démocratie, la liberté d'expression et les droits de l'homme en Tunisie. Elle soutient les mouvements sociaux comme celui du bassin minier de Gafsa en 2008.

    La Fédération a organisé plusieurs séminaires et a édité plusieurs publications consacrées au thème de la laïcité et notamment en 2005 à l'occasion du centenaire de la loi de 1905.

    L'association organise ou soutient régulièrement des concerts, des soirées hommages (soirée hommage au poète palestinien Mahmoud Darwich), la nuit de la poésie&

  • Histoire de la conservation :

    Ce fonds a dans un premier temps été confié en dépôt en 2000 à Génériques, association qui a pour vocation la préservation de la mémoire des associations d'immigrés. Il est entré aux Archives nationales dans le cadre du partenariat établi entre l'institution et l'association Génériques.

  • Modalités d'entrée :

    Don de la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives, 2012.

  • Présentation du contenu :

    Plan de classement

    119AS/1-119AS/22. Organisation de l'association. 1976-1998.

    1. Création. 1982-1991.

    2-10. Réunion des instances dirigeants. 1976-1998.

    11-13. Rapports d'activités. 1978-1995.

    14-15. Demandes de subventions. 1979-1992.

    16-22. Relations avec les sections ou associations membres. 1978-1995.

    119AS/23-119AS/35. Fonctionnement de l'association. 1972-1998.

    23. Finances et infrastructures. 1976-1991.

    24-35. Correspondance. 1972-1998.

    119AS/36-119AS/105. Activités de l'association. 1935-1999.

    36-51. Activités liées aux mobilisations tunisiennes. 1953-1997.

    52-78. Activités liées à l'immigration en France. 1935-1997.

    79-82. Publications de la FTCR. 1982-1996.

    83-105. Relations avec d'autres organismes.

    Liste des sigles et abréviations.

    CNAJEP. Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d'éducation populaire.

    FTCR. Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives.

    UGET. Union générale des étudiants tunisiens.

    UGTT. Union générale tunisienne du travailleur.

    UTIT. Union des travailleurs immigrés tunisiens.

    UTIT-SPIF. Union des travailleurs immigrés tunisiens - section Paris Ile-de-France.

  • Accroissement :

    Fonds ouvert susceptible de s'accroître en fonction des futures activités et de la volonté de l'association.

  • Conditions d'accès :

    Communication libre sous réserve des délais de communicabilité en vigueur pour les archives publiques. Les articles 53 à 56 et 65 à 69 sont soumis au délai de communicabilité de 50 ans relatif à la protection de la vie privée.

  • Conditions d’utilisations - Droits :

    Reproduction à usage privé libre pour les articles librement communicables.

  • Sources complémentaires :

    Fonds d'archives conservés par l'association Génériques (www.generiques.org) (Paris, 75)

    • Fonds Abssi (Saad).
    • Fonds de l'Assistance morale et aide aux Nord-africains (AMANA).
    • Fonds Belkeddar (Farouk) pour les archives relatives aux mouvements étudiants algériens et maghrébins (AEMNA, UGEM et UNEA) dans les années 1950-1970.
    • Fonds Bouziri (Saïd)
    • Fonds du Troisième collectif des sans-papiers.

    Autres fonds d'archives traités par l'association Génériques et conservés par les associations.

    • Fonds de l'Association de culture berbère (ACB).
    • Fonds de l'Association de solidarité avec les travailleurs immigrés (ASTI) de Bordeaux.
    • Fonds de l'Association des Marocains de France (AMF).
    • Fonds de l'Association des Tunisiens de France (ATF).
    • Fonds de la Fédération des Associations pour l'enseignement et la formation des travailleurs immigrés et de leurs familles (AEFTI).
    • Fonds de Soleil en Essonne.

    Fonds d'archives conservés dans le réseau des Archives de France

    Archives nationales, site de Paris

    116 AS. Fonds de l'Association des travailleurs maghrébins de France.

    [Ce fonds a été transféré aux Archives nationales en 2012 dans le cadre du partenariat associant cette institution et l'association Génériques].

    Archives nationales, site de Fontainebleau.

    157 AS (versement 20100223). Fonds du Comité national pour les musulmans français (CNMF).

    Archives nationales d'Outre-Mer (Aix-en-Provence)

    FR ALG const 93/4511. Association des étudiants musulmans de Montpellier (1959) [et étudiants marocains].

    Archives départementales des Bouches-du-Rhône (Marseille,13).

    Fonds Merabti (Saïd).

    Archives départementales de l'Isère (Grenoble, 38)

    8087 W 5. Cabinet du préfet. - (...) Union générale des étudiants du Maroc (1961-1992).

    Archives départementales des Hauts-de-Seine (Nanterre, 92)

    1304 W 62. Services préfectoraux, administration générale, police et réglementation. Direction de l'administration générale. Bureau des élections, associations, affaires militaires. - (...) Association des jeunes travailleurs marocains en France (AJTMF).

    Archives départementales de Seine-Saint-Denis (Bobigny, 93).

    Fonds Zniber (Abdallah).

    Archives municipales de Gennevilliers (92)

    WL1/13. Immigration: (...) Association des Marocains en France (...) (1961-1978).

    Archives municipales de Sarcelles (95).

    Fonds de l'association culturelle des maghrébins de Sarcelles (ACMS). [Déposé par l'association Génériques].

  • Bilbiographie :

    FTCR. L'immigration de A à Z. 2007 [Hors série de la revue Passe Muraille].

  • Organisme : Archives nationales