Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF) (fonds d'archives)

  • Cote :

    116AS/1-116AS/122, CP/116AS/123

  • Date :

    1978-2008

  • Localisation physique : Pierrefitte-sur-Seine
  • Description physique :

    Importance matérielle : 17 mètres linéaires (51 boîtes d'archives de type dimab et carton à dessin pour les affiches).

  • Nature du contenu : Archives associatives ou de collectifs
  • Langue : Français

    fre

  • Origine : Association des travailleurs maghrébins de France
  • Biographie ou histoire :

    Création de l'ATMF

    A l'origine, l'Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF) faisait partie de l'Association des Marocains en France (AMF), créée en 1961 par des militants politiques appartenant à l'Union nationale des forces populaires (UNFP) dont le leader était Mehdi Benbarka.

    En 1975, l'AMF se scinde en deux groupes : l'AMF-bureau national et l'AMF-coordination des sections, qui devient, en janvier 1982, après l'abrogation en octobre 1981 du décret pétainiste interdisant aux immigrés de s'organiser en association, l'Association des travailleurs marocains de France (ATMF).

    Enfin, en 2000, lors de son 7e congrès, l'ATMF prend le noms d'Association des travailleurs maghrébins de France.

    Composition et principes

    L'ATMF National est une fédération de 17 associations membres (ou sections) réparties sur tout le territoire et qui partagent ensemble les valeurs communes fondamentales, définies dans la charte de l'ATMF.

    Association démocratique, progressiste, laïque et indépendante de tous pouvoirs, porteuse de valeurs de fraternité, d'égalité et de liberté, elle puise ses racines dans les grandes luttes qui ont marqué l'histoire de l'immigration :

    • soutien aux mouvements de libération des pays du Maghreb;
    • luttes syndicales pour la dignité et les droits des travailleurs immigrés;
    • luttes des travailleurs immigrés pour un logement décent et contre les marchands de sommeil privés et institutionnels comme les foyers SONACOTRA;
    • mobilisations contre le racisme et la xénophobie;
    • luttes contre la double peine;
    • mobilisations contre les lois anti-immigrés (Stoléru, Bonnet, Pasqua, Debré, Chevènement...)
    • défense des droits de l'Homme au Maghreb.

    C'est autour de ces conceptions et préoccupations citoyennes que s'inscrit toujours l'action de l'ATMF.

    Activités

    L'ATMF lutte contre toutes les formes d'exclusion, d'inégalités et de discriminations (défense des exclus, des migrants avec ou sans papiers ; lutte contre le racisme, l'islamophobie, l'antisémitisme ; lutte contre les inégalités ayant pour cause l'ethnie, la nationalité, le sexe, le handicap, l'âge, la religion). Elle promeut l'égalité homme-femme et le respect de l'autonomie de l'individu. Elle revendique l'égalité du droit à la pratique religieuse dans la dignité et prône une citoyenneté active notamment pour les Maghrébins de France.

    Elle encourage un autre monde, de paix, de solidarité entre les peuples et contre le néolibéralisme. Elle lutte pour de nouveaux rapports Nord / Sud fondés sur la solidarité, pour la libre circulation et installation dans les pays du Nord comme ceux du Sud, pour l'égalité des droits dans les domaines socio-économique, politique, et culturel.

    Enfin, elle œuvre pour le respect des droits humains en général et dans les pays du Maghreb en particulier. L'ATMF souscrit à la Déclaration universelle des droits de l'Homme, à la convention des Nations unies pour la protection des droits des migrants et leurs familles et aux différentes conventions internationales relatives à l'élimination de toutes les formes de discriminations en raison de la race, du genre, de l'origine ethnique, de la croyance...

    Les activités de l'ATMF reflètent la tension qui existe chez les immigrés entre ici et là-bas, entre le désir de retour «là-bas» et la réalité de l'enracinement «ici». Ainsi, prenant conscience que la vie en France n'est plus une transition avant le retour «au pays», les membres de l'association s'engagent de plus en plus dans les luttes citoyennes pour défendre leurs droits. Dans le même temps, il s'agit de faciliter l'intégration et de tisser des liens au sein de la communauté et à l'extérieur, au travers de cours d'alphabétisation, de permanences d'accueil et d'orientation, mais aussi d'animations culturelles et sportives. L'enjeu est en effet de faciliter l'intégration des nouveaux résidents, qui ne sont plus «de passage», mais aussi de préserver la richesse de sa culture d'origine, de la développer dans un autre milieu. L'ATMF a ainsi créé un centre de documentation et adapté les moussems (fêtes traditionnelles marocaines) en France et en Europe avec les moussems de l'immigration. S'intégrer «ici» ne signifie pas oublier la situation «là-bas»: l'ATMF se préoccupe également de la situation des droits humains au Maroc et relaie de nombreuses actions.

    L'ATMF est une fédération qui a regroupé une trentaine d'associations départementales, disparues ou toujours en activité. Elle conserve sur les différentes sections ou antennes des dossiers permettant de saisir les diversités locales et les réponses apportées aux problèmes spécifiques qui peuvent surgir.

    En outre, conscientes du caractère définitif de l'installation en France, les associations d'immigrés s'organisent pour la défense de leurs droits, notamment dans un cadre plus général européen. C'est ainsi que sont nés le Conseil des associations d'immigrés en France (CAIF) puis la Coordination des associations démocratiques immigrées marocaines en Europe (CADIME) et le Forum des migrants de la communauté européenne.

    Tatiana Sagatni, association Génériques

  • Histoire de la conservation :

    Le traitement puis le don des archives de l'ATMF est le fruit d'une collaboration entre l'ATMF, les Archives nationales et l'association Génériques. Génériques est une association créé en 1987 et qui a pour but la sauvegarde et la mémoire de l'histoire de l'immigration.

    En 2001, une convention est signée entre Génériques et l'ATMF. M. Mustapha Merizek, membre de l'ATMF, est chargé d'effectuer l'inventaire de ce fonds d'archives avec l'appui et les conseils de Génériques.

    En octobre 2007, au cours d'une cérémonie organisée à la direction des Archives de France par Génériques, l'ATMF décide de donner ses archives aux Archives nationales. Le projet se concrétise courant 2011. Le don des archives de l'ATMF aux Archives nationales est officialisé en juillet 2011.

    Le transfert d'une première partie des archives de l'ATMF a lieu le 28 juillet 2011 (42cartons). Une seconde partie concernant la documentation, de même que la collection d'affiches (par ailleurs numérisée et mise en ligne par Génériques dans son portail Odysséo), est transférée le 29novembre 2011.

  • Modalités d'entrée :

    Don de l'Association des travailleurs maghrébins de France, 2011.

  • Présentation du contenu :

    Plan de classement:

    116AS/1. Création. 1986.

    116AS/2-116AS/50. Administrations. 1983-2008.

    116AS/51-116AS/113. Activités. 1980-2004.

    116AS/114-116AS/122. Documentation. 1978-2002.

    CP/116AS/123. Affiches. 1982-2001.

  • Accroissement :

    Le fonds de l'ATMF est un fonds ouvert qui est susceptible de s'accroître au gré des nouveaux dons de l'association.

  • Information sur l'évaluation :

    Après versement aux Archives nationales, aucune élimination n'a été effectuée sur ce fonds, dont le tri et le classement a été effectué par l'ATMF et l'association Génériques avec l'aide de la section des archives privées des Archives nationales.

  • Conditions d'accès :

    Communication libre sous réserve des délais de communicabilité en vigueur pour les archives publiques. Les articles 56, 57, 65, 67 à 73 et 76 sont soumis au délai de communicabilité de 50 ans relatif à la protection de la vie privée. Les affiches cotées à l'article 123 ne sont pas librement communicables sous forme d'originaux pour des raisons de conservation. Elles sont en revanche librement consultables, sous forme numérique, sur le site de l'association Génériques qui les a numérisées (http://odysseo.org/).

  • Conditions d’utilisations - Droits :

    Reproduction à usage privé libre.

  • Sources complémentaires :

    On consultera avec profit les archives des associations co-fondatrices avec l'ATMF des coordinations et collectifs auxquels elle a appartenu ou appartient encore : par exemple le collectif «Mémoire fertile» qui a cessé toute activité et dont les archives sont dispersées dans les fonds des associations fondatrices.

    D'autre part, une partie des archives de M. Abdallah Zniber, déposées à Génériques à la fin de l'année 2002, porte sur l'ATMF. M. Zniber a en effet été membre de l'ATMF et chargé de mission au centre de documentation culturelle de 1990 à 1991.

    Pour de plus amples renseignements, notamment sur le Maghreb, se reporter au guide suivant : COLLARD (Claude) (dir.) Guide des sources pour l'histoire de l'immigration en France, de 1830 à nos jours. Paris: BNF, 2006, pp. 196-207.

    Fonds d'archives conservés par l'association Génériques (www.generiques.org) (Paris, 75)

    • Fonds Abssi (Saad).
    • Fonds de l'Assistance morale et aide aux Nord-africains (AMANA).
    • Fonds Belkeddar (Farouk) pour les archives relatives aux mouvements étudiants algériens et maghrébins (AEMNA, UGEM et UNEA) dans les années 1950-1970.
    • Fonds Bouziri (Saïd)
    • Fonds du Troisième collectif des sans-papiers.

    Autres fonds d'archives traités par l'association Génériques et conservés par les associations.

    • Fonds de l'Association de culture berbère (ACB).
    • Fonds de l'Association de solidarité avec les travailleurs immigrés (ASTI) de Bordeaux.
    • Fonds de l'Association des marocains de France (AMF).
    • Fonds de l'Association des Tunisiens de France (ATF).
    • Fonds de la Fédération des Associations pour l'enseignement et la formation des travailleurs immigrés et de leurs familles (AEFTI).
    • Fonds de Soleil en Essonne.

    Fonds d'archives conservés dans le réseau des Archives de France

    Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine

    119 AS. Fonds de la Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR).

    [Ce fonds a été transféré aux Archives nationales en 2012 dans le cadre du partenariat associant cette institution et l'association Génériques].

    157 AS (versement 20100223). Fonds du Comité national pour les musulmans français (CNMF).

    Archives nationales d'Outre-Mer (Aix-en-Provence)

    FR ALG const 93/4511. Association des étudiants musulmans de Montpellier (1959) [et étudiants marocains].

    Archives départementales des Bouches-du-Rhône (Marseille,13).

    Fonds Merabti (Saïd).

    Archives départementales de l'Isère (Grenoble, 38)

    8087 W 5. Cabinet du préfet. - (...) Union générale des étudiants du Maroc (1961-1992).

    Archives départementales des Hauts-de-Seine (Nanterre, 92)

    1304 W 62. Services préfectoraux, administration générale, police et réglementation. Direction de l'administration générale. Bureau des élections, associations, affaires militaires. - (...) Association des jeunes travailleurs marocains en France (AJTMF).

    Archive départementales de Seine-Saint-Denis (Bobigny, 93).

    Fonds Zniber (Abdallah). Une partie de ses archives, déposées par Génériques, porte sur l'ATMF, M. Zniber ayant été membre de l'association et chargé de mission au centre de documentation culturelle de 1990 à 1991.

    Archives municipales de Gennevilliers (92)

    WL1/13. Immigration: (...) Association des Marocains en France (...) (1961-1978).

    Archives municipales de Sarcelles (95).

    Fonds de l'association culturelle des maghrébins de Sarcelles (ACMS). [Déposé par l'association Génériques].

    Fonds conservés dans d'autres centres de conservation du patrimoine

    Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) (Paris, 75)

    Fonds Othmani (Ahmed).

    Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand (www.bnf.fr) (Paris, 75)

    Périodiques:

    • Revue arabe et marocaine. Paris, 1975-1980.
    • Anfasse (= Souffles). Paris, 1972.
    • Assifa : soutien aux luttes des masses arabes. 1972-1973.
    • Biomatec magazine. Revue de l'Association des biologistes marocaines en France, 1991-1992.
    • Jossour (= Passerelles). Puteaux, Association des Marocains en France, 1994-2000.
    • Maghreb An-Nidal (= Maroc en lutte). Guerville, François Descamp, 1975.
    • Rivages. Le magazine des Marocains dans le monde. Rabat, rivages, 1993 (en arabe et en français).

    Institut d'histoire sociale de la CGT (IHS CGT) (Montreuil, 93)

    Manifestants marocains, Paris, 1er mai 1970.

    • Petit guide à l'usage des étudiants marocains en France. Paris, l'accueil aux étudiants marocains, 1958, 59 p.
    • Recueil. Documents d'information. Union des étudiants du Maroc (France). 1969 (sur les travailleurs immigrés et les étudiants étrangers, contre le régime d'Hassan II, en français ou en arabe).
    • Recueil. Tracts concernant le Maroc diffusés en France. 1970 (tracts d'associations marocaines de France : politiques, syndicales, de travailleurs et d'étudiants).
  • Bilbiographie :

    Sur l'immigration marocaine en France

    • DEVILLARS (Pierre). «L'immigration marocaine en France» in Les Cahiers nord-africains, n° 37, Paris, fév. 1954.
    • EL MOUBARAKI (Mohammed). Marocains du Nord, entre la mémoire et le projet. Paris : CIEMI-L'Harmattan, 1989, 256 p.
    • EL TIJANI (Moussa). «L'immigration marocaine dans la Seine, causes et aspects socio-économiques» in Les Cahiers nord-africains, n° 100, janv-fév. 1964.
    • MAAZOUZ (Mohammed). Les Marocains en Île-de-France. Paris : CIEMI-L'Harmattan, Paris, 1988, 164 p.
    • RAY (Joanny). Les Marocains en France. Paris : Librairie du Recueil Sirey, 1938.
    • «Un siècle de migrations marocaines», Migrance, n° 24 (2e trimestre 2005), Paris : Génériques [numéro coordonné par Mustapha Belbah].

    Sur l'ATMF

    • BARROT (Sandra). L'Association des Marocains en France, une adaptation aux évolutions... 1968/1998. Université Paris 1, UFR d'Histoire, sept. 1998.
    • BOURMMANI Mustapha. «L'expérience de l'Association des Marocains en France», in Hommes et libertés, juillet-août 2001, n° 115, pp. 56-57.
    • LACHHAB (Mohamed). Le mouvement associatif issu de l'immigration maghrébine en France. Mémoire de DEA de sociologie sous la direction de M. Alain CAILLE, Université de Paris X - Nanterre, 1997-1998.
    • LACHHAB (Mohamed). Le militantisme associatif issu de l'immigration maghrébine en France. Mémoire de maîtrise de sociologie sous la direction de M. Alain CAILLE, Université de Paris X - Nanterre, 1996-1997.
    • MERIZAK (Mustapha). Immigration, militantisme politique et mouvement associatif des Marocains en France : des origines aux évolutions. Thèse de sociologie sous la direction de M. Aïssa KADRI, Université de Paris VIII - Vincennes, mars 2006.
  • Organisme : Archives nationales
  • Mots-clés