Maison du Monde d'Évry (fonds d'archives)

  • Date :

    1945-2007

  • Description physique :

    Description physique : 146 cartons

    Nombre d'unités de niveau bas : 92

    Métrage linéaire : 14.60 ml

    Genre/Carac. phys. : Document d'archives

    Support : photographies, affiches, banderoles, panneaux

  • Nature du contenu : iconographie ; Recherche détaillée ; Archives associatives ou de collectifs
  • Langue :

    Langue du texte : français

  • Biographie ou histoire :

    Présentation du producteur

    par Michel Chesseron, ancien président de la Maison du monde

    L'association a été fondée en juin 1983, dans le contexte d'une grande attention portée aux problèmes du Tiers-Monde, aux dictatures en Amérique latine et à l'afflux de réfugiés, à l'apartheid en Afrique du Sud, au conflit israélo-palestinien, à la répression au Kurdistan, etc. Son appellation et les trois mots-clés qu'elle s'est choisis pour devise, « Culture, Solidarité, Paix », témoignaient de la philosophie qui a présidé à sa naissance.

    La Maison du Monde s'est inscrite, en 1990 dans une fédération nationale créée la même année, Peuples solidaires, dont le siège était à Montreuil et qui est aujourd'hui membre du CRID (Centre de recherche et d'information pour le développement). Mais, dès les débuts, elle a été elle-même une fédération d'associations locales dont l'objet rejoignait les problématiques de l'époque : Amnesty international, la Ligue des Droits de l'Homme, Évry-Esteli, Comité Salvador Amérique Latine, Génération Femmes, Lacim, le Cercle des créateurs africains d'entreprise ou la Communauté Malienne de l'Essonne. Depuis, certaines ont disparu, d'autres se sont retirées et de nouvelles sont apparues.

    Le Conseil d'administration a été longtemps l'émanation de ces associations. En 1993, la Maison du Monde est devenue une association avec un Conseil d'administration indépendant des autres associations : elles ont leur fonctionnement propre et sont hébergées par la Maison du Monde qui leur offre un siège social et une logistique ; elle travaille en partenariat avec elles séparément ou au travers du Comité de coordination qu'elle réunit plusieurs fois par an.

    En 2007, ces associations résidantes sont au nombre de 16, les unes actives, d'autres moins et d'autres moribondes : Amitié et Action Mutuelle Avec Bongo et Alentours (AAMABA), Les Amis des Indes, les Amis de Kayes, Amnesty International (groupe 74), Amitié Solidarité Avec le Peuple Algérien (ASAPA), APESE-Haïti, Artisans du Monde, Association MARS, Association Pour l'EgaLité (APEL), EquiTerre, Evry-Palestine, France-Bénévolat, Génération II Citoyenneté Intégration, Gériactif 91, Initiative Economie et Solidarité 91 (IES 91), la Ligue des Droits de l'Homme.

    Deux manifestations d'importance ont vu le jour au départ : le Mois des 3 Mondes, qui a lieu chaque année depuis 1984, ainsi que la Fête des 5 continents, au printemps, au Parc des Coquibus, qui a été remplacée en septembre 1996 par la Fête de la Solidarité, qui a lieu aujourd'hui pendant la Semaine de la Solidarité Internationale (SSI). Depuis, ont aussi été « institutionnalisées » la Quinzaine du commerce équitable et le Marché solidaire en mai.

    Ces manifestations se font en partenariat avec les associations résidantes, les associations adhérentes, d'autres associations de solidarité et certains organismes (les MJC, par exemple) ou institutions (Mairies, Théâtre, de Courcouronnes ou de Ris, Cinémas…). Cependant, certains événements annuels, comme la Journée internationale des droits des femmes, sont marqués par des manifestations organisées par la Maison du Monde, d'autres sont imposés par l'actualité : une cellule de veille a été créée au CA en 2006 pour alerter sur l'urgence de la prise en compte d'événements nationaux ou internationaux. Elle relaie des campagnes lancées par Réseau Solidaire et Agir Ici. Enfin, chaque premier mardi du mois, elle organise un Café de l'actu, en donnant la parole à une association, une institution ou une personnalité.

    Depuis sa création, certains faits qui ont ponctué l'évolution de la Maison du Monde peuvent retenir l'attention. En voici quelques exemples :

    La première année, un groupe important de bénévoles sont partis au Nicaragua pour la construction de l'école de La Ceiba, près d'Esteli.

    Il y a eu un jeûne de plusieurs jours, sur la place de l'Agora, en solidarité avec le peuple canaque.

    Un « Collectif Kurdistan » a soutenu la cause des Kurdes.

    Un « Collectif Yougoslavie » a été très actif, durant la désintégration de la Yougoslavie, par les relations établies localement et par la dénonciation de l'épuration ethnique avec une « Fresque des visages » sur la place de l'Agora et des bougies allumées chaque semaine à la gare pendant plusieurs années.

    Dans son travail de lutte de « la mémoire contre l'oubli », elle est à l'origine de l'espace aménagé sur les bords de Seine à la mémoire de Manouchian (arrêté tout près) et des résistants étrangers qui ont donné leur vie pour la liberté pendant la guerre 39-45.

    Le jumelage d'Évry avec Esteli s'est fait à l'initiative de l'association Évry-Esteli, qui a longtemps fait partie d'un comité de villes européennes jumelées avec cette ville du Nicaragua.

    Le jumelage du camp de Khan Yunis avec la Communauté d'Agglomération, puis la ville d'Évry, s'est fait à l'initiative d'Évry-Palestine, qui tient, depuis des années, une permanence sur la place de l'Agora chaque samedi après-midi.

    Les Amis de Kayes et la CME soutiennent le jumelage de la Communauté d'Agglomération avec Kayes.

    Danièle Mitterrand a présidé le 10e anniversaire de la Maison du Monde, au gymnase des Épinettes, qui a rassemblé 500 participants.

    Des nonnes tibétaines ont réalisé un mandala à la mairie d'Évry dont les éléments ont ensuite été jetés à la Seine par des moines.

    Des colloques sur le racisme, la xénophobie et les discriminations en France et en Europe ont été organisés, ainsi que des expositions marquantes : Négripub ou Automne méditerranéen.

    Le débat sur la mondialisation, en 2000, a été particulièrement important : un des intervenants, un syndicaliste cambodgien, a été, depuis, assassiné.

    Un bus a été affrété pour la participation de militants au Forum social européen, tandis que quelques-uns sont allés à Porto Alegre.

    C'est à l'initiative de la Maison du Monde qu'a été organisée la participation de femmes du département à la Marche mondiale de Bruxelles et réalisé un patchwork pour la paix.

    Elle s'est beaucoup impliquée dans le soutien aux Gens du voyage (point de départ de sa brouille avec la Communauté d'Agglomération), dans le soutien aux paysans sans terre d'Amérique latine, dans la lutte des sans-papiers, surtout à partir de leur accueil dans la cathédrale d'Évry en 1998, ce qui a donné une place importante à la permanence juridique déjà créée et qui fonctionne toujours grâce à deux bénévoles formés par la Cimade.

    Enfin, après plus de quinze ans de pratique associative, elle a été en mesure de définir sa philosophie dans la rédaction d'une charte, qui a été votée le 6 février 1999.

    Le siège social de la Maison du Monde a été au départ, en 1983, la MJC d'Évry. Après quelques années, en 1991, le SAN lui a offert un local au 32 allée Jean Rostand. Cela a été réalisé en même temps que le financement du poste d'un premier permanent, emploi Fongep : 80 % mairie d'Évry et 20 % Fasild et d'une subvention de fonctionnement conséquente. La Jeunesse et les Sports, la Politique de la ville ainsi que l'Europe ont participé à certains financements. Puis est arrivée une secrétaire dans le cadre des emplois-jeunes. Devant l'augmentation du volume des activités et des personnes accueillies, un nouveau local a été attribué au 509 Patio des Terrasses en décembre 1999. Ainsi a pu s'ouvrir le centre de documentation Ritimo

    Réseau des centres de documentation et d'information pour le développement et la solidarité internationale.

    , un des 50 centres de ce réseau, inauguré le 1er juin 2002, qui bénéficie aujourd'hui d'un permanent dans le cadre des emplois-tremplins et du soutien financier du Conseil Général. Dans ce même cadre, tandis qu'était supprimé le poste de secrétaire, en 2000, l'association a embauché un éducateur au développement. Elle a donc aujourd'hui trois salariés à temps plein.

    Mais certaines activités et prises de position ont provoqué une rupture avec la Communauté d'Agglomération. De même que cette institution a stoppé le jumelage avec le camp de réfugiés de Khan Yunis, elle a également cessé de verser la subvention de fonctionnement, qui est maintenant prise en charge par la mairie. Une convention a d'ailleurs été signée entre la Maison du Monde et la mairie, son principal bailleur, pour que l'association ne devienne pas un service municipal. Et bientôt, pour cause de rénovation et d'une nouvelle destination de ses locaux, il lui faudra aussi envisager d'en trouver de nouveaux : qui en paiera le loyer ?

    Le fonctionnement de la Maison du Monde repose beaucoup sur les salariés. La coordinatrice veille à ce que soient appliquées les orientations définies par l'Assemblée générale annuelle et par le Conseil d'administration, et gère le quotidien. Le documentaliste tient à jour le centre en collaboration avec le Réseau national, accueille le public et prépare la documentation nécessaire à certaines manifestations. Reconnue association « d'éducation populaire », elle a obtenu l'agrément de l'Éducation nationale pour intervenir dans ses établissements, ce qui permet à l'éducateur au développement de travailler auprès des scolaires. Les salariés travaillent en lien étroit avec le bureau chaque semaine.

    Mais la Maison du Monde ne répondrait pas à sa vocation si les bénévoles n'y tenaient pas une place importante. Les membres du bureau et quelques-uns de l'association s'investissent énormément : relations avec les partenaires associatifs ou institutionnels, accueil, préparation et gestion des manifestations, de la comptabilité ou de la « Lettre » mensuelle.

    En effet, dès l'origine, la Maison du Monde a publié un petit bulletin de liaison qui avait pour titre : La Lettre aux adhérents, puis Couleurs du Monde. C'est depuis octobre 1995 que La Lettre est devenue mensuelle. Elle a fêté son 100e numéro, en juin 2006, qui présente les associations actuellement résidantes pré-citées. Les objectifs qu'elle se fixe, c'est de rendre compte de la vie des associations locales de solidarité internationale et de donner son point de vue sur des événements locaux, nationaux ou mondiaux qui entrent dans le champ de sa charte.

  • Histoire de la conservation :

    Historique de la conservation

    Dans le cadre du programme européen Equal " lutter contre les discriminations et les inégalités face à l'emploi ", Génériques a développé un projet intitulé " Former des médiateurs de la mémoire pour lutter contre les discriminations ". Fondée sur un partenariat national réunissant l'AEFTI

    Association pour l'enseignement et la formation des travailleurs immigrés et leurs familles

    , la FACEEF

    Fédération des associations et centres d'Espagnols émigrés en France

    , CRPVE

    Centre ressources politique de la ville en Essonne

    et la BDIC

    Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

    , l'action de Génériques vise à contribuer à la formalisation d'une méthodologie dont l'élaboration passe, notamment, par la mise en place de journées de formation auprès d'associations sur la valorisation et l'exploitation des archives privées de l'immigration.

    Au sein de la Maison du Monde, Jo et Gy Saintot ont débuté le travail sur les archives en 2006 avec Virginie Beaujouan, alors chargée de mission à Génériques. Le traitement des archives s'est ensuite poursuivi, jusqu'au dernier trimestre 2007, par les opérations de tri, de classement et de reconditionnement pour lesquelles Génériques est intervenu régulièrement pour assurer le suivi méthodologique (séances de travail en commun, suivi du classement et approfondissement de l'instrument de recherche).

  • Présentation du contenu :

    Présentation du contenu

    par Jo et Gy Saintot

    L'organisation des archives de la Maison du Monde d'Évry a été décidée par son Bureau début 2006 avec le souci de pérenniser son patrimoine, mais aussi celui de permettre une meilleure organisation du travail.

    Un certain classement de documents divers existait répartis dans des boîtes, des dossiers suspendus... à des endroits différents… Sur les conseils de chargées de mission de Génériques, « association qui mène depuis plusieurs années un programme de sauvegarde, de préservation et d'inventaire des archives privées de l'immigration en France », suite à une journée de formation qu'elles animaient sur une proposition du Centre de Ressources Politiques de la Ville en Essonne, nous avons procédé au relevé, tri et classement de tous les documents de la MdM pour aboutir à la constitution de 166 cartons d'archives réduits à 146 après remise de certains d'entre eux à des Associations résidantes, au responsable de l'Éducation au Développement ou simple retrait pour des raisons de confidentialité dues à des informations strictement personnelles.

    Le récolement terminé, en juillet 2007, une ébauche de plan de classement a été proposé au Président (élu) et à la Coordinatrice (administratif) qui l'ont finalisé. Présenté aux chargés de mission de Génériques, ce plan fut discuté, « des ensembles ont été redistribués, le cadre de classement modifié et certains choix et titres explicités ».

    Il est bon de rappeler ce qu'écrivent les personnes de Génériques au sujet de l'élaboration du plan : « La logique adoptée par la MdM consiste, volontairement, à classer les archives en fonction, d'une part, de l'implication de l'Association dans les projets et, d'autre part, de la récurrence et de la régularité des actions entreprises. Plutôt que de prendre en compte le cadre institutionnel dans lequel les archives prennent place, il s'agit davantage de mettre en valeur les activités de l'Association, ce qui facilite aussi le travail quotidien ». Les conséquences de ce choix se reflètent ainsi dans le plan de classement. S'il distingue classiquement les documents de la vie associative de ceux de l'activité administrative, le plan établit une distinction originale au sein des dossiers d'action : les « partenariats » regroupent plutôt les relations institutionnelles avec les membres du réseau, distinguées des « activités » de l'association qui parfois s'inscrivent dans ce cadre. La séparation n'étant ainsi pas totalement étanche entre ces deux aspects de la vie de l'association, il conviendra de consulter les deux parties pour en avoir une vue d'ensemble.

    Le classement comprend 4 parties :

    • 1. Création et vie de l'association.
    • 2. Administration.
    • 3. Partenariats.
    • 4. Activités.

    Afin de permettre d'intégrer de nouveaux dossiers, le choix de la cotation des cartons s'est fait sur un système évolutif à 4 éléments maximum : les premiers correspondant aux parties et sous-parties du plan de classement et le dernier, se trouvant séparé par une barre oblique pour signifier qu'il s'agit d'un numéro d'ordre du carton au sein d'une même partie logique.

    Les dates mentionnées pour chaque carton sont celles du document le plus ancien et du document le plus récent composant ce carton et, en cas de rupture, figurent la /les date(s) intermédiaire(s).

    On trouvera également, dans cet inventaire, une dernière partie consacrée à l'iconographie. Il s'agit là plus d'un récolement que d'un classement mais le but était de pouvoir identifier et localiser les affiches, banderoles, tableaux, photographies et autres panneaux disponibles à la MdM.

  • Conditions d'accès :

    Modalités d'accès

    Sur rendez-vous à la Maison du Monde, tel 01 60 78 55 00, mèl : contact@maisondumonde.org

  • Sources complémentaires :
    • 18 Fi 3127 Fête des 3 mondes organisée par la Maison du Monde : programme, 1989, 21x15.
    • 18 Fi 3131 6e mois des 3 mondes, Évry ville nouvelle, 1989, 58,5x40.
    • 18 Fi 3137 Spectacle organisé dans le cadre des 3 mondes à Évry, 1989, 29,7x21.
    • 18 Fi 3168 Programme des films projetés pour le mois des 3 mondes, Évry, 1989, 70x49,5
    • 18 Fi 3396 Fête des 5 Continents organisée par la Maison du Monde à Évry, 1989, 65x45.
    • 18 Fi 3397 La Maison du Monde : cultures, solidarité, paix à Évry, 1983, 41,7x62,5.
  • Autres données descriptives :

    Exploitation du document

    Table des sigles & abréviations

    Cette table donne la forme développée de tous les sigles et abréviations cités dans le corps de l'instrument de recherche

    AAMABA : Amitié Aide Mutuelle avec Bongo et Alentours.

    AEFTI : Association pour l'enseignement et la formation des Travailleurs immigrés et leurs familles.

    AG : Assemblée Générale.

    AI : Amnesty International.

    ANIMAFAC : Réseau d'échanges d'expériences et centre de ressources pour les initiatives étudiantes.

    APPEL : Association pour l'Égalité.

    APESE HAÏTI : Association pour la Promotion de l'Éducation, de la Santé et de l'Environnement en Haïti.

    ASAPA : Amitié Solidarité avec le Peuple Algérien.

    BDIC : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

    BM : Banque Mondiale.

    CA : Conseil d'Administration.

    CERAS : Centre d'Étude et de Recherche en Action Sociale

    CG91 : Conseil Général de l'Essonne.

    CME : Communauté Malienne de l'Essonne.

    CRESI : Centre de Ressources Essonnien de la Solidarité Internationale.

    CRPVE : Centre de ressources Politique de la ville en Essonne.

    CRID : Centre de Recherche et d'Information pour le Développement.

    FACEEF : Fédération des associations et comités d'Espagnols émigrés en France.

    FAS : Fonds d'Action Sociale.

    FASILD : Fonds d'Aide et de Soutien pour l'Intégration et la Lutte contre les Discriminations.

    FASTI : Fédération des Associations de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés.

    FIA/ISM : Femmes Inter-Association / Inter-Service Migrants.

    FMI : Fonds Monétaire International.

    FNDVA : Fonds National pour le Développement de la Vie Associative.

    FONJEP : Fonds de coopération de la Jeunesse et de l'Éducation populaire.

    FSE : Forum Social Européen.

    FSM : Forum Social Mondial.

    IES : Initiative Économie Solidarité.

    IRFES : Institut Régional de Formation aux carrières Éducatives et Sociales.

    LDH : Ligue des Droits de l'Homme.

    MARS : Mouvement d'Aide et de Ressources Solidaires.

    MDM : Maison du Monde d'Évry.

    MJC : Maison de la Jeunesse et de la Culture.

    OMC : Organisation Mondiale du Commerce.

    ONG : Organisation Non Gouvernementale.

    RITIMO : Réseau des Centres de Documentation et d'Information pour le Développement et la Solidarité Internationale.

    SSI : Semaine de la Solidarité Internationale.

    UDAFA : Union des Amis Franco-Anatoliens.

  • Organisme : Maison du Monde d'Évry (Essonne)
  • Mots-clés