Association pour l'enseignement et la formation des travailleurs immigrés et leurs familles (Fédération AEFTI) (fonds d'archives)

  • Date :

    1973-2006

  • Description physique :

    Nombre d'unités de niveau bas : 34

    Métrage linéaire : 10.00 ml

    Genre/Carac. phys. : Document d'archives

  • Nature du contenu : Recherche détaillée ; Archives associatives ou de collectifs
  • Langue :

    Langue du texte : français

  • Biographie ou histoire :

    Présentation du producteur

    L'AEFTI est fondée en 1971, dans le contexte de la loi du juillet 1971 sur la formation continue. Parmi les bénévoles participant à la création de l'association se trouve des militants communistes, chrétiens progressistes et syndicalistes de la CGT. La CGT avait en effet mis en place au début des années 1960 des cours du soir d'alphabétisation pour les travailleurs Algériens.

    Ensemble, ils veulent poser la question du droit des travailleurs immigrés à se former, la formation étant le moyen d'obtenir par la suite un travail qualifié. « Le but est de réaliser une alphabétisation qui élève les connaissances, le niveau culturel des immigrés, leur facilite l'apprentissage d'un métier plus complexe, mieux rémunéré, qui leur donne la capacité de participer à toutes les activités sociales, syndicales, économiques et politiques. »

    Statuts de 1971.

    Afin de mettre en place des formations efficaces et de qualité, les membres de l'AEFTI entame une réflexion sur la méthodologie et les outils pédagogiques, avec très peu de moyens, la première subvention n'étant reçue qu'en 1973. « L'AEFTI considère l'alphabétisation comme un enjeu de lutte contre les inégalités sociales et culturelles, une forme de lutte contre le racisme et le moyen d'une prise de conscience d'une identité sociale et politique de la société d'accueil »

    « AEFTI, un itinéraire de 30 ans, 1971-2001 », hors série de Savoirs et formation, revue de la fédération AEFTI, septembre 2002

    Les premiers cours du soir débutent en 1971 dans le 18e arrondissement de Paris. Ces cours, dispensés par des bénévoles, s'adressent aux immigrés adultes déjà alphabétisés dans leur langue d'origine. Les activités démarrent réellement en 1972, suite à une rencontre entre animateurs, linguistes, psychologues, responsables de l'AEFTI et responsables des cours pour les travailleurs immigrés organisés par la CGT. A l'issu de cette rencontre se constitue un groupe de travail, le « collectif des 45 », dont le but est d'élaborer une nouvelle méthode d'apprentissage et d'établir un programme de formation des moniteurs pour 1972-1973.

    L'association étend progressivement ses activités en banlieue parisienne et en province, et rapidement, l'association développe ses propres outils et peut engager des salariés en 1976. « A ce moment, la question de la formation est envisagée par les uns comme une action militante et par les autres comme une action « rentable ». La division des organisations syndicales met parfois la direction de l'AEFTI dans une position délicate. »

    « AEFTI, un itinéraire de 30 ans, 1971-2001 », hors série de Savoirs et formation, revue de la fédération AEFTI, septembre 2002

    Les « moniteurs » deviennent des « formateurs », car ils changent de niveau de qualification. La structure militante des débuts doit faire face à une gestion rendue plus délicate avec l'augmentation du nombre d'heure de cours et de formateurs salariés.

  • Présentation du contenu :

    Présentation du contenu

    Le fonds de la Fédération AEFTI comprend des documents relatifs à sa création et sa vie interne (statuts, AG, Congrès, adhésions, publications, réunions Aefti, relations avec les Aefti), les activités du Comité Permanent de Professionnalisation (CPP)(travaux des réunions, préparation des RIA (Rencontres-Inter-Aefti), convocations et ordre du jour des réunions, comptes-rendus), la comptabilité (factures, relevés de banques, livre de comptes, bilan et comptes de résultats).

  • Conditions d'accès :

    Modalités d'accès

    Sur autorisation et rdv auprès de l'AEFTI Fédération (Tél. : 01 42 87 02 20 ; courriel : aeftifd@wanadoo.fr).

  • Autres données descriptives :

    Commentaire

    Le fonds témoigne des actions de la Fédération AEFTI et de ses associations membres pour lutter contre l'illettrisme et l'analphabétisme et promouvoir le droit à la formation et la qualification de la population immigrée et des publics en difficulté d'insertion.

    Les AEFTI contribuent ensemble, au sein de la Fédération, à développer, d'une part, leurs capacités de réflexion, d'orientation, d'étude, de recherche, et de mise en œuvre et, d'autre part, la formation à tous les niveaux pour permettre l'insertion sociale et professionnelle nécessaires à l'accès aux métiers les plus qualifiés pour que les populations concernées puissent participer pleinement à toutes les activités sociales, syndicales, économiques et politiques.

  • Organisme : Siège de l'Association (16 rue de Valmy - 93 100 Montreuil-sous-Bois).
  • Mots-clés