Asociación Socio Cultural Asturiana en París (ASCAP) (fonds d'archives)

  • Date :

    1995-2007

  • Description physique :

    Nombre d'unités de niveau bas : 20

    Métrage linéaire : 3.00 ml

    Genre/Carac. phys. : Document d'archives

    Support : Photographies, tracts, affiches, archives électroniques, objets (collection de verres/chopes de la fête du cidre, t-shirts, etc.)

  • Nature du contenu : iconographie ; Recherche détaillée ; Archives associatives ou de collectifs
  • Langue :

    Langue du texte : français ; espagnol

  • Biographie ou histoire :

    Présentation du producteur

    L'association socio-culturelle des Asturies à Paris est créée à Paris en 1996.

    L'ASCAP a pour caractéristique d'être une association régionale relative à la Principauté des Asturies. Cette dernière est une communauté autonome uniprovinciale qui a obtenu le statut de principauté à l'obtention de l'héritier de la couronne d'Espagne du titre de prince des Asturies. Sa capitale est la ville d'Oviedo (Uviéu). Son territoire compte une superficie de dix mille kilomètres carrés et accueille une population en régression qui dépasse légèrement le million d'habitants. La langue officielle est l'espagnol, même si l'asturien, aussi appelé bable, s'utilise beaucoup. Cette dernière ne jouit pas d'un statut officiel, mais bénéficie d'une protection du Statut d'Autonomie des Asturies.

    Parmi ses principales activités, l'ASCAP anime, dans ses locaux, des fêtes et soirées conviviales pui permettent à tous de se retrouver dans une atmosphère festive autour de spécialités régionales. De cette façon, l'attraction du bar permet aussi à l'association de réaliser ses principales entrées fiduciaires.

    Une autre activité importante de l'association consiste, chaque année, à organiser la fête du cidre... en témoigne sa belle collection de verres à cidre !

    Il existe aussi quelques événements ayant marqué la vie de l'association comme, par exemple, l'organisation d'un voyage à Cuba et l'accueil et l'animation d'un groupe de danse dans les années 1999-2000.

  • Histoire de la conservation :

    Historique de la conservation

    Dans le cadre du programme européen Equal " lutter contre les discriminations et les inégalités face à l'emploi ", Génériques a développé un projet intitulé " Former des médiateurs de la mémoire pour lutter contre les discriminations ". Fondée sur un partenariat national réunissant l'AEFTI, la FACEEF, le CRPVE et la BDIC, l'action de Génériques vise à contribuer à la formalisation d'une méthodologie dont l'élaboration passe, notamment, par la mise en place de journées de formation auprès d'associations sur la valorisation et l'exploitation des archives privées de l'immigration.

    Au sein de l'ASCAP, des actions autour des archives ont d'abord été entreprises par Luisa RUIZ. Ayant travaillé longtemps à la FACEEF, elle a suivi - dans sa pratique comme bénévole à l'ASCAP - le plan de classement mis en place à la FACEEF. Après elle, et particulièrement dans le programme Equal, Mari-Trini FUENTES s'est portée volontaire pour le travail de classement et d'inventaire des archives mais, très vite, les contraintes de la vie professionnelle ne l'ont finalement pas laissée disponible. A cette date, aucune synthèse historique ni aucun outil de gestion n'existaient.

    Lors d'une séance de travail, Génériques a établi un premier état des lieux à la suite duquel elle a préconisé de regrouper les archives de l'ASCAP au même endroit et, ainsi, de rapatrier celles qui sont encore situées à la FACEEF. De plus, tout en effectuant le récolement, quelques notices méthodologiques ont été distribuées et commentées afin d'aider au travail de classement.

    Le traitement des archives n'a guère pu se poursuivre en raison de graves difficultés internes à l'ASCAP.

  • Présentation du contenu :

    Présentation du contenu

    Le fonds d'archives de l'ASCAP s'avère, d'une part, assez complet puisque la plupart des documents ont été conservés dans ses locaux depuis sa création, en 1996. Seuls trois cartons restent encore conservés à la FACEEF, le temps que l'ASCAP ne les rapatrie chez elle. Il représente au maximum 3 m.l. sur une période chronologique de près de 30 ans (1996-2007).

    L'ensemble du fonds est, d'autre part, conservé dans bon état matériel et ordonné. Les archives ont, en effet, été classées jusqu'en 2005 ; le fonds restant ouvert aux accroissements, la période 2005 à 2007 constitue les archives courantes.

    Les archives de l'association encore conservées à la Faceef

    [Il s'agit là essentiellement de la production de Luisa RUIZ, adhérente active de l'ASCAP, travaillant à la FACEEF.]

    concernent surtout la création et la vie de l'association tandis que les archives conservées à l'ASCAP concernent plutôt la gestion, le fonctionnement de l'association.

    Les archives de l'ASCAP sont, enfin, particulièrement représentatives des fonds d'archives associatifs dans le sens où elles comprennent et cumulent un grand nombre de supports et objets en plus des archives papier : tracts, affichettes, calendriers, autocollants, photographies (pour lesquelles un travail d'identification serait à effectuer), archives électroniques, t-shirts, verres à pied...

    Le corps de l'instrument de recherche se présente, ci-après, en deux parties : d'une part sous forme de récolement qui consiste à présenter sommairement le fonds selon sa localisation matérielle et, d'autre part, sous forme de répertoire dans lequel un classement intellectuel est intervenu.

    Faute de séances de travail suffisantes, les articles n'ont pu être cotés et leur description reste succincte voire lacunaire (notamment lorsqu'il s'agit d'indiquer les dates extrêmes des documents).

  • Conditions d'accès :

    Modalités d'accès

    Sur rdv, prendre contact avec la présidente de l'association, Mme Pilar Garcia Fernandez au 01 40 05 06 15 (14 rue Rouvet, 75 019 Paris).

  • Sources complémentaires :

    Sources complémentaires

    Génériques (Paris, 75)

    – Fonds d'associations espagnoles traités par Génériques http://www.generiques.org/activites-inventaires-sommaire.php

    Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) (Nanterre, 92)

    – Fonds déposé à la BDIC par la FACEEF

    Fonds d'archives audiovisuelles « Memorias » déposé à la BDIC par la FACEEF en 2004.

    Autres sources potentielles

    Archives de Paris

    – Fonds d'associations versés par les services de la Préfecture

    Les dossiers d'association conservés en préfecture et/ou versés aux Archives départementales témoignent des relations de l'association avec l'administration. Ils peuvent être ce qui reste lorsque l'association n'a pas conservé ses propres archives.

    FUNDATION PRIMERO DE MAYO - Centro de Documentatión de la Emigratión Espagñola

    – Fonds des fédérations nationales d'associations d'émigrants espagnols

    • Fondo de la Federación de Asociaciones de Emigrantes Españoles en Francia.

    – Fonds d'associations et centres d'émigration espagnols

    • Fondo de la Asociación de Padres de Familia de Emigrantes Españoles de París XVIII (Francia).
    • Fondo del Centro Español de Perpignan (Francia).
    • Fondo del Hogar de los Españoles (Saint Denis, Francia).
    • Fondo de la APA Casa de España (París, Francia).
    • Fondo del Club Pablo Picasso de Montreuil (Francia).
    • Fondo de la Colonia Española de Béziers (Francia).
    • Fondo del Hogar Español de Venissieux (Francia).
    • Fondo de la Asociación Socio-Cultural Asturiana en París (Francia).
    • Fondo de la Asociación para la Difusión del Arte y la Cultura Españolas (Francia).
    • Fondo de la Peña Andaluza Guazamara (Francia).
    • Fondo da la A.P.A.F.E. de París XV (Francia).
    • Fondo del Centro Español (Marsella, Francia).

    – Fonds personnels

    • Fondo Santiago Prieto (Francia).
    • Fondo Florentino París (Francia).
    • Fondo Paquita Merchán (Francia).
  • Bilbiographie :

    Bibliographie

    GASÓ CUENCA (José Gabriel). « Récupérer l'histoire et la mémoire de l'immigration espagnole en France » in Hommes & Migrations, n° 1267, octobre 2007, pp. 138-143.

    Revue Migrance, hors série, 2e trimestre 2007. Un siècle d'immigration espagnole en France.

    Numéro coordonné par Bruno TUR et José Gabriel Gasó Cuenca.

    Publication qui accompagne l'exposition « Portraits de migrations »

    [Voir en annexe la présentation de l'exposition « Portraits de migrations, un siècle d'immigration espagnole en France ».]

    proposée par la FACEEF à Hogar de los Espagnoles à La plaine Saint Denis du 4 octobre au 6 novembre.

    Sommaire disponible sur le site Internet de Génériques :

    http://www.generiques.org/migrance_sommaire.php?id=27

    « Francia acoge con interes el proyecto de la Faceef para crear un Centro de la Memoria », La Region Internacional, 15 janvier 2007.

    Court compte rendu de la journée de réflexion organisée par la FACEEF à Saint-Denis le 2 décembre 2006 sur « L'immigration espagnole en France : la mémoire comme outil de lutte contre les discriminations ».

    Revue Migrance, n° 21, 3e trimestre 2002. Espagne, pays de migrations / España, país de migraciones.

    Numéro coordonné par Gema Martin Muñoz.

    Comme son voisin ibérique, l'Espagne a connu de fortes migrations au cours de son histoire. Bercée par les grandes explorations et les guerres civiles, ces migrations ont marqué la patrimoine culturel espagnol et celui des ses voisins.

    Sommaire disponible sur le site Internet de Génériques :

    http://www.generiques.org/migrance_sommaire.php?id=17

    MUÑOZ (Marie-Claude). « Le mouvement associatif espagnol en France. Synthèse nationale », in : S. Palidda ; M. Catani (dirs), Le rôle du mouvement associatif dans l'évolution des communautés immigrées, Étude pour le FAS et la DPM, octobre 1986, p. 236-263.

  • Autres données descriptives :

    Commentaire

    Ce fonds d'archives permet d'avoir une vision assez homogène de la vie associative menée par l'ASCAP depuis sa création et ce, sur une période relativement continue.

    Cette caractéristique est d'autant plus importante, aujourd'hui, que l'ASCAP passe difficilement le cap de ses 30 ans et que se pose concrètement la question de la relève des jeunes générations.

  • Organisme : ASCAP (Paris), FACEEF (Saint-Denis).
  • Mots-clés